Stéphane Bern traumatisé à vie par la réaction de sa mère sur son homosexualité

Stéphane Bern a longtemps caché son homosexualité. Sur le plateau de Quelle Époque !, l'animateur a évoqué les dures paroles de sa mère.

© Stéphane Bern traumatisé à vie par la réaction de sa mère sur son homosexualité

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La vie de Stéphane Bern n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Sur le plateau de l’émission Quelle Époque !, l’animateur télé a évoqué les dures paroles prononcées par sa mère si elle avait appris, de son vivant, son homosexualité.

Stéphane Bern frappé par le deuil

Sa sympathie et sa connaissance des arts nobles ont ainsi fait de Stéphane Bern sa marque de fabrique. Depuis de nombreuses années, l’animateur télé est devenu une figure incontournable du petit écran.

Le spécialiste des têtes couronnées était ce samedi 25 novembre dans Quelle Époque !, sur France 2. Une émission dans laquelle les invités répondent aux questions de Léa Salamé et Christophe Dechavanne dans une ambiance bienveillante.

À lire CAF: la meilleure technique pour changer votre mot de passe et continuer à toucher vos allocations

Hier soir, le mari de Yori Bailleres a évoqué de nombreux sujets qui lui tenaient à cœur. À commencer par la disparition de son père et son frère, à six mois d’intervalle, en 2022.

Le 23 février 2022, l’animateur télé sortait du silence sur les réseaux sociaux, pour annoncer la disparition de son père, à l’âge de 91 ans. Un départ tragique pour l’animateur.

« Il était le meilleur des pères, à la fois fier de ses fils et inquiet pour nous, un homme de bien, un esprit cultivé et curieux de tout, l’élégance incarnée et doté d’un humour taquin, moqueur. Il a ainsi rejoint notre chère mère, trente ans après elle, lui ayant voué un amour inébranlable et inconsolable », avait-il donc couché sur le papier.

Les drames de sa vie

La même année, Stéphane Bern a également perdu son grand frère Arnaud, le 6 août 2022. Une disparition due à une maladie de longue date qui l’a emportée.

À lire Ce papa d’un enfant autiste refuse l’aide de sa sœur qui vient de toucher 72 millions € à l’EuroMillions

« Armand, mon cher frère. On s’était jurés qu’on resterait unis pour la vie et la mort nous a séparés ce 6 août. Tu es parti trop tôt, à un mois de ton 60ᵉ anniversaire, après avoir lutté courageusement contre le mélanome qui a fini par l’emporter », avait-il écrit.

De ce double deuil, l’écrivain en ressortira profondément marqué. « On se sent donc à la fois plus libre et, en même temps, on est davantage attentif à ce que l’on fait. J’ai encore plus envie de croquer la vie ! », avait-il confié dans les colonnes du magazine Télé-Loisirs.

Au cours de la soirée, Stéphane Berne a donc été confronté à son frère décédé par le biais d’une photo projetée sur un écran. En revoyant son visage, celui qui a ainsi rencontré la reine Elizabeth II en 2014 a fondu en larmes.

Et lorsque Léa Salamé lui a posé la question qu’il poserait à son frangin s’il était toujours de ce monde, le journaliste a la réponse. « Est-ce, quand même, tu es fier de ton petit frère ? », a-t-il donc demandé, la voix tremblotante.

À lire Ces maillots de bain pas chers et trop stylés cartonnent chez Decathlon

Les durs propos de la mère de Stéphane Bern

Outre la mort de son père et de son frère, Stéphane Bern a ainsi également perdu sa mère. Celui qui est devenu comédien dans la série Bellefond diffusée sur France 3, a perdu sa mère très jeune. Elle est morte quand elle avait 53 ans.

Dans Quelle Époque !, l’animateur a expliqué que sa mère a eu beaucoup de mal à appréhender l’homosexualité de son fils. À tel point qu’elle a eu des mots extrêmement durs envers lui.

« Je préfère donc te savoir mort plutôt qu’homosexuel », lui a-t-elle confié. Ce à quoi, Stéphane Bern, qui n’avait pas fait son coming-out, lui avait répondu : « Je lui ai dit ‘Bah ça va être difficile ».

Malgré ses mots durs à entendre, le présentateur a ainsi confié avoir pardonné à sa mère. « Ma mère était une femme qui avait beaucoup souffert, qui était malade, qui est morte, elle avait 53 ans. Donc j’ai perdu ma mère très jeune », s’est-il souvenu, avec une vive émotion.

À lire Aides CAF: ces allocataires concernés par un nouveau bonus de l’AAH

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :