N’utilisez plus ce boucleur et lisseur il est très dangereux pour la santé

Vous avez tendance à utiliser le boucleur et lisseur sans modération ? Attention ! Car ils peuvent être néfastes pour la santé !

© N'utilisez plus ce boucleur et lisseur il est très dangereux pour la santé

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Attention à l’utilisation massive du boucleur et du lisseur. Ils pourraient être très néfastes pour la santé, en raison des produits chimiques qui s’évaporent avec la chaleur.

Boucleur et du lisseur : attention à ces sources de chaleur !

Bon nombre de femmes ont des difficultés à dévoiler leurs cheveux naturels au grand jour. Celles aux cheveux avec des boucles ne supportent pas les petits frisottis. Car ils donnent l’impression de ne pas être coiffés.

Alors bien souvent, elles utilisent le lisseur pour plaquer les mèches rebelles. Elles tentent par tous les moyens d’éviter la pluie ou l’humidité pour que le lissage tienne le plus longtemps possible.

À lire Vacances d’été: la technique imparable pour réserver des hôtels beaucoup moins cher

En revanche, celles qui ont les cheveux trop lisses ont du mal avec l’effet trop ‘plat’. C’est donc la raison pour laquelle elles ont tendance à faire des brushings. Ou à utiliser le boucleur pour créer des boucles assez légères.

Mais attention ! Car l’utilisation de ces sources de chaleur n’est pas très bonne pour la santé. Et pour cause ! Avec le contact des produits pour cheveux, le boucleur, ou lisseur évapore très vite les produits.

Comme les siloxanes qui sont connus pour faire briller les cheveux, et les lisser assez vite. Une étude montre que les sources de chaleur comme le boucleur ou le lisseur sont un danger pour la santé.

Selon la revue Science & Technology de l’American Chemical, des experts expliquent que l’utilisation de ces produits de soins peut donc modifier la compo’ de l’air intérieur.

À lire CAF: bonne nouvelle vous allez pouvoir toucher cette aide sociale plus longtemps

Et ce n’est pas tout ! Car le lissage et le bouclage augmentent les niveaux de composés volatils. Pour mener cette étude, les experts ont donc installé des personnes volontaires dans un labo sous forme de maison de 60 m³.

Une étude dévoile les risques sur la santé.

Cette étude a été menée sur le campus de l’Université Purdue à West Lafayette dans l’Indiana (États-Unis). Les experts ont demandé aux participants d’utiliser des produits capillaires. Comme des crèmes, des sprays et des huiles.

Puis, ils ont dû se lisser les cheveux, ou les boucler à l’aide d’un boucleur. L’équipe a donc mesuré avant, pendant et après la coiffure les émissions de composés volatils. Ces derniers résultent des masques pour cheveux.

Ainsi que des produits pour mieux les lisser, les boucler ou les préparer aux sources de chaleur.  C’est ainsi qu’ils ont constaté des changements rapides dans la composition chimique de l’air de la maison. Ils montrent la présence des « méthyl-siloxanes ».

À lire Vacances: cette lourde amende si vous ramassez des coquillages à la plage

Et ce n’est pas tout ! Car ils remarquent qu’après l’utilisation du boucleur et lisseur, les émissions varient en fonction de la longueur des cheveux. Ceux qui sont plus longs libèrent des quantités plus importantes de composés volatils.

Les chercheurs alertent ! Parce que cela pourrait donc représenter un danger pour la santé. Et pour cause ! L’inhalation quotidienne du méthyl pouvait donc atteindre jusqu’à 20 mg par jour. Comme vous pouvez le constater, cela est énorme.

Cela n’est pas bon pour la santé ! Nos confrères de Femme Actuelle expliquent que pendant l’expérience, les experts ont utilisé un ventilo. Cela « a permis d’éliminer la plupart des polluants de la pièce dans les 20 minutes suivant la fin de la séance de soins. »

Les experts sont donc très fermes ! Car selon eux, cela peut donc affecter la qualité de l’air extérieur. Voilà donc la raison pour laquelle il vaut mieux éviter d’utiliser le lisseur et boucleur sur des cheveux imbibés de soins.

À lire Chèque énergie: les démarches à faire si vous ne l’avez pas touché cet hiver