Un enfant a la mauvaise idée d’aller embêter un cheval dans la rue

13

Au Vietnam, un enfant a eu la mauvaise idée d’aller embêter un cheval qui trainait tout seul dans la rue et il l’a vite regretté.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. bobi
    Routard•••••
    Inscrit le 21/02/2016
    1897 pts

    un gamin de 2 an en liberté sur la route , normal quoi ?

  2. JP

    Ca pourrait etre sympa de revenir au cheval comme moyen de locomotion pour lutter contre la pollution

16 COMMENTAIRES

  1. JP
    Invité

    Ca pourrait etre sympa de revenir au cheval comme moyen de locomotion pour lutter contre la pollution

    • JP
      Invité

      Explique toi petit garçon
      Mais avant de t’entendre parler, sache que les chevaux rejettent 5 fois moins de méthane que les bovins et qu’ils ne rejettent aucune particule fines comme le diesel.
      Si tu n’as plus d’arguments tu peux t’en aller

    • Quelqu'un
      Invité

      Certes mais les tracteurs et engrais nécessaires à nourrir tous les bourrins qu’il faudra pour transporter nos ptits culs au turbin le matin et sur la côte ou en tunisie l’été là je sais pas. Quant aux tonnes de crottin qui souilleront la montagne pour nous monter en haut des pistes l’hiver je te raconte pas. Mais bon t’as raison ça pourrait être marrant d’essayer.

    • Anonyme
      Invité

      On est déjà en rupture de foin rien qu’avec l’élevage actuellement. Par exemple, les pays nordiques achètent en ce moment massivement du foin à cause de la sécheresse de cet été. Le prix a presque doublé par rapport à l’année dernière. Si tout le monde était à cheval + charrette (disons un ajout de 30 millions de têtes) ça serait difficilement tenable. A cela il faut ajouter les infrastructures pour les accueillir….
      Disons que ça serait pas mal pour les gens qui n’ont que de petits trajets à faire en centre ville. Une piste équestre en terre battue à côté de la piste cyclable….. ça serait marrant.

  2. Conducteur de BUS
    Invité

    Moi aussi j’ai fait comme le cheval en donnant la gifle à l’ado atardé