Booba félicite Sam Zirah qui fait encore condamner Magali Berdah

Sur les réseaux sociaux, le rappeur Booba a félicité Sam Zirah qui a remporté un nouveau procès face à Magali Berdah !

© Booba félicite Sam Zirah qui fait encore condamner Magali Berdah

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

C’est une nouvelle bataille remportée par Sam Zirah. Cela fait un moment déjà que ce dernier est en conflit avec Magali Berdah. Cette dernière n’hésite pas à le poursuivre en justice mais perd toujours ses procès, pour le plus grand bonheur de Booba.

Une nouvelle défaite

Ce mercredi 20 décembre, Sam Zirah a annoncé une très bonne nouvelle qui le concerne sur les réseaux sociaux. Il a révélé avoir gagné un autre procès face à Magali Berdah. Cette dernière ne cesse d’attaquer le journaliste télé réalité en justice.

En revanche, les juges ont estimé qu’elle n’avait pas un dossier assez solide face à Sam Zirah. Et pour cause, ce dernier vient encore de remporter un nouveau procès face à l’ennemie de Booba.

À lire Alerte info: mauvaise nouvelle 2 millions de Français vont devoir changer d’adresse

Cette fois-ci, celle qui s’est attirée les foudres de Maeva Ghennam a porté plainte contre le blogueur pour une raison précise. Elle lui a reproché d’avoir dévoilé les messages qu’elle avait échangés avec une victime d’agression.

La jeune femme a révélé à Sam Zirah qu’un influenceur de l’agence Shauna Events l’avait agressé intimement. Dans une vidéo Youtube, le principal intéressé a alors dévoilé les messages choquants qu’elle avait reçus de la part de Magali Berdah.

Cette dernière a donc attaqué Sam Zirah pour diffamation. Mais une fois encore, il a remporté le procès. Un vrai bonheur pour Booba qui se réjouit un peu plus des défaites de la business woman.

Booba célèbre la victoire de Sam Zirah

Sur son compte X, Sam Zirah a écrit : « L’acharnement de Magali Berdah contre la presse qui se questionne n’est plus acceptable. Après m’avoir attaqué une 3ᵉ fois en diffamation, la justice condamne encore Magali Berdah« .

À lire Retraite Agirc-Arrco: mauvaise nouvelle confirmée pour les virements de juin

Avant de préciser : « Et me relaxe à nouveau pour la 3ᵉ fois consécutive. Merci à mon avocat Tom Michel ». L’avocat du journaliste a aussi pris la parole sur les réseaux sociaux.

Le professionnel a indiqué : « Troisième victoire de suite pour Sam Zirah contre Magali Berdah. Une décision majeure relative aux agressions sexuelles dans la télé-réalité ».

Et de poursuivre : « Madame Magali Berdah avait annoncé une guerre juridique à l’encontre de mon client. Elle en a désormais perdu toutes les batailles ». Une très bonne nouvelle pour Booba. Ce dernier a décidé de réagir à cette annonce.

Sur les réseaux sociaux, le rappeur a déclaré : « Encore condamnée… Bravo ». Il se pourrait bien qu’un autre procès s’ouvre à l’encontre de Magali Berdah. Et pour cause, Maeva Ghennam et Milla Jasmine veulent aussi l’attaquer en justice.

À lire Chèque énergie: la date officielle de réclamation si vous ne l’avez pas reçu

Maeva Ghennam va attaquer Magali Berdah en justice ?

Maeva Ghennam prend le même chemin que Booba et a décidé de faire la guerre à Magali Berdah. Elle affirme, comme Milla Jasmine, que cette dernière lui doit une grosse somme d’argent.

Me Ilyacine Maallaoui qui va défendre les deux candidats a pris la parole. Comme le révèlent nos confrères du Parisien, il a indiqué : « Cumulés, les montants sont colossaux et mes clients s’inquiètent légitimement du devenir de ces fonds ».

Avant d’ajouter aussi : « Nous envisageons évidemment d’agir judiciairement, cet ultima ratio n’était initialement pas privilégié, mais nous en sommes contraints ».

Maeva Ghennam, qui veut attaquer Magali Berdah comme Booba, a révélé que son ancienne amie lui devrait plus de 500 000 euros. Milla Jasmine, quant à elle, attendrait de récupérer la somme de 150 000 euros.

À lire Automobilistes: cette priorité trop souvent oubliée qui coute 135 euros d’amende

Elle a révélé au Parisien : « Elle a toujours eu des retards de paiement, elle n’a jamais payé à temps, mais elle finissait par payer et avait toujours des excuses ».

Et de préciser : « Elle disait qu’elle trouverait une solution et que c’est à cause de ses anciens associés qui lui avaient laissé des dettes, chose que je ne crois plus aujourd’hui ».