CAF: voici comment profiter de cette aide exceptionnelle de plus de 1000 euros

Une aide financière de 1000 euros proposée par la CAF est très peu réclamée. Pourtant, des milliers de Français en sont éligibles !

© CAF voici comment profiter de cette aide exceptionnelle de plus de 1000 euros

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides financières proposées par la CAF sont très nombreuses. D’ailleurs, il y en a une aide sociale que les Français ne réclament pas, notamment par manque d’information.

La CAF propose des aides financières très nombreuses

Depuis de nombreuses années, la CAF propose aux Français de les aider grâce à de nombreuses aides. Et beaucoup sont utiles, voire nécessaires aux familles.

Parmi ces aides, les allocations familiales, qui jouent un rôle essentiel. En effet, elles sont destinées à soutenir les familles en versant une prestation mensuelle pour chaque enfant à charge.

À lire Alerte info: mauvaise nouvelle 2 millions de Français vont devoir changer d’adresse

Le montant de cette allocation dépend donc du nombre d’enfants et des revenus de la famille. La CAF propose également d’autres aides et prestations.

On peut citer le complément familial, qui est destinée aux familles nombreuses à faibles revenus. Ensuite, on peut citer l’allocation de rentrée scolaire.

Elle permet donc d’aider les familles à faire face aux dépenses liées à la rentrée scolaire. Sachez que toutes les aides de la CAF ont connu une revalorisation pour faire face à l’inflation.

En effet, au 1ᵉʳ juillet de l’année dernière, le gouvernement a donc décidé d’augmenter les aides sociales de 4 %, pour aider les foyers à joindre les deux bouts.

À lire Retraite Agirc-Arrco: mauvaise nouvelle confirmée pour les virements de juin

Des aides revalorisées

Le 1ᵉʳ avril 2023, une nouvelle augmentation de 1,6 % a donc fait l’objet d’une constatation. Ces augmentations ont ainsi bénéficié à plus de 13 millions de foyers qui reçoivent au moins une prestation légale de la CAF.

Ainsi, les aides financières et sociales comme le RSA et la prime d’activité, mais aussi celles concernant la petite enfance ont été concernées.

De plus, sachez que l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) se dit concernée par cette revalorisation. Sachez que cette aide se veut méconnue des Français.

En effet, cette aide se veut destinée aux parents s’occupant d’un enfant handicapé. Elle vise ainsi à couvrir les coûts supplémentaires liés au handicap et à favoriser l’indépendance de l’enfant.

À lire Chèque énergie: la date officielle de réclamation si vous ne l’avez pas reçu

Le montant minimum de l’AEEH est ainsi de 142,70 euros par mois. Cependant, ce dernier peut se voir plus élevé en fonction de la situation de chaque famille. Plus de 300 000 parents qui y sont éligibles ne bénéficient pas de l’AEEH.

Une aide financière de 1000 euros par la CAF non réclamée

Parmi les aides qui ne se veulent pas réclamées par la CAF, on peut citer le prêt légal à l’amélioration de l’habitat (PAH). Ce dernier permet de financer à hauteur de 80 % les travaux de rénovation du logement.

Il se veut ainsi proposé par la CAF avec des conditions financières particulièrement avantageuses. Mais pour être éligible au PAH, il faut répondre à plusieurs critères.

Cette aide est ainsi destinée aux « familles allocataires bénéficiaires d’une prestation familiale, locataires du secteur privé ou propriétaires occupant leur résidence principale », précise la CAF. Il faut donc avoir le droit à des aides sociales pour y prétendre.

À lire Automobilistes: cette priorité trop souvent oubliée qui coute 135 euros d’amende

Son montant est de 1 067,14 euros. Cette somme permet donc de couvrir largement les dépenses des travaux d’amélioration de l’habitat.

D’ailleurs, sachez que son taux d’intérêt est de seulement 1 %. Ce prêt se veut versé directement à l’allocataire et est remboursable sur une période de 36 mois.

Avant d’y prétendre, il est donc nécessaire d’effectuer une demande sur le site de la CAF avant d’entamer les travaux. Pour ce qui est des travaux éligibles, ils comprennent les travaux d’assainissement et amélioration.

Les travaux de mise en état de l’habitabilité de pièces inutilisées, les travaux de division ou d’aménagement du logement. Mais aussi les travaux d’agrandissement, d’isolation thermique et phonique, et les travaux de mise aux normes en vigueur se disent concernés.

À lire RSA: tout savoir pour obtenir cette aide CAF en 2024