Il est obligé de rouler sans permis de conduire à cause de cette terrible erreur de La Poste

Le permis de conduire est un document qu'il faut obligatoirement avoir sur soi. Malheureusement, un automobiliste a dû conjuguer sans...

© Il est obligé de rouler sans permis de conduire à cause de cette terrible erreur de La Poste

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Pour être en règle lorsque vous prenez le volant, vous devez à tout prix avoir sur vous votre permis de conduire. Alors, dans le cas où vous ne l’avez pas sur vous, vous vous exposez à une amende

Les changements du permis de conduire

Des changements majeurs sont à venir concernant le permis de conduire. Depuis le début de l’année, diverses réformes touchent les PV, l’assurance auto, et même l’âge légal sont sur le point d’être mises en œuvre.

Désormais, les excès de vitesse de moins de 5 km/h ne se voient plus sanctionnés par le retrait d’un point. Une mesure qui a donc officiellement fait son entrée en vigueur.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

De plus, l’âge minimum pour passer le permis devrait se voir abaissé à 17 ans, suite au décret n° 2023-1150 du 6 décembre 2023. Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, aucune perte de points ne sera encourue.

Cependant, des excès de vitesse continueront de se voir sanctionnés par une amende de 68 € sur les routes. Avec des variations en fonction des limitations de vitesse.

Cette réduction de l’âge légal pour le permis de conduire vise ainsi à désengorger les auto-écoles. Conformément à l’annonce de la ministre Élisabeth Borne en juin dernier.

Plus de liberté pour les jeunes

Le gouvernement espère donc offrir plus d’indépendance aux jeunes en apprentissage. Et ainsi répondre à une demande attendue depuis longtemps.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Cette réforme marque une évolution significative dans le paysage de l’apprentissage de la conduite en France. Elle nécessite ainsi une adaptation des auto-écoles et des compagnies d’assurance.

De plus, d’autres ajustements importants se disent prévus, notamment en ce qui concerne la formation, le passage du permis automatique au manuel, et le financement.

Depuis quelques mois, les détenteurs du permis BEA peuvent se former au permis B sans attendre trois mois. Cette réforme vise à s’aligner sur les normes européennes. Et à favoriser la mobilité des conducteurs au sein de l’Union européenne.

La formation sur simulateur se voit aussi renforcée, passant de une à deux heures. Et ce, pour mieux préparer les candidats à diverses situations de conduite.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

La Poste ne lui délivre pas son permis de conduire, il conduit sans

Récemment, un jeune homme de 21 ans a réussi son examen de permis de conduire du premier coup. Dans ces circonstances, il a reçu un document provisoire en attendant la réception de son permis officiel, envoyé par l’ANTS via La Poste en recommandé.

Cependant, le recommandé contenant son permis officiel n’est jamais arrivé à son domicile. Depuis le 1ᵉʳ janvier, Julien se retrouve donc à conduire sans son permis de conduire. Bien qu’il possède une attestation provisoire qui a expiré fin décembre.

Cette situation l’embarrasse, car il a besoin de sa voiture pour se rendre à ses cours, à son travail et pour ses déplacements quotidiens. Heureusement, il n’a pas encore été arrêté par la police.

Cependant, en cas de contrôle, il sait qu’en cas de contrôle, il risque une amende allant de 11 à 38 €. Voire jusqu’à 750€ s’il ne se rend pas dans un commissariat de police dans les cinq jours suivant le contrôle.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Julien a donc informé l’ANTS de la situation et a reçu un mail de leur part, qui doit servir de preuve en cas de contrôle policier. Parallèlement, l’ANTS mène une enquête postale pour comprendre ce qui s’est passé avec l’envoi du permis.

Suite à une démarche de RMC auprès de La Poste et de l’ANTS, cette dernière a accepté de traiter en priorité une demande spéciale. Le permis de conduire du jeune homme va donc se voir réédité.