Michel Edouard Leclerc donne la liste complète des produits dont le prix va baisser

Bonne nouvelle, plusieurs produits vont devenir moins chers ! Michel Edouard Leclerc dévoile la liste des articles qui seront moins chers

© Michel Edouard Leclerc donne la liste complète des produits dont le prix va baisser

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Michel Edouard Leclerc annonce une très bonne nouvelle aux Français. Figurez-vous que les prix devraient baisser l’an prochain.  Le patron dévoile la liste des produits qui vont devenir moins chers !

Les prix en baisse en 2024 ?

Cette période de fin d’année est très redoutée par les Français. Car à l’approche des fêtes de Noël, les dépenses sont très nombreuses. Alors les économies peuvent vite partir en fumée.

Michel Edouard Leclerc a tout de même annoncé de bonnes nouvelles. Il explique qu’il y aura une baisse des prix en magasin dans plusieurs domaines, comme le textile.

À lire Vacances d’été: la technique imparable pour réserver des hôtels beaucoup moins cher

Le patron de Leclerc explique ainsi que « dans les semaines qui viennent les jouets de Noël. Il y a des vraies baisses, de l’ordre de 2 à 3 %. » Une baisse qui ne peut que faire du bien.

Il ajoute aussi que ce marché « a bien baissé cette année pour que l’on puisse avoir des pâtes moins chères, et tous les produits autour comme les pizzas, etc. »

Il n’y a pas de doute, Michel Édouard Leclerc est donc très confiant quant à l’avenir de l’inflation. « On va y aller avec beaucoup d’énergie, chercher des baisses si on peut. C’est une inflation qu’il faut diviser par deux sur les produits alimentaires. »

« Et sur les produits de conso courants. Là, beaucoup d’industriels ont tapé des ménages à des niveaux inégalés depuis très longtemps. » Michel Edouard Leclerc a justement dévoilé la liste des produits qui vont devenir moins chers l’an prochain.

À lire CAF: bonne nouvelle vous allez pouvoir toucher cette aide sociale plus longtemps

Ce mercredi 13 décembre, au micro de France Inter, il explique que le café et les produits à base de céréales seront plus abordables. « 

« Pour tout ce qui est à base de céréales et de café, c’est sûr que nous allons avoir des baisses, parce que les marchés de ces matières premières ont beaucoup baissé. Ensuite, sur le reste des produits agricoles, il n’y aura pas beaucoup de baisses ».

Michel Edouard Leclerc annonce une bonne nouvelle en 2024

Par la suite, Michel Edouard Leclerc a évoqué la loi Egalim. Celle-ci a tendance à obliger les distributeurs à vendre les produits au prix minimum, majoré de 10 %.« La loi voulait protéger les revenus des agriculteurs, nous n’y touchons pas », a-t-il confié.

Voilà donc une très bonne nouvelle pour les clients, qui n’ont qu’une seule volonté : s’écarter de l’inflation au plus vite. Fort heureusement, l’Etat met en place des dispositifs pour aider les ménages les plus modestes.

À lire Vacances: cette lourde amende si vous ramassez des coquillages à la plage

Comme le panier anti-inflation. Ainsi que le blocage du prix sur des produits alimentaires, qui s’est terminé le 12 décembre. Toutefois, Michel Edouard Leclerc avait refusé de le mettre en place.

“Nous ne l’avons pas fait parce que nous trouvions que c’était bien pour