CAF: ne passez plus à coté de cette aide sociale que 10% des français oublient de demander

Si la CAF propose de nombreuses aides pour aider les Français, il y en a une que beaucoup d'entre vous oublient de réclamer !

© CAF ne passez plus à coté de cette aide sociale que 10% des français oublient de demander

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

APL, ALS, prime d’activité ou encore allocations familiales, les aides de la CAF sont très nombreuses. Mais il y en a une que de nombreux Français ne réclament pas alors qu’ils y ont droit. Ne passez plus à côté de cette aide qui pourrait vous aider à boucler vos fins de mois difficiles !

Les aides de la CAF pour tous

En France, les aides de la CAF sont là pour aider le plus grand nombre. Parmi elles, il existe beaucoup d’aides financières accordées tous les mois aux étudiants.

En effet, si vous êtes étudiant, vous pouvez toucher une aide au logement, à condition de respecter les quatre conditions suivantes. Tout d’abord, il faut que vous soyez français ou étranger avec un titre de séjour en cours de validité.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Ensuite, il faut louer un logement décent et qui soit éligible aux APL. Vous ne pouvez pas prétendre à cette aide. Si vous avez un de lien de parenté avec le propriétaire du logement que vous louez.

Ensuite, vous devez avoir des ressources inférieures à certains plafonds. En cas de colocation, vous pouvez toucher une aide au logement.

Le loyer pris en considération pour le calcul de l’aide de la CAF se veut alors divisé en fonction du nombre de colocataires. Chaque colocataire doit faire sa propre demande d’aide au logement.

Des prestations adaptées à chaque situation

La CAF verse également les allocations familiales aux personnes ayant au moins 2 enfants de moins de 20 ans à charge. Le montant des prestations dépend des ressources, du nombre d’enfants à charge et de leur âge.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

Comme les autres prestations de la CAF, les allocations se veulent versées tous les mois. Selon l’article L. 512-1 du Code de la sécurité sociale, « toute personne française ou étrangère résidant en France, ayant à sa charge un ou plusieurs enfants résidant en France, bénéficie pour ces enfants des prestations familiales […] ».

Le droit aux prestations familiales est donc ouvert aux personnes qui assument la charge effective et permanente, d’enfants légitimes, naturels. Adoptifs ou recueillis, dont l’âge limite est fixé à 20 ans pour tous les enfants n’exerçant aucune activité. Ou dont la rémunération nette mensuelle n’excède pas 78 % du Smic net, soit 1 070,78 € au 1ᵉʳ mai 2023.

En France, les prestations familiales de la CAF représentent un pourcentage d’une base mensuelle de calcul (BMAF) fixée à 445,93 € au 1ᵉʳ avril 2023. Ce montant se voit revalorisé au 1ᵉʳ avril de chaque année, suite à l’inflation.

La CAF peut également verser d’autres aides sociales telles que les prestations d’entretien et d’accueil. Liées à la petite enfance regroupée dans la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Ou encore des prestations à affectation spéciale.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Cette aide de la CAF n’est jamais réclamée

Malgré les efforts faits par le gouvernement, le taux de non-recours aux aides sociales est en hausse constante. « Nous constatons une hausse sur les dernières années pour le RSA et les allocations familiales. Ce qui est assez paradoxal par rapport à la prise de conscience plus forte et que l’on voit au niveau du gouvernement. », apprend l’Observatoire des non-recours aux droits et services.

Pour essayer d’y remédier, « l’idée d’une automatisation des versements revient régulièrement sur la table », apprennent nos confrères de France Info. Mais jusque-là, aucun changement n’est constaté.

Conséquence : plus de 10 milliards d’euros par an dorment dans les caisses de l’État. D’ailleurs, un tiers des Français passe à côté du RSA.

Cette prestation destinée à garantir un revenu minimal de ressources aux personnes sans emploi concerne des milliers de personnes. Et selon une récente étude, 600 000 foyers ne réclament pas cette prestation chaque trimestre.

À lire Vacances d’été 2024: la semaine à réserver d’urgence c’est la moins chère de toutes

Ce qui représente à peu près un tiers de ménages éligibles. Ce non-recours au RSA correspond à 330 euros en moyenne par mois de manque à gagner. Pour connaître vos droits, n’hésitez pas à faire une simulation sur le site de la CAF.