Ces 4 marques d’huile d’olive à bannir selon 60 millions de consommateurs

L'huile d'olive que vous utilisez en cuisine peut réserver de mauvaises surprises. Découvrez pourquoi certaines sont à éviter…

© Ces 4 marques d'huile d'olive à bannir selon 60 millions de consommateurs

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Faut-il continuer à inviter l’huile d’olive à notre table. Méfiance ! Car selon 60 millions de consommateurs, toutes les marques sont loin d’être bonnes pour la santé…

Un ingrédient beauté et santé

L’huile d’olive est un produit que nous sommes nombreux à utiliser en cuisine. Elle rentre aussi dans la composition de nombreuses recettes inspirées de la cuisine méditerranéenne.

C’est une huile polyvalente qui plait grâce à son goût fruité. Elle sert aussi bien à assaisonner les salades, qu’enrichir le goût des pâtes ou faire revenir des légumes.

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

Mais c’est aussi un produit qui a de nombreuses vertus santé. Les professionnels de la médecine s’accordent en effet à dire que l’huile d’olive a des bienfaits indéniables sur l’organisme.

Il est même difficile d’en faire la liste, tant cet ingrédient de cuisine multiplie les bons points. Bourrée de polyphénols, elle possèderait une forte action anti-inflammatoire proche de l’ibuprofène. Elle pourrait entre autre soulager les rhumatismes et les douleurs articulaires.

C’est aussi une alliée du cœur. Consommer régulièrement de l’huile d’olive permettrait en effet d’agir sur le bon cholestérol (HDL) pour décharger les vaisseaux sanguins des amas de mauvais cholestérol susceptibles de s’y accumuler.

Ceci éloignerait d’autant plus les risques d’infarctus.

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Riche en antioxydants, acide oléique ainsi qu’en squalane, c’est aussi une alliée anti-âge redoutable. Consommer de l’huile d’olive empêcherait en effet le vieillissement prématuré.

Il est possible d’en faire des masques à laisser poser, ou bien tout simplement d’en appliquer chaque jour quelques gouttes sur la peau le soir, en complément de votre crème hydratante. Résultat optimum garanti !

Mais cette amie de la santé et la beauté a néanmoins un défaut. Toutes celles vendues dans le commerce ne se valent pas. Pour profiter des bienfaits de l’huile d’olive, il faut bien choisir sa marque.

Ces marques d’huile d’olive à rejeter selon 60 millions de consommateurs

Et c’est là que les choses se compliquent. Car comment reconnaitre une bonne huile, d’une mauvaise ?

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

C’est là qu’intervient l’aide précieuse de 60 millions de consommateurs. Pour permettre aux consommateurs à mieux faire leur choix lors des courses, l’organisme s’est penché sur la question !

Les experts qui travaillent pour le magazine ont évalué plus d’une vingtaine de références d’huile d’olive de grandes marques et de marques de distributeur.

Et le verdict est tombé. La plupart des marques en vente dans le commerce sont frappées par une contamination de leurs produits.

Il s’agit soit de plastifiants ou d’hydrocarbures. Toutes en contiennent plus ou moins en quantité non négligeable.

À lire Ne nettoyer plus votre téléphone portable comme ça vous allez le casser

Mais quatre d’entre elles frôlent l’inacceptable et pourraient même faire l’objet d’un rappel conso.

C’est le cas des huiles Naturalia « Vierge extra Like a Virgin ». Mais aussi La Vie Claire « Vierge extra », « La bio » de la marque Cauvin bio et l’huile « Vierge extra » de Terra Delyssa.

60 millions de consommateurs affirment que ces marques d’huile d’olive possèdent entre un et trois plastifiants chacune. Les tests révèlent la présence de di-isononyl phtalate (DINP) et de diéthylhexyl phtalate. 

« Leurs quantités d’hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales approchent des 2 mg/kg. C’est justement le seuil que l’Europe définit comme limite acceptable. Au-delà, le service des Fraudes peut demander le rappel des produits », note le magazine.

À lire Alerte météo: les orages géants appelé derechos de plus en plus nombreux en France

Heureusement, d’autres huiles vendues en supermarché font bien mieux. C’est le cas de l’huile d’olive « Bon et Bio » d’Aldi, celle « Vierge extra » de Bio Village (marque Leclerc) et la « Vierge extra classico » de Carapelli bio.

Enfin, 60 millions de consommateurs encense l’huile d’olive Primadonna de Lidl qui obtient la note de 16/20 pour ses qualités irréprochables.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :