Un enfant de 2 ans dévoré par un rat sauvage pendant son sommeil

Un enfant de 2 ans a été dévoré par un rat alors pendant son sommeil. Il s'est retrouvé dans un état très critique à l'hôpital !

© Un enfant de 2 ans dévoré par un rat sauvage pendant son sommeil

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

C’est une histoire épouvantable vécue par un enfant de 2 ans. Alors que ce dernier dormait tranquillement dans son lit, un rat n’a pas hésité à le dévorer, le laissant dans un état très grave.

Un enfant dévoré par un rat

Cela fait plusieurs années déjà que les rats sont devenus un véritable fléau en France. Ils pullulent dans toutes les villes et les mairies ont beaucoup de mal à s’en débarrasser.

Il faut dire que les rats se multiplient à une vitesse folle. Selon les experts, il y aurait d’ailleurs entre 3 et 6 millions de rats à Paris, ce qui représente 1,5 à 3 rats par habitant de la Capitale.

À lire CAF: les démarches à suivre en cas de gros soucis sur vos aides ou allocations

Si les rats préoccupent autant, c’est pour une bonne raison. Ils peuvent transmettre de graves maladies à cause de leur urine, mais aussi de leur morsure. D’autant plus que, désormais, ils ne semblent plus avoir peur de l’homme.

Cela a d’ailleurs causé une scène d’horreur dans l’appartement d’une mère de famille. Cette fois, les faits ne se sont pas déroulés en France, mais à Walton, à Liverpool. Un rat a dévoré un enfant dans son sommeil.

Une mère de famille a révélé qu’elle avait retrouvé son fils de deux ans couvert de son propre sang. Alors qu’elle allait son dernier enfant, elle a entendu les hurlements de son petit garçon.

« Il était couvert de sang »

La jeune femme a ainsi raconté : « Quand je suis entrée, il était couvert de sang. Je suis tombée à genoux, sous le choc. Je n’avais aucune idée de ce qu’il s’était passé jusqu’à ce que je vois un rat passer devant moi ».

À lire La meilleure technique pour exterminer toutes les punaises de lit présentes chez vous

La maman a donc immédiatement appelé les urgences qui ont pris son enfant en charge. À l’hôpital pour enfants Alder Hey, les médecins ont remarqué de « multiples morsures d’un rat sauvage ».

Très rapidement, le petit garçon a été placé au service de chirurgie plastique et maladies infectieuses. Comme dit précédemment, les rats sont porteurs de très graves maladies qu’ils transmettent par leur morsure.

Les médecins voulaient alors s’assurer que le rat n’avait pas transmis de virus à l’enfant. Après plusieurs jours à l’hôpital, sa maman a finalement pu le retrouver. Son fils n’a pas eu besoin de chirurgie.

En revanche, c’est une histoire qui a choqué toute la famille. Après ce terrible incident, elle a décidé de se lancer dans la recherche d’un nouvel appartement. En attendant de démanger, elle vit chez des proches.

À lire CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

« Le quartier est rongé par la vermine »

Rien ne laissait penser qu’un rat aurait pu s’introduire chez eux. Et pour cause, la mère de famille a révélé qu’elle avait toujours pris soin de son logement. Ce dernier est bien propre et toujours entretenu.

En revanche, c’est l’état de la ville qui a causé l’accumulation des rats. La maman de l’enfant dévoré par l’un d’entre eux a déclaré : « Depuis, nous avons entendu d’autres rats courir dans les environs, nous ne pouvons pas y vivre ».

Le député local Dan Carden a d’ailleurs entendu parler de cette affaire. Avant d’avouer qu’il s’agissait de la pire horreur jamais entendue depuis qu’il avait pris ses fonctions.

Il avait d’ailleurs affirmé : « Il est impensable que cela se soit produit. Le quartier est rongé par la vermine ». Le député avait alors entamé un large dispositif afin de venir à bout des rats.

À lire Banques: très bonne nouvelle ces frais bancaires supprimés

De son côté, la mère de l’enfant espère que cette histoire n’arrivera jamais à un autre foyer. Il faut dire que cette histoire a traumatisé tous ses proches.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :