TOP COMMENTAIRES

  1. Dr Green

    J’essaie parfois de comprendre ce qui peut se passer dans la tête de personnes comme ça.
    Et j’arrive pas.

22 COMMENTAIRES

    • Hi
      Invité

      Ils ont grandi dans un système familial avec de gros enjeux d’autorité (Les forts écrasent les faibles) et dans une culture leur donnant à penser que la société est leur ennemi (« N#### la police », etc.).
      En analyse transactionnelle, on pense un dialogue intérieur entre un état du moi Parent et Enfant.
      L’Enfant intérieur est la partie authentique des individus, c’est la façon naturelle dont on a ressenti, pensé, agi en étant enfant.
      Le Parent intérieur est ce qu’on a intériorisé des figures de mentors extérieurs (souvent les parents, mais pas que).
      La quasi totalité des problèmes émotionnels part d’une dissonance entre ces deux figures internes.
      Ici, au lieu d’avoir une transaction émotionnelle Adulte-Adulte (« Excusez-moi, vous êtes sur les rails » « Autant pour moi, je me pousse »), l’individu interprète le klaxon comme un Parent tyrannique.
      Dont son esprit, il entend « Dégage puceau, soumets-toi et fous-moi le camp, ahah le soumis », parce que c’est le genre de message qu’il a intériorisé.
      Il laisse donc son Enfant intérieur répondre à une figure parental fantasmée, de la façon dont il a eu l’habitude « Bah si c’est ça je vais te casser la gueule ! ».
      Bien entendu, tout ça ne se passe que dans sa tête. Il faut imaginer que dans son esprit, les gens lui parlent en lui faisant un bras d’honneur.
      « Excuse-moi, vous pourriez vous décaler s’il-vous-plaît ? (Tend un énorme doigt)
      -Nan mais pour qui te prends toi ??!! »

      Ce message n’est pas une tentative d’excuser, juste un essai de compréhension neutre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: