Carburant: Leclerc annonce une très bonne nouvelle pour tous les automobilistes

Face à la hausse des prix des carburants, le président du groupe Leclerc pointe du doigt, sans filtre, ses concurrents !

© Carburant: Leclerc annonce une très bonne nouvelle pour tous les automobilistes

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis une semaine, le prix des carburants a encore grimpé pour flirter avec la barre des 2 euros, et parfois même la dépasser. Cette hausse pousse alors nombre de Français de chercher les pompes les moins chères. Qu’en est-il des stations-service Leclerc ?

Y retrouvera-t-on du carburant à prix coutant ? Michel-Edouard Leclerc a évoqué la question sur France Info il y a quelques jours.

Le groupe Leclerc reprendra-t-il son opération de carburant à prix coutant ?

Alors que les prix des carburants sont en hausse, Michel-Edouard Leclerc, qui a toujours tout fait pour contrer l’inflation, va-t-il se décider à réduire à nouveau les prix comme il l’a souvent fait ces deux dernières années ?

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Le président du groupe Leclerc a répondu à cette question sur les ondes de France Info ce vendredi 19 avril. Et, le moins que l’on puisse dire est que ce dernier a parlé sans filtre.

« Aujourd’hui, Leclerc n’est pas dans les conditions de faire une opération à prix coûtant », a-t-il, en effet, déclaré. Et d’ajouter qu’il préfère faire « tout pour » que ses centres restent « les moins chers ».

« On mène le marché, on est déjà le moins cher avec peut-être trois, quatre centimes de marge. Aujourd’hui, on fait tout pour rester le moins cher (…) Quand on fait une opération à prix coûtant (…) cela engage un contrôle de la marge de chacune des 710 stations de Leclerc. », a-t-il alors expliqué.

Le président du groupe matraque la concurrence sans mettre de gants !

Et le président du groupe de pointer du doigt, sans détour, la concurrence, alors que les prix des carburants dépassent de plus en plus les 2 €/L. Une état de fait qui met en rogne Michel Édouard Leclerc.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

« Aujourd’hui, l’essence, en France, est banalisée. Celle que Leclerc vend, c’est la même que celle de Système U, de Carrefour et des raffineurs », a-t-il alors dit.

Et de poursuivre sans prendre de gants, « Ce matin, on est en moyenne en France à 1,76 €/L sur le gazole. Et à 1,86 sur le SP95-E10. Donc ceux que vous avez cités [avec des prix à la pompe dépassant les 2€ à certains endroits], ils déconnent complètement. »

Lors de cette interview sur France Info, même TotalEnergies en a pris pour son grade ! En effet, même TotalEnergies plafonne ses prix à 1,99 €/L maximum, il en profite malgré tout pour faire ses marges. « Total est à 12 centimes de nous. Il garantit de ne pas dépasser [1,99 €/L] mais fait 12 centimes de marge« , a alors expliqué Michel Edouard Leclerc.

En effet, pour mémoire, le groupe pétrolier, qui gère le tiers des stations-service de France, avait annoncé le mardi 12 septembre 2023 qu’il prolongera en 2024 le plafonnement à 1,99 € par litre du prix de l’essence et du diesel dans ses 3 400 stations.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Le prix du carburant restera donc plafonné à 1,99 € par litre… « Tant que les prix resteront élevés », avait alors déclaré TotalEnergies dans un communiqué.

Pour rappel, en fin d’année 2023, le carburant à prix coûtant avait permis à des millions d’automobilistes Français de faire leur plein à des prix un peu moins hauts en France. Et notamment dans les stations Leclerc.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas près de se reproduire !