Prime de 308 euros: voici comment toucher cette nouvelle aides de l’état et les Français concernés !

Au mois d'octobre, le gouvernement a décidé d'octroyer une prime de 308 euros aux Français. Et vous en faites sûrement partie !

© Prime de 308 euros voici comment toucher cette nouvelle aides de l'état et les Français concernés !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’année 2023 est celle des aides. En plus des prestations sociales revues à la hausse, le gouvernent a prévu une nouvelle prime aux travailleurs. Et vous en faites peut-être partie.

Des primes pour lutter contre l’inflation

En 2023, Emmanuel Macron a confié qu’il ne lâcherait pas les Français. Le Président de la République a prévu des primes exceptionnelles pour aider ceux qui peinent à joindre les deux bouts.

D’ailleurs, il y a quelques semaines, la Première ministre, Élisabeth Borne, a promis que l’accord signé entre le patronat et les partenaires sociaux sur le partage de la valeur, sera gravé dans le marbre. Cela fait suite à une loi, discutée au printemps dernier.

À lire RSA: le montant versé par la CAF selon votre nombre d’enfants à charge

Bientôt, l’intéressement, la participation et différentes primes seront généralisés à toutes les entreprises de plus de onze salariés. Parmi elles : la prime Macron.

En moyenne, les salariés ont reçu, à travers ce dispositif, 800 euros. Une somme en hausse de près de 50 % entre 2021 et 2022 et qui pourrait grandir dans les prochaines années.

Le dispositif a particulièrement séduit les très petites, petites et moyennes entreprises, qui y ont vu le moyen de répondre à l’inflation. Et ce, sans forcément augmenter directement les salaires.

Des aides de plus en plus nombreuses

Pour l’entreprise, cela représente une aubaine, car la prime se veut exonérée de cotisations sociales pour l’entreprise. Pour aider les Français, d’autres aides sociales ont pointé le bout de leur nez.

À lire La CAF bloque vos aides et allocations si vous ne faites pas ce changement

En ces temps de crise, certains secteurs professionnels sont sous l’eau. D’ailleurs, d’après les premiers chiffres du gouvernement, le nombre d’allocataires a augmenté cette année.

D’ailleurs, le nombre de personnes qui touchent le RSA a diminué. Cette aide, comme plusieurs aides de la CAF, se voudra d’ailleurs revalorisée à coup sûr l’année prochaine.

Gabriel Attal, ministre de l’Éducation, l’a annoncé lui-même ce jeudi 28 septembre 2023, une nouvelle prime sera accordée aux Français.

« On versera en octobre, sur la paye du mois d’octobre, une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat à 730.000 agents du ministère, c’est plus d’un sur deux », a-t-il promis au JT de TF1.

À lire La taxe foncière explose dans ces départements, les propriétaires furieux

Cette prime concernera 500 000 enseignants et consorts, ainsi que 230 000 autres personnels de l’éducation. Cela est le cas des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH).

Une nouvelle prime pour plusieurs publics

D’après les propos de Gabriel Attal, ces derniers vont donc pouvoir percevoir pas moins de 500 euros de plus en moyenne. Cette revalorisation pour le corps enseignant se voudra toutefois « ponctuelle » comme l’a fait savoir le Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse de France.

Concernant les conditions d’attribution, ces dernières sont strictes. Il faut, par exemple, avoir perçu « 39 000 euros bruts entre juillet 2022 et juin 2023 ». Cela signifie que les bénéficiaires devront avoir touché 2600 euros nets par mois, hors heures supplémentaires. Mais alors, qui a le droit à la prime exceptionnelle ?

Gabriel Attal déclare que « chaque enseignant en cette rentrée gagne entre 125 et 250 euros net de plus qu’à la rentrée précédente », détaille le ministre de l’Éducation nationale. De ce fait, ils sont presque tous éligibles à cette prime.

À lire Maisons du monde annonce une très bonne nouvelle et va baisser tous les prix

« C’est dur notamment pour ceux qui ont de faibles salaires dans mon ministère », a précisé Gabriel Attal. Dans le même ordre d’idée, une prime, évoquée en juin, concernait quant à elle la Fonction publique et plus particulièrement les fonctionnaires hospitaliers.

Gabriel Attal a précisé que cette aide ne verra donc versée qu’en octobre et elle se veut même facultative dans certaines collectivités. Le ministre devrait confirmer les pourtours de cette prime dans les prochaines semaines.