Un cycliste évite des piétons imprudents… et se fait percuter par une voiture (Angleterre)

28

En Angleterre, un cycliste s’apprêtait à franchir un carrefour lorsque des piétons imprudents ont traversé la route. Il a réussi à les éviter mais s’est du coup mis en danger et n’a pu anticiper la collision avec une voiture qui tentait de tourner. Il a été projeté violemment au sol la tête la première mais il portait heureusement un casque. Il s’en sort avec une fracture de la main et négocie désormais avec l’assurance de l’automobiliste.

Partager sur Facebook

19 COMMENTAIRES

  1. Nhn
    Invité

    J’ai déjà percuté un cycliste dans la même situation (qui n’a rien eu par chance, juste dégât matériel), ce qui s’est passé c’est que j’ai rapidement cherché du regard un véhicule, ça ne dur même pas 1 a 2 secondes avant que tu ne commences a tourner et je n’ai pas vue le cycliste, la en plus t’as des piétons qui traversent et donc personne n’est censé arriver, d’où le fait de dire qu’il faut surtout faire attention aux autres, c’est vert, ok, mais ça ne garantie pas que personne ne fera une erreur, avec le temps j’ai pris l’habitude de ralentir un peu en arrivant a une intersection, au cas ou, même si je suis prioritaire !

    • wounga
      Vétéran••••
      Inscrit le 30/09/2014
      5090 pts

      @Nhn « d’où le fait de dire qu’il faut surtout faire attention aux autres, c’est vert, ok, mais ça ne garantie pas que personne ne fera une erreur, avec le temps j’ai pris l’habitude de ralentir un peu en arrivant a une intersection, au cas ou, même si je suis prioritaire !  » +1

  2. duffman
    Invité

    ouai enfin le cycliste ne ralenti pas non plus, je veux dire il voit les piétons mais ralenti pas

  3. 8
    Invité

    Ouai… Je crois surtout que le cycliste a oublié ses freins et qu’il est le seul vrai fautif. Pourquoi maintenir son allure en environnement dense avec travaux et pieton ? De plus la piste cyclable etant a gauche, sa présence soudaine a droite est peu defendable…

    • melpheos
      Invité

      Clair, il est con comme une bite ce cycliste.
      OK les piétons font chier mais qu’est-ce qui l’empêchait de freiner ?
      La voiture est également en tort.
      BREF, tout le monde est en tort dans cette histoire mais le gagnant est l’imprudence (les piétons traversent hors des clous et au feu vert, le cycliste ne freine pas, la voiture tourne sans vérifier)

    • Aziz aziz
      Invité

      Archi FAUX!!.. Les vrais fautifs sont les piétons et la voiture, qui n’ont rien à foutre là! Les piétons ne doivent pas traverser au rouge, et celui qui poursuit tout droit (le vélo) est prioritaire sur celui qui coupe la route (la voiture). Et son allure n’est absolument pas « rapide », il va déjà beaucoup moins vite que les automobilistes de base.

    • melpheos
      Invité

      @Aziz aziz oui sûr mais au final c’est le cycliste qui est passé par la case hopital.
      Quand une voiture fonce alors que j’ai la priorité, je ne suis pas con et je m’arrête. Je ne cherche pas à forcer sous prétexte que j’ai la priorité.
      Le vélo n’est pas en tort d’un point de vue du code de la route, et il est tort du point de vue de la sécurité. Si il avait été moins con il aurait ralenti et aurait ensuite eu le temps de s’arrêter.

    • Aziz aziz
      Invité

      @melpheos Désolé mais le cycliste ne force rien, il évite simplement deux imbéciles qui lui traversent sous le pif (il ne va pas piler les freins alors qu’il n’a qu’à tourner son guidon légèrement sur la droite), et manque de bol pour lui un automobiliste imprudent arrive assez vite et lui coupe totalement la route sans regarder ce qu’il vient dans l’autre sens. A ce moment là, si je t’écoute dès qu’on se fait couper la route par surprise à une intersection, on est quelque part fautif parce que, malgré le feux vert, on aurait quand même dû s’arrêter pour voir qu’il n’y ait pas d’abruti qui vienne de la droite et de la gauche? Pas très convaincante ton explication…
      C’est pas que je défende corps et âme les cyclistes mais pour le coup il n’a vraiment rien à se reprocher ici. Il aurait pu être en moto j’aurais dit la même chose. (D’ailleurs s’il avait été sur une moto les deux abrutis ne se seraient pas jetés sous ses roues! Les gens ont un peu trop tendance à se dire qu’après tout ce n’est qu’un vélo, il ne va pas vite, il est léger et au pire il freine)

