Un chauffeur de camion n’aime pas être doublé et provoque volontairement le crash d’une voiture

51

En Russie, un automobiliste a doublé un camion mais celui-ci n’était visiblement pas content de se faire dépasser. Il a alors effectué une manœuvre qui a envoyé la voiture dans le fossé.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. unknown

    Heureusement qu’il a une cam, sinon c’est pour sa pomme… perte de contrôle du véhicule…

12 COMMENTAIRES

  1. unknown
    Invité

    Heureusement qu’il a une cam, sinon c’est pour sa pomme… perte de contrôle du véhicule…

  2. Booba
    Invité

    Que risque le camionneur si on était en France ? Merci pour vos réponses.

    • lordofkiwi
      Invité

      ‘un an d’emprisonnement et de 15.000 € d’amende.

      Ce montant est multiplié par cinq lorsque l’infraction est le fait d’une personne morale.

      En outre, les peines complémentaires de l’article 223-18 du code pénal peuvent, le cas échéant, être prononcées :
      La suspension, pour une durée de 5 ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle ; si le délit a été commis à l’occasion de la conduite d’un véhicule terrestre à moteur, la suspension ne peut pas être assortie du sursis, même partiellement, et ne peut pas être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle ;
      – L’annulation du permis de conduire, avec interdiction de solliciter la délivrance d’un nouveau permis pendant 5 ans au plusLorsque l’infraction a été commise à l’occasion de la conduite d’un véhicule terrestre à moteur, l’interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, y compris ceux pour la conduite desquels le permis de conduire n’est pas exigé, pour une durée de 5 ans au plus ;
      – Lorsque l’infraction a été commise à l’occasion de la conduite d’un véhicule terrestre à moteur, l’obligation d’accomplir, à leurs frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière ;
      – Lorsque l’infraction a été commise à l’occasion de la conduite d’un véhicule terrestre à moteur, l’immobilisation, pendant une durée d’un an au plus, du véhicule dont le condamné s’est servi pour commettre l’infraction, s’il en est le propriétaire ;
      – Lorsque l’infraction a été commise à l’occasion de la conduite d’un véhicule terrestre à moteur, la confiscation du véhicule dont le condamné s’est servi pour commettre l’infraction, s’il en est le propriétaire.

    • Monsieur je sais tout
      Invité

      Un an d’emprisonnement ?? T mignon. Coups et blessures volontaires c’est le minimum. Jusqu’à 5 ans de prison. Après faut voir les conséquences pour les circonstances aggravantes (incapacité prolongée, perte d’un organe, mort d’une personne etc.) et ça peut grimper bcp plus haut.