Toutes les dates à retenir pour le versement des aides sociales et des pensions retraite en novembre

Quand seront versées les aides sociales du mois de novembre 2023 ? Le calendrier a été révélé et voici toutes les dates à retenir !

© Toutes les dates à retenir pour le versement des aides sociales et des pensions retraite en novembre

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Tous les mois, de nombreux Français comptent sur les aides sociales pour joindre les deux bouts. Voici les dates de versements des différentes allocations pour le mois de novembre 2023.

Les dates de versement du mois de novembre

En France, de nombreux foyers comptent sur les aides sociales. Versées chaque mois, c’est une source de revenu importante pour subvenir à leurs besoins.

Il existe d’ailleurs de nombreuses aides. Beaucoup ne sont pas demandées par les bénéficiaires. Souvent par manque d’informations ou à cause des démarches qui semblent compliquées.

À lire CAF: cette nouveauté sur vos aides sociales va tout changer

Tous les mois, la CAF verse donc les aides sociales aux allocataires concernées. Le versement se fait d’ailleurs tous les 5 du mois.

Cette règle diffère si le 5 tombe un samedi, un dimanche ou un jour férié. Par exemple, au mois de novembre, le 5 sera un dimanche. Ainsi, le versement des aides sociales se fera le lendemain, le 6 novembre.

Les délais pour que l’argent arrive effectivement sur votre compte, dépend aussi votre banque. Mais pour ce mois de novembre, la CAF a déjà annoncé que le compte des allocataires devrait être crédité aux alentours du 9 novembre.

C’est le cas pour ceux qui reçoivent la pension de retraite par exemple. D’un autre côté, ceux qui bénéficient de la complémentaire des anciens salariés du secteur privé, l’Agirc-Arrco la recevront ce jeudi 2 novembre.

À lire Aides sociales: le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024

Pour les recevoir les aides de Pôle emploi, il est important d’actualiser sa situation tous les mois. La date de versement va alors dépendre de cette démarche. En novembre, l’actualisation se déroule du 28 octobre au 15 novembre. Le paiement est ensuite versé dans un délai de 3 à 5 jours.

Aides sociales : beaucoup de non-recours

En France, il existe de nombreuses aides sociales pour différents cas. Selon votre situation, vos ressources et la composition de votre foyer, vous pouvez prétendre à certaines aides.

Cependant, de nombreux Français ne réclament pas leurs aides sociales. En effet, le taux de non-recours dépasse 30 % ! Et les causes peuvent être nombreuses.

D’abord, beaucoup de personnes ne connaissent tout simplement pas leurs droits. En effet, elles ne sont pas au courant qu’elles peuvent avoir des aides financières. Cela peut être dû au manque d’informations. C’est d’ailleurs la première cause de non-recours.

À lire CAF: cette réforme qui permet de toucher les aides sociales sans en faire la demande

D’un autre côté, certains estiment que les démarches sont trop longues ou trop compliquées. Ils ne souhaitent donc pas réclamer leurs aides sociales pour se retrouver sous un tas de paperasse.

Enfin, selon une étude, de nombreuses personnes refusent simplement d’admettre qu’elles ont besoin d’aide. Ainsi, elles ne réclament pas leurs aides sociales.

Le problème est que le non-recours peut avoir de lourdes conséquences sur les foyers dans le besoin. En effet, cela peut les plonger dans une situation précaire. Cela peut aussi augmenter le risque d’exclusion sociale et d’isolement des individus.

Pour lutter contre le non-recours, le gouvernement a mis en place différentes stratégies. Par exemple, il existe un simulateur sur le site du service-public. Celui-ci vous permet de savoir quelles sont les aides sociales auxquelles vous pouvez prétendre.

À lire CAF: les aides sociales versées automatiquement, les départements concernés

Il y a aussi d’autres plateformes et site internet qui permettent de connaître ses droits en un rien de temps. Il suffit parfois de répondre à quelques questions pour savoir si vous pouvez réclamer une aide sociale.

La plupart du temps, ce sont les jeunes qui ont le moins de connaissance de leurs droits. Pourtant, certains en auraient bien besoin pour mieux vivre.