    • melpheos
      Invité

      @aziz aziz : je répète que je ne parle pas du point de vue de faute commise par rapport au code de la route.
      Le vélo avait tout à fait le droit de continuer sa route à la même vitesse et c’est clairement les piétons et la voiture qui sont responsables de l’accident d’un point de vue légal.
      Je parle d’un point de vue prudence.
      Le conducteur du vélo est un imbécile. Il ne freine à aucun moment. Dans cette situation qu’est-ce que tu aurais fait ?
      Perso j’aurais freiné. Sans compter qu’on voit la voiture venir à 40 kilomètres. Il n’y a pas besoin d’être un devin pour sentir que ça va mal se passer.
      Quand tu es en vélo, il faut partir du principe que tout les autres sont des cons et sont imprudents. C’est donc à soit de faire attention.
      Je fais du roller et je n’ai jamais eu d’accident. Pourquoi ? Parce que je suis extrêmement prudent et que je me dis que les autres ne le sont pas. Je ne peux pas compter le nombre de fois ou j’ai juste senti qu’une voiture allait me couper la route sans mettre son clignotant mais ça a suffit pour que je m’arrête plutôt que me retrouver sous les roues d’un conducteur con et imprudent.
      Je n’aurais pas été en tort mais je serais à l’hôpital.

    • Anonyme
      Invité

      @8 t’es un ptit troll toi ! « le seul vrai fautif » alors qu’il est le seul à ne pas être en tort… Ok il aurait du freiner (ça de toute façon il y pensera la prochaine fois…) mais ça ne change rien au fait qu’il est le seul à ne pas être en tort.

      Son allure est modérée (moins de 20kmh) et sa présence sur la partie droite de la chaussée est parfaitement défendable : il a le droit de ne PAS rouler dans la piste cyclable (en l’absence de signalisation la rendant obligatoire ce qui est rare) et il est en train d’éviter les piétons.

      Quant au fait que l’on voit la voiture de loin, oui mais il regarde les piétons. C’est un peu con de sa part de rester focalisés sur eux, de ne pas ralentir et de ne pas regarder loin, mais au moins lui quand il est un peu con il ne risque pas de tuer quelqu’un d’autre.

      Différence fondamentale avec les véhicules lourds…

  4. Moi
    Invité

    Vous êtes sérieux ?!! La voiture lui grille clairement la priorité ! Elle à pas à tourner avant qu’il passe.
    Assasins

  5. Me
    Invité

    Ben oui…il a des freins…ben faut apprendre à les utiliser. On est sensé pouvoir s arrêter pour n importe quel obstacle. S’il avait touché un piéton, ben il serait en tort même si le feu est au vert. Imaginons le contraire…ben c est vert j écrase et tue tout ce qui passe. N importe quoi

  6. Adrien
    Invité

    Peu importe qui a fait la faute, sachez qu’en France, il y a un principe de base dans ce genre de situation qui est dicté par la loi Badinter : en gros, c’est le plus faible, le plus petit qui est la victime, peu importe quelles erreurs il a commis > https://www.news-assurances.com/fiche-pratique/qu%E2%80%99est-ce-que-la-loi-badinter/016760792

    A priori ici, ce serait donc le cycliste qui est victime, l’automobiliste serait fautif.
    (sauf qu’on est au Royaume Uni donc ça ne s’applique pas)

    Voilà qui devrait couper court aux « la faute à qui » et nous inviter tous, comme Nhn, à la plus grande prudence ;)

  7. jesuis
    Invité

    Nous en France…ou si c’etait en France,ou nous Français etc etc.Vous etes pas un peu chauvin de toujours tout rapporter à vous en FRANCE???