Chien, chat: que faut-il faire de leur dépouille après leur mort pour être dans la légalité ?

Que faire de votre chien ou chat à sa mort ? Découvrez ce que prévoit la loi pour la prise en charge des animaux après leur décès.

© Chien, chat: que faut-il faire de leur dépouille après leur mort pour être dans la légalité ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Nos animaux de compagnie sont nos partenaires de vie. Mais comment faut-il agir lorsque ceux-ci nous quittent ? Découvrez comment vous occuper de la dépouille de votre chien ou chat, quand il vient à mourir.

Des compagnons de toute une vie

Les Français sont nombreux à posséder un ou plusieurs compagnons à quatre pattes. Entre 2016 et 2022, la population de chiens en France a augmenté de 8 %, passant de 7,3 à 7,6 millions.

De son côté, celle des chats a connu une hausse encore plus marquée. Le nombre de félins est ainsi passé de 13,5 à 14,9 millions.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Ces derniers sont de loin les animaux que les gens privilégient d’avoir chez eux. Tout simplement parce que s’occuper d’un chat est un peu moins compliqué qu’un chien. Même si le chat aime la compagnie des humains, il peut tout à fait faire sa vie en autonomie (du moins, une bonne partie de la journée).

Ce qui n’est pas vraiment le cas d’un chien, qui nécessite d’être sorti au moins deux fois par jour. Et qui requiert aussi beaucoup plus d’attention en raison de son caractère.

Cependant, chiens, comme chats, tiennent une place importante dans le cœur de leurs propriétaires.

Au point qu’ils sont nombreux à les considérer comme de véritables membres de la famille à part entière. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à avouer qu’ils leur font des cadeaux au moment des fêtes.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Ainsi, aux dernières fêtes de fin d’année, un sondage révélait que 74 % des interrogés avaient décidé de gâter leurs compagnons à poils à Noël.

Nos boules de poils passent la grande majorité de leur vie avec nous. Il est donc logique de leur faire une place toute particulière à la maison.

Comment s’occuper de votre chien ou chat après sa mort ?

Hélas, la Nature veut aussi que nos animaux vivent moins longtemps que nous. On estime en effet en moyenne qu’un chien vit entre 10 et 13 ans. Et qu’un chat domestiqué vit entre 12 et 18 ans.

Au-delà du fait que perdre son animal reste pour beaucoup une véritable épreuve, il faut aussi se poser une autre question douloureuse à sa mort. Que faire en effet de la dépouille de celui-ci, et que dit la loi à ce sujet ?

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Tout d’abord, avez-vous le droit d’enterrer votre chien ou chat dans votre jardin personnel ?

La réponse à cette question est « oui », mais à certaines conditions. Votre surface doit en effet être assez vaste pour que la tombe se trouve à plus de 35 mètres des habitations voisines.

La sépulture de votre chat ou chien doit se trouver loin des points d’eau. C’est-à-dire des puits, sources, ouvrages de captage des eaux d’alimentation.

Si vous n’avez pas de lieu privatif où enterrer votre compagnon, vous pouvez alors vous tourner vers un cimetière pour animaux. Il en existe actuellement une trentaine en France.

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Pour connaitre leurs adresses, renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune.

En dernier lieu, vous pouvez aussi opter pour une incinération individuelle ou collective. Tournez-vous pour cela vers votre vétérinaire qui pourra jouer le rôle d’intermédiaire.

L’entreprise d’incinération viendra récupérer votre chat ou chien dans ses locaux pour son transport jusqu’au crématorium.

Il faudra débourser en moyenne entre 150 et 300 € pour cette prestation à laquelle vous pourrez assister si c’est votre souhait. Enfin, modernité oblige, vous pouvez aussi offrir une sépulture virtuelle à votre compagnon.

À lire Elle se couche chaque soir avec son python et découvre l’horreur grâce à son vétérinaire

Plusieurs sites Internet vous permettent aujourd’hui d’honorer votre animal décédé dans un espace dédié sur la Toile.