Bien réagir et se soigner rapidement d’une intoxication alimentaire

Si vous avez consommé des aliments contaminées, sachez qu'il y a plusieurs choses à faire en cas d'intoxication alimentaire !

© Bien réagir et se soigner rapidement d'une intoxication alimentaire

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

C’est une mauvaise pour tous les fans d’huîtres. Il y a quelques jours, les autorités ont alerté les français sur celles en provenance du Bassin d’Arcachon, en raison de leur contamination. Ces dernières peuvent causer une grave intoxication alimentaire.

Des huîtres contaminées

Suite à la vente des huîtres du Bassin d’Arcachon, plusieurs cas d’intoxication alimentaire ont vu le jour. Les autorités ont alors ouvert une enquête pour en savoir plus sur l’origine de cette maladie.

Elles ont ainsi découvert que « l’ingestion d’huîtres contaminées par le norovirus en seraient la cause ». Des résultats confirmés après des tests effectués sur les huîtres en élevage sur le Bassin d’Arcachon.

À lire Chèque énergie: que faire si vous ne l’avez pas encore reçu en 2024 ?

Les autorités ont ainsi indiqué qu’il ne fallait surtout pas consommer ces huîtres. La préfecture de la Gironde a d’ailleurs précisé qu’il n’y avait pas eu de cas graves suite à l’ingestion de ce produit.

En revanche, « les symptômes sont ceux de la gastro-entérite aiguë ». En revanche, Santé publique France a rappelé : « Des passages aux urgences pour symptômes gastro-intestinaux liés à une même origine alimentaire«  sont de plus en plus fréquents en ce moment.

Il faut donc faire très attention aux aliments que vous consommez au quotidien. Et ce, dans le but d’éviter une intoxication alimentaire. Si vous pensez être victime de cette maladie, il y a une marche à suivre.

Des démarches à suivre

Dans un 1ᵉʳ temps, il faut se rendre chez votre médecin. Ainsi, ce dernier demandera une analyse de vos selles auprès d’un laboratoire. Vous pouvez aussi contacter le centre antipoison de votre région pour signaler les faits.

À lire Des policiers découvrent l’impensable dans des légumes Leclerc

Il est également important d’envoyer un mail à l’Agence régionale de santé (ARS). Sachez d’ailleurs que la Direction départementale de protection des populations (DDPP) peut aussi vous demander de conserver « tous les éléments » qui déterminent « la source de contamination ».

Ainsi, cela permettra aux autorités d’en savoir plus sur l’origine du problème. Il faut aussi garder toutes les informations qui pourront vous aider à déterminer le danger. Symptômes, corps étrange, certificat médical, il ne faut rien jeter.

Sachez d’ailleurs que certaines personnes s’avèrent plus à risque que les autres suite à une intoxication alimentaire. Il faut donc veiller à ce que leur santé ne se détériore pas.

C’est notamment le cas pour les enfants de moins de cinq ans, des femmes enceintes, des personnes malades ou encore des personnes âgées. Ces dernières possèdent un système immunitaire qui s’affaiblit avec le temps.

À lire Leclerc, Picard, Lidl: ces frites sont les pires de toutes selon 60 Millions de consommateurs

Des astuces pour éviter l’intoxication alimentaire

Une chose est sûre, il faut faire très attention à une intoxication alimentaire qui peut devenir très dangereuse dans certains cas. Sachez d’ailleurs qu’il y a des choses à faire pour l’éviter. Il est important de bien adopter des réflexes.

Tout d’abord, vérifiez bien que les produits que vous achetez ont une étiquette sanitaire avec une date de conditionnement et le producteur. Il faut aussi que l’étiquette porte une mention particulière.

À savoir : « Ces coquillages doivent être vivants au moment de l’achat », ou encore une date limite de consommation. Il faut aussi faire attention à bien conserver la conservation des huîtres.

Tout d’abord, il faut respecter la chaîne du froid pour éviter l’intoxication alimentaire. Il est aussi important de conserver l’eau de mer présente dans leur coquille. L’ANSES rappelle aussi qu’il faut conserver les huîtres entre 5 °C et 15 °C et loin de la lumière.

À lire Toutes les aides financières pour payer son loyer, son permis ou ses études

Avant de les ouvrir, il faut aussi s’assurer qu’elles sont bien fermées. Il faut aussi faire attention à leur odeur ainsi que leur couleur. Pour finir, sachez qu’il ne faut jamais consommer une huître qui n’est pas vivante.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :