CAF: très bonne nouvelle cette aide très attendue en hausse dès le 6 mai

Nombreuses prestations sociales (CAF) ont augmenté de 4,6 % depuis ce 1ᵉʳ avril. Parmi elles, cette aide qui a connu une hausse exceptionnelle

© CAF: très bonne nouvelle cette aide très attendue en hausse dès le 6 mai

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Allocations familiales, RSA, prime d’activité, prestation d’accueil du jeune enfant, allocation de rentrée scolaire… Tous les ans, au 1ᵉʳ avril, les prestations familiales et sociales CAF, ainsi que certains minima sociaux, font l’objet d’une hausse.

Et pour 2024, cette hausse s’élève à 4,6 %. Elle tient compte du niveau d’inflation des 12 derniers mois, qui, selon l’Insee, est à 4,9 %. Bonne nouvelle pour cette aide de la CAF ou de la MSA qui fait l’objet d’une hausse de 30 euros et qui arrive le lundi 6 mai.

CAF – Une hausse de 4,6 % des prestations familiales et sociales au 1ᵉʳ avril

Un grand nombre d’allocations et des aides sociales de la CAF (caisse d’allocations familiales) et de la MSA (mutualité sociale agricole), entre autres organismes, ont connu une hausse au 1ᵉʳ avril 2024.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Chaque année, le taux de cette hausse se calcule en fonction de l’indice des prix à la consommation hors tabac.

Ainsi, selon les chiffres de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) l’inflation affiche un taux de 4,9 % sur l’année 2023. La hausse du 1ᵉʳ avril 2024 a donc été fixée à 4,6 %.

Les nouveaux montants seront effectifs à dater du 6 mai 2024. Et, bonne nouvelle, la prime d’activité (CAF et MSA) fait partie de ces aides en hausse !

Outre la prime d’activité, le RSA et les allocations familiales (CAF et MSA) ont augmenté aussi. Pour mémoire, les allocations familiales sont versées de manière automatique dès le deuxième enfant, sans conditions de ressources.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Cette hausse concerne aussi l’aide universelle d’urgence pour les victimes de violences conjugales…. L’allocation aux adultes handicapés (AAH)… L’allocation de solidarité spécifique (ASS)… Et l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP).

Hausse du montant forfaitaire de la prime d’activité

Le décret n° 2024-403 que le gouvernement publié ce mercredi 1ᵉʳ mai au Journal Officiel a fixé le montant forfaitaire mensuel de la prime d’activité (CAF) applicable à un foyer d’une seule personne à 622,63 euros (311,32 euros à Mayotte). Ce qui correspond alors à 27,96 euros de hausse.

Comme l’indiquent les termes de ce décret, ce montant est pris en compte pour calculer le montant dû au foyer bénéficiaire de la prime d’activité dans les conditions prévues par l’article R. 843-1 du même code.

La CAF appliquera alors ces nouveaux montants dès le prochain versement, c’est-à-dire le lundi 6 mai.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

La prime d’activité a pour but d’inciter les travailleurs, salariés ou non salariés, aux ressources modestes, à exercer ou reprendre une activité professionnelle et à booster leur pouvoir d’achat.

Vous êtes un salarié ou un fonctionnaire, vous avez au moins 18 ans et vos ressources sont modestes ? Vous pouvez alors prétendre, sous certaines conditions, à la prime d’activité. La demande de cette aide se fait auprès de la CAF ou de la MSA si vous dépendez du régime agricole.

A noter que pour prétendre à cette aide, il faut impérativement résider en France de manière stable.

Comme le précise le site du gouvernement, « La durée de séjour(s) hors de France ne doit pas dépasser 3 mois par année civile ou de date à date. Toutefois, si vous séjournez plus de 3 mois à l’étranger, vous pouvez percevoir la prime d’activité. Mais seulement pour les mois complets de présence en France ».

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français