Un suprémaciste blanc se prend un coup de Karma en mettant le feu à une synagogue (Angleterre)

10

Le 21 juin 2018 à Exeter en Angleterre, un suprémaciste blanc a mis le feu à une synagogue et a été frappé par le karma. L’homme de 51 ans s’est pris un violent retour de flamme au visage au moment d’allumer le feu depuis une fenêtre. Il a été arrêté et condamné à une peine d’internement en milieu hospitalier pour une durée indéterminée.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. grain

    il a cramé une tranche de jambon sur une porte chimique j’ai décroché la bonne nuit

19 COMMENTAIRES

  1. Nanou
    Invité

    Pourquoi systématiquement psychiatriser des actes politiques criminels ?

    Par ailleurs j’ai pas le souvenir qu’ont été condamnés à finir leur vie sous camisole chimique, les pa.kistanais qui ont drogué, violé, prostitué, torturé et dans 2 cas tué des petites britanniques blan.ches et non mus.ulmanes dont certaines n’avaient que 11 ans et cela pendant des décennies.

    • Anonyme
      Invité

      Cramer un bâtiment c’est criminel mais pas spécialement signe d’une maladie mentale.

      Le mec qui avait mis une tranche de jambon sur la poignée de porte d’une mosquée avait été condamné à de la prison ferme. Il a été tué en prison.
      Celui qui crame une synagogue, finira sous camisole chimique à vie.
      Par contre ceux qui crament des églises, ont toujours des circonstances atténuantes et bénéficient d’un relatif laxisme de la part de la justice.

    • Dude
      Invité

      Peut-être parce qu’il avait des antécédents médicaux ? Il ne faut pas croire qu’on est chez les bolchevistes, les hôpitaux n’ont plus les moyens de soigner des gens malades, et les rues sont pleines de psychoses en tout genre. Un coup de couteau, une agression, un incendie, autant d’accident qui sont souvent commis par des gens pas très stables dans leur tête. Et soyons honnête, le motif peut-être politique, il faut quand même pas être très équilibré pour gâcher sa vie sur un acte aussi insignifiant. Anders Brevik est un bon contre-exemple, il était totalement sain d’esprit et son acte était clairement politique.

  2. Merci !
    Invité

    La recette du nazi rapidement snacké, servi dans son jus de stupidité.

  3. ShaoKahn
    Invité

    Ça fait tellement plaisir de voir ce fils de p… se faire carboniser la gueule !

  4. Anonyme
    Invité

    Pourquoi le terme de suprématiste n’est jamais employé pour les noirs, juifs ou musulmans qui revendiquent leur supériorité à ceux qui ne leur ressemblent pas ?