Allocations familiales: les allocataires très énervés par ce détail sur leurs aides CAF en mai

Le versement de la Caf pour les allocations familiales et autres prestations sociales arrivera un peu plus tard sur les comptes en mai.

© Allocations familiales: les allocataires très énervés par ce détail sur leurs aides CAF en mai

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les allocations familiales, à l’instar d’un grand nombre d’allocations et de prestations sociales ont connu une hausse au 1ᵉʳ avril 2024, selon l’instruction interministérielle du 20 mars 2024.

Chaque année, le niveau de cette hausse se détermine en fonction de l’indice des prix à la consommation hors tabac. Alors que les chiffres de l’Insee indiquent un taux d’inflation de 4,9 % sur l’année 2023, la hausse au 1ᵉʳ avril 2024 était alors de 4,6 %.

Mais le versement de la CAF ou de la MSA a subi un léger retard. Voici les raisons.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Allocations familiales et autres prestations sociales et familiales : Une hausse des aides depuis 1ᵉʳ avril 2024

Comme chaque année, au 1ᵉʳ avril 2024, les aides de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) ont connu une hausse pour lutter contre l’inflation.

Ce coup de pouce intervient dans un contexte économique historique, avec un taux d’inflation en France pour l’année 2023 de 4,9 %, selon le rapport de l’INSEE

Alors que pour l’année 2023, cette hausse était de 1,6 %, cette année, elle vise à soutenir le pouvoir d’achat des familles les plus vulnérables, et augmenter leur ressources face à la hausse significative du coût de la vie.

Ainsi, dès le 1ᵉʳ avril, nombre d’aides de la Caisse d’Allocations familiales et de la Mutualité Sociale Agricole ont enregistré une hausse de 4,6 %.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Cette hausse concerne alors des aides telles que les allocations familiales, la prime d’activité, le RSA et bien d’autres. Toutefois, cette hausse ne concerne pas les aides personnalisées au logement (APL).

Ajustement calendaire pour les versements de la CAF et de la MSA

Les virements de la Caisse d’allocations familiales (CAF) du mois de mai feront l’objet d’un report. En effet, habituellement, la CAF verse les aides sociales, au titre du mois précédent, le 5 de chaque mois.

Mais, en ce mois de mai 2024, la date de versement tombe ce dimanche 5 mai. Il fera alors l’objet d’un décalage au premier jour ouvré de la semaine suivante, soit le lundi 6 mai.

La Caisse d’Allocations Familiales recommande aux bénéficiaires de prévoir cet ajustement calendaire. Ils doivent alors rester attentifs aux variations possibles des délais de traitement bancaire.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

En effet, la réception effective des fonds peut encore varier de quelques jours selon les délais spécifiques de chaque établissement. Ainsi, certains ménages pourraient devoir attendre jusqu’au 8 ou 9 mai pour percevoir leurs aides.

Ce léger retard concerne toutes les aides financières de la CAF ou de la MSA. Les allocations familiales bien-sûr, mais aussi la prime d’activité, le RSA, ou encore l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Entre les bénéficiaires et leurs proches, au total 32,8 millions de personnes bénéficient de ces allocations familiales et sociales.

À noter que les aides au logement, dont 5,9 millions de foyers bénéficient tous les mois, font aussi partie de ces versements en retard de la CAF.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Nouveaux montants des allocations familiales

Pour les bénéficiaires des allocations familiales, le montant de cette aide était jusqu’ici de 141,99 € maximum pour deux enfants (jusqu’à 74. 966 € de revenus annuels) et à 35,50 euros pour les familles déclarant plus de 99. 922 euros de revenus par an.

Ainsi, à compter du 6 mai, le montant de l’allocation sera donc :

– de 148, 52 € maximum pour le premier cas
– de 39,23 € pour le second cas

Pour mémoire, les allocations familiales font l’objet d’un versement automatique dès le deuxième enfant, sans conditions de ressources.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité