Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos accusés d’attiser la haine et l’antisémitisme sur Twitter

Les comptes d'infos Twitter comme Mediavenir, Cerfia ou Alertesinfos ne sont plus neutres et sont désormais accusés d'attiser la haine !

© Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos accusés d'attiser la haine et l'antisémitisme sur Twitter

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis quelques mois maintenant, plusieurs comptes Twitter sont devenus des leaders d’informations. Alors qu’ils devraient être neutres dans le traitement de l’information, ils ont décidé de prendre parti dans le conflit israélo-palestinien. Et pour beaucoup, les publications des comptes Twitter Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos attiseraient la haine et l’antisémitisme en France !

Les nouveaux rois de l’informations sur X !

Sur Twitter ou X, les rois de l’information ne sont plus les médias traditionnels. Depuis plus d’un an maintenant, plusieurs comptes se sont créés pour partager de l’information en masse. Et ces comptes explosent les compteurs.

De plus en plus de jeunes préfèrent suivre des comptes comme Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos plutôt que CNews, Le Figaro ou encore France Info. Ils traitent l’information de manière brute.

À lire Le chèque énergie annulé à cause du Fisc, faites vite une réclamation

Ces nouveaux comptes Twitter d’information ne font aucune analyse. Ils sélectionnent eux-mêmes les actualités qu’ils diffusent. Il s’agit en général d’actualité sensationnelle, de faits divers ou d’actualité très ciblée. Ils cherchent l’actualité qui va faire le plus parler dans le but d’attirer le plus d’abonnés et d’avoir le plus de commentaires ou de like.

Malheureusement, ces comptes ne font aucune explication sur le contexte d’une actualité. Ils ne décryptent rien et ne donnent aucun détail à part une actualité brute.  

De plus depuis le 7 octobre, les comptes Twitter Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos ont décidé de prendre parti dans le conflit israélo-palestinien. Pour eux, tout ce que fait le Hamas et ses alliés n’est pas grave, le pire ennemi c’est Israël. Et il faut tout faire pour le détruire médiatiquement.

Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos accusés d’attiser la haine et l’antisémitisme sur Twitter

Comme nous venons de le voir, plusieurs médias d’informations sur Twitter commencent à provoquer une grosse colère. Certains les accusent même d’attiser la haine et l’antisémitisme en France. C’est le cas des comptes Twitter Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos.

À lire Tout savoir sur les aides financières pour partir en vacances cet été

Il faut dire que sur leurs 50 derrières publications, aucune ne parle de paix. Ils n’abordent pas non plus le fait que le Hamas se sert de la population palestinienne comme bouclier humain. Et aucune publication sur le pourquoi du comment l’Égypte n’ouvre pas le passage de Rafah pour laisser rentrer plus d’aides humanitaires.

Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos ne parlent pas non plus sur Twitter des otages ou des Français décédés dans les attentats terroristes du 7 octobre. Ils ont passé sous silence tout ce qui s’est passé le 7 octobre.

Ils ont décidé de prendre un parti pris et de parler surtout des bombardements, des victimes à Gaza. Ou des pires paroles prononcées contre la Palestine ou les Palestiniens. Mais ce type de comportement commence à alerter de nombreux twittos. Ils sont de plus en plus nombreux à les accuser d’attiser la haine et l’antisémitisme en France.

Mediavenir, Cerfia et Alertesinfos partagent surtout des informations contre Israël ou les juifs en France ou à travers le monde. Ils ne font rien pour le vivre ensemble, ils aident à importer le conflit israélo-palestinien en France en prenant parti. Ils sont d’ailleurs accusé d’attiser la haine et l’antisémitisme en France. D’ailleurs d’après plusieurs échanges sur Twitter, ils auraient reçu de nombreux signalements sur la plateforme Pharos.

À lire CAF: ces français qui recevront les allocations sans en faire la demande en 2024

Et quand on lit les commentaires sur leurs publications Twitter, il y a de nombreux commentaires antisémites et négationnistes. Certains remettent en cause ce qui est arrivé le 7 octobre.

Faire de la propagande pour un camp ou l’autre ne va pas aider à la situation actuelle bien au contraire. Ce n’est pas faire de l’information non plus, mais c’est attiser la haine, le racisme ou l’antisémitisme.