CAF: elle ne touche plus ses 800€ d’aides sociales à cause d’une raison horrible qui pourrait aussi vous arriver !

Une allocataire de la CAF se voit privée de ses aides sociales de 800€ par mois à cause d'une homonymie ! Voici ce qu'il faut savoir.

© CAF elle ne touche plus ses 800€ d'aides sociales à cause d'une raison horrible qui pourrait aussi vous arriver !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Victime d’une homonymie, cette allocataire de la CAF ne touche plus ses aides sociales. « Je ne suis pas bien » confie-t-elle à RMC. Cette terrible erreur administrative de la Caisse d’allocations familiales pourrait aussi vous arriver. Il faut faire très attention !

La CAF lui coupe ses aides sociales pour une raison horrible !

C’est l’histoire d’une jeune femme prénommée, Mariama, qui s’est vu couper ses aides sociales pour une raison étonnante. Quelqu’un d’autre porte même nom et prénom qu’elle ! Son quotidien a tourné au cauchemar quand la CAF a décidé de ne plus lui verser ses allocations.

Tout cela à cause d’une homonymie. C’est-à-dire qu’une autre personne porte le même nom et prénom. Pourtant, les deux femmes n’ont pas du tout le même profil. Mariama est auto-entrepreneure dans la mode en Martinique, tandis que la deuxième travaille chez Orange au Sénégal !

À lire Stéphane Bern traumatisé à vie par la réaction de sa mère sur son homosexualité

« On ne vit pas dans le même pays, on n’a pas la même date de naissance, on n’a pas le même numéro de sécurité sociale. Je ne comprends pas » explique-t-elle. Mais rien n’y fait. Pour l’administration française, les deux Mariama sont une seule et même personne.

Ainsi, les revenus de son homonyme sont versés à la bonne personne. Mais ils sont déclarés sur le numéro fiscal de Mariama. Résultat, la CAF ne lui verse plus ses aides sociales qui sont à hauteur de 800€ par mois.

« Tout est coupé parce que, pour eux, je touche un salaire tous les mois, alors que pas du tout. Je ne suis pas bien. Là, je suis à sept mois de grossesse, j’ai un enfant de deux ans. Et ça fait un an que je ne touche plus rien de la CAF. C’est hyper compliqué. Tout ça, car ils m’ont pris pour quelqu’un d’autre » témoigne la jeune femme au micro de RMC.

Une erreur administrative qui lui coûte très cher

Quand Mariama s’est rendu compte que la CAF ne lui versait plus rien, elle a mené sa petite enquête. D’abord, elle a contacté l’organisme d’aides sociales qui l’a dirigée vers les impôts, qui l’ont renvoyée vers Orange. C’est ainsi qu’elle a découvert que son homonyme travaillait là-bas.

À lire 60 Millions de consommateurs déconseille ces marques de riz dangereuses pour la santé

Mariama réussit à entrer en contact avec son homonyme. Mais cette dernière lui raccroche au nez. Sans trop de surprise ! En effet, elle a dû penser qu’il s’agissait d’une énième arnaque ou d’un simple canular. Depuis, l’affaire n’avance pas. Elle a donc décidé de contacter RMC s’engage avec vous.

L’équipe de la radio a donc contacté Orange puis la direction des Finances Publiques. Ils ont finalement pu retrouver son homonyme. Il s’agit d’un homme, dont le deuxième prénom est Mariama.

Au moment de la déclaration du salarié à l’administration, les impôts auraient fait une erreur. « Ils ont relié la nouvelle recrue à la déclaration fiscale de notre auditrice » précise RMC.

Finalement, avec l’intervention de RMC s’engage pour vous, la direction des Finances publiques a été mise en relation avec les ressources humaines d’Orange.

À lire Cette anecdote sur Florent Pagny et Michel Drucker que tout le monde ignorait

« Mariama devrait donc très bientôt retrouver son identité et ses 800€ d’allocations par mois«  conclut RMC.

Tout est bien qui finit bien pour Mariama qui va donc pouvoir toucher ses allocations de la CAF. Ce genre de situation peut devenir critique pour des personnes qui n’ont pas de revenus.

Si vous vivez une chose pareille, il faut fournir rapidement un acte de naissance à l’administration qui s’est trompée. Si cela ne marche pas, il faut lancer un recours devant le Tribunal administratif. Ou encore adopter un nom d’usage ou changer carrément de prénom !

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :