Un professeur craque en voyant des lycéens saccager une crêperie à Aulnay-sous-Bois

50

Vendredi à Aulnay-sous-Bois, des lycéens s’étaient rassemblés devant leur établissement pour manifester et certains d’entre eux en ont profiter pour saccager une crêperie située à proximité. Un professeur présent sur place a complètement craqué en voyant cette scène.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. beebop

    Tout ça pour tirer des canettes à 1 ou 2 euros et peut-être 2 ou 3 chupa-chups…le plaisir de casser, rien de plus. Sans penser qu’ils foutent la vie d’un commerçant en l’air. Bravo monsieur d’avoir au moins essayer de les raisonner.

  2. Anonyme

    CAD ? Je vois pas bien le rapport entre le ministère de l’éducation nationale et le fait que cette vidéo le représente…Comme si un professeur pouvait contrôler des élèves physiquement presque adultes…Il est déjà sur place et tente de faire quelque chose, je trouve ça plutôt courageux et investit comme comportement…Je trouve le titre de DN racoleur ou alors on a pas la même définition du verbe craquer…Ici il fait ce qu’il peut :  » non  »  » ça on ne peut pas « …Il n’est pas en train de leur taper dessus, de les insulter, de se rouler par terre…( pour moi c’est ça craquer ). Là il tente désespérément d’intervenir, dans ses mots il ne craque pas, on sent plutôt du désespoir, de l’indignation…

50 COMMENTAIRES

  1. une époque formidable
    Invité

    C’est assez représentatif de l’éducation nationale (et j’en fais partie)

    • Anonyme
      Invité

      CAD ? Je vois pas bien le rapport entre le ministère de l’éducation nationale et le fait que cette vidéo le représente…Comme si un professeur pouvait contrôler des élèves physiquement presque adultes…Il est déjà sur place et tente de faire quelque chose, je trouve ça plutôt courageux et investit comme comportement…Je trouve le titre de DN racoleur ou alors on a pas la même définition du verbe craquer…Ici il fait ce qu’il peut :  » non  »  » ça on ne peut pas « …Il n’est pas en train de leur taper dessus, de les insulter, de se rouler par terre…( pour moi c’est ça craquer ). Là il tente désespérément d’intervenir, dans ses mots il ne craque pas, on sent plutôt du désespoir, de l’indignation…

    • une époque formidable
      Invité

      Je n’ai pas parlé du ministère mais de l’éducation nationale en générale et de la relation prof/élève dans de nombreux quartiers. En tant que prof tu peux essayer de faire tout ce que tu peux (compassion/chantage/ menace etc..) la plupart des mecs s’en tapent et font ce qu’ils veulent. Le prof peut crier « non » pendant 3h pour se donner bonne conscience les mecs ne vont pas s’arrêter

  2. beebop
    Invité

    Tout ça pour tirer des canettes à 1 ou 2 euros et peut-être 2 ou 3 chupa-chups…le plaisir de casser, rien de plus. Sans penser qu’ils foutent la vie d’un commerçant en l’air. Bravo monsieur d’avoir au moins essayer de les raisonner.

  3. tamotherlapute
    Invité

    A tous ces cons. Vous n’aurez jamais rien dans la vie et c’est votre faute, faute de talent Ciao les cons

  4. doom
    Invité

    Je me demandais si il était bien nécessaire de mettre des lycéens à genoux lors d’interpellations. Je me demande maintenant si il est nécessaire de les excuser.Conscience de merde…

  5. KramerMcBarett
    Bien à l'ouest
    Routard•••••
    Inscrit le 07/12/2016
    1423 pts

    « Génial on va ruiner un pauvre petit commerce pour niquer toutes les canettes de Coca…. »

  6. thierry
    Invité

    QUEL CON……
    NON LES ENFANTS CE SE FAIT PAS…
    IL FAUT LUI DIRE QU’ON EST EN 2018 ET QUE C’EST PLUS DES ENFANTS CES MONSTRES

  7. Bob
    Invité

    Il est primordial d’installer la loi martiale dans ce pays. Il faut aussi autoriser les forces de l’ordre à ouvrir le feux à balles réelles sur les casseurs et les manifestants violents. Il en va de la sécurité de tous. Il faut se séparer DEFINITIVEMENT de cette minorité violente qui nuit à la France.

  8. Grm
    Invité

    Et les cris d’animaux des ados (adultes?) qui complètent les images déjà pas glorieuses ….

  9. Orange
    Habitué•••••
    Inscrit le 23/06/2018
    727 pts

    ils savent qu ils risquent rien alors pourquoi ils s empecheraient de le faire?
    vu que la justice ne veut rien faire ils ont cas couper les allocs des parents. la c est marrant, d un coup les parents sauront comment eduquer leurs gamins.
    quand on voit qu avant l age de 13 ans en france on peut commettre des crimes et délits en toute impunité. idem quand on est trop vieux: le pauvre il est trop vieux pour aller en prison, on le laisse sortir pour cause de santé alors qu il a violé et tué ou autre(ya bien des hopitaux prison, alors autant mettre tous ces gamins dans des centres fermés jusqu a leur majorité loin de leur entourage avec résultats positif a l ecole pour esperer sortir a 18 ans. construire des maisons de retraites prison c est impossible?
    ou tout simplement construire vite de nouvelles prisons pour éviter les multirécidives dues a notre systeme judiciaire trop laxiste?
    et service militaire a proposer en alternative de la prison (au lieu de 2 ans fermes tu ferai 1 ans d armée)
    et surtout enlever les putains d aménagements de peine (jusqu a 5 ans ndlr) pour les récidivistes,les violeurs pédophiles et violences volontaires.

    homicide involontaire en etant bourré sans permis sans assurance : 4 ans fermes: merite facile 10-15 ans voir plus
    violeur et tueur en série: 30 ans mais que 20 effectué en général: mérite perpète
    ça prouve bien que c est la faute du système si les gens agissent comme ca.
    un enfant c est comme un chien,faut le dresser/éduquer jeune. si on se rate, pour les chiens ya la spa et pour les gamins ya l orphelinat .

    c est les générations des enfants roi auxquels on cède a tout les caprices et à qui on peut même plus mettre une fessée, une gifle ou une bonne branlée a son gamin sans risque de se retrouver devant le tribunal

    ya des pays on on se pose pas trop de questions comparé a la france malheureusement.
    l exemple d une jeune guatemaliene de 15 ans lynchée et brulée vive pour complicité de meurtre d un chauffeur de taxi. pour le coup ca va trop loin la bas alors que chez nous c est tout l inverse

    • Ritch
      Invité

      Très bon com et si je peux me permettre tu parle du service militaire en alternative a la prison, je pense que si en France le service militaire de 1 ou 2 ans serait obligatoire cette jeunesse apprendrait la discipline.
      L’état français a créé cette jeunesse il y a longtemps pour ces intérêts maintenant il récolte ce qu’il a semé a n’en plus savoir quoi en faire.

  10. PoilDeCul
    Invité

    Il faut pas leur en vouloir c’est parce que on a jeter des bananes à l’intérieur du magasin

  11. empire93
    Invité

    J’veux dire que tous ces gamins ont des noms qui vous en mettent plein la vue!
    Ils se prennent tous pour des durs
    Pour la plupart, c’est d’la frime, juste une bande de branleurs
    Mon quartier fait trembler la province
    Les histoires de drogue, ça fait danser les gros seins
    Mais c’est pas négociable si tu galères au sein de l’arène
    T’auras pas de McLaren, juste des traces et des mollards bruts
    Eh! Regarde les graffs, c’est les beaux-arts
    Qui décorent le chantier pendant qu’un frérot cane
    Entre autres enchaînent tous ces allers au shtar
    Traînent autour sans gène, fini d’apeurer vos chattes
    C’est moche mais c’est pas la majorité
    Les gosses, j’pé-ra pas pour eux : j’ai d’autres mecs à horrifier
    Rien à branler de détailler pour m’acheter vos Shox
    Là tu comprends que j’ai tout à faire aux chiottes
    Note, tout l’quartier s’est dégradé, les années passent
    Les schlags sont comme des moustiques, les tours les marécages
    Ils piquent et planent sans léviter
    Et je t’expliquerai pas qu’personne n’peut les virer
    Mais nique sa mère, on les côtoie sans les imiter
    Frère, j’vais pas nourrir la légende sur les initiés aux vols
    Aux drogues, au troc d’âme contre un bout d’shit ou au glock
    Braqué dans ta bouche, nique vos morts
    Ce mal est nécessaire pour comprendre
    Que glorifier la merde, c’est nocif mon grand
    Le mécanisme a commencé : J’encule les cailles-ra, les camés
    Acclamez les calmes et communs comme mon clan
    C’est pas les plus ennuyeux, j’te rassure
    C’est qu’on parle d’autre chose que de l’actu de la rue
    Poto, y’a des dales-pé, aux valeurs éparpillées, mais j’l’admets
    Rien d’tel que d’représenter l’quartier de sa mère
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, Les 100Keus, Émile Zola D
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, V.A.L.D
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, NQNT, ma gueule
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, V.A.L.D
    D’un onzième étage des 100Keus, on a déménagé
    Certains jeunes ici sont fascinants
    Rêvent d’être un gravillon dans l’engrenage des bâtiments
    Car c’est la honte d’être un gosse des pavillons, ou quasiment
    Alors ils montrent qu’ils sont pas mignons en s’agitant
    Tentent le racket, le deal, Même les baskets le disent :
    La rue allaite le vice, excite ses partisans
    Mais fils, t’as pas raison! Nique ta mère!
    Petit faggot, continue si t’adhères à Israël, pauvre con!
    Tu fais la même chose qu’eux
    Quand tu bolosses une vieille avec tes frères colons
    Eh, c’est quoi l’blème-pro?
    Foutre la merde, c’est ton cri d’détresse?
    Abruti, t’es le cafard qui s’est pris l’Système!
    J’hallucine! Éteins si tu vois pas la propagande à la télé
    Qui adore que t’aies que la mort à vendre
    Je t’emmerde et j’dédicace les frères qui rament
    En vrai, les airs si graves sur les visages
    En bref, les autres putes sont dérisoires
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, Les 100Keus, Émile Zola D
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, V.A.L.D
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, NQNT, ma gueule
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, V.A.L.D
    T’aimes pas quand j’parle de cul dans mes textes?
    Mais j’reste un homme, ma gueule, qui aime les gourdasses et
    J’mets du sens derrière chaque verset, des mineurs
    J’exige quatre feuilles de rédac’ pour m’backer
    Ouais, faut qu’on sache que NQNT peut être vérifié
    C’est guère d’la haine récupérée, sérieux
    J’suis dans l’thème quand j’dis qu’ça n’a pas d’sens
    Quand on sonne à ta porte parce que brûle un 50cc
    Sur l’palier mais que le gardien joue, lance des pétards
    Ouais, c’est ça l’15 août et comme le tamien tourne
    Certains gamins boudent plus, ça devient cool de s’dire foutus
    Agissant dans les vices des alentours
    Et l’odyssée avance pour ceux en quête de châtiments
    En quête de châtiment
    NQNT
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, Les 100Keus, Émile Zola D
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, V.A.L.D
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, NQNT, ma gueule
    Aulnay-sous-Bois B-E-R, V.A.L.D

  12. ton père
    Invité

    Mais comme j’aimerai prendre une batte, mettre une cagoule, m’insérer avec les casseurs et en chopper quelques uns traîtrement en leur défonçant la gueule puis me cacher dans la masse.

  13. drlivingstone
    Invité

    pas mal de ces jeunes ne sont plus lycéens ou collégiens : ce sont des mecs déscolarisés qui sont juste là pour profiter de l’occasion et casser pour se défouler.
    j’ai vu ça aussi il y a 20 ans dans les manif étudiantes à Paris avec les premiers phénomènes de casse systématique : les manifestants n’ont rien cassé, mais se sont laissés débordés par des bandes extérieurs qui se donnaient rdv pour le « fun ».
    ce qui pose problème, c’est quand certains lycéens rejoignent ces casseurs par esprit de troupeau.
    ces actes sont tout le contraire de l’intelligence.