CAF: tout savoir pour toucher 42,55 euros en plus par mois

La CAF a récemment annoncé une revalorisation du montant des aides. A partir du mois de mai, vous toucherez jusqu’à 42,55 euros en plus.

© CAF: tout savoir pour toucher 42,55 euros en plus par mois

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Pour limiter les impacts de l’inflation sur le pouvoir d’achat des Français, la CAF a décidé d’augmenter le montant des allocations. Cette revalorisation de 4,6 % entrera en compte dès le versement que vous recevrez à partir du 6 mai prochain.

Des millions d’allocataires pourront alors toucher jusqu’à 42,55 en plus tous les mois. Une bonne nouvelle que les ménages en situation précaire ont accueillie avec enthousiasme.

Les allocataires de la CAF toucheront jusqu’à 42,55 euros en plus à partir du 6 mai

La bonne nouvelle a enchanté des millions de Français il y a quelques semaines : les allocations de la CAF augmenteront de 4,6 %.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

Les bénéficiaires des aides attendent cette revalorisation depuis des mois et se retrouvent impatients de recevoir leur prochain versement. Pour cause, les séquelles laissées par l’inflation en 2023 touchent encore les ménages les plus modestes.

Beaucoup ont vu leurs conditions de vie se dégrader et leur pouvoir d’achat dégringoler depuis l’année dernière.

Avec cette hausse de 4,6 %, les allocataires de la CAF pourront enfin remonter la pente.

La revalorisation du montant des aides de la CAF concerne celles qui n’ont pas augmenté en 2023. Il s’agit entre autres des allocations familiales, du RSA, de l’AAH ou encore du CMG. Le montant du RSA passe de 607 à 635 euros pour une personne seule.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Une hausse qui peut faire une grande différence dans les finances des personnes avec peu de ressources.

Pour les allocations familiales, la CAF fait passer la BMAF à 466 euros. Les aides liées à ces allocations augmentent également. Par exemple, les bénéficiaires du CMG pourront toucher entre 8,81 et 42,55 euros.

Quant à l’AAH, le nouveau montant de cette aide de la CAF franchit la barre des 1 000 euros et s’élève maintenant à 1 016 euros.

Les conditions à respecter pour continuer à recevoir vos allocations

L’augmentation du montant des allocations de la CAF permettra aux familles en difficulté de souffler un peu. En effet, grâce à l’argent supplémentaire que vous recevrez, vous pourrez revoir vos prévisions à la hausse.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

De plus, vous aurez moins de mal à payer vos charges comme le loyer, l’alimentation ou encore les soins médicaux.

Cependant, pour conserver le droit de toucher les allocations de la CAF, vous devez respecter certaines conditions.

Premièrement, la CAF attribue les aides aux personnes dans le besoin. Ainsi, les bénéficiaires des allocations ne doivent pas dépasser des plafonds de revenus préalablement fixés.

Si votre situation s’améliore, par exemple, et que vos revenus se retrouvent supérieurs aux plafonds de ressources, la CAF ne vous versera plus les aides.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Afin que plus de personnes puissent bénéficier des aides, la CAF a toutefois mis en place de nouveaux plafonds.

Cette mesure vise à faciliter l’accès aux aides et s’adapte mieux à la situation économique, en France.

Grâce à cette réforme, les ménages qui en ont le plus besoin toucheront les allocations, même si elles n’étaient pas éligibles avant.

Si vous ne touchez pas encore les aides de la CAF, vous devez en faire la demande.

À lire Vacances d’été 2024: la semaine à réserver d’urgence c’est la moins chère de toutes

Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel de l’organisme des aides sociales et de créer un compte. Une fois votre espace sécurisé créé, vous pouvez entamer vos procédures de demande.

Pour veiller à ce que les aides reviennent aux plus nécessiteux, la CAF vous demande de signaler vos changements de situation.

Par exemple, si vous perdez votre travail ou si, au contraire, vos revenus augmentent, vous devez en faire part à la CAF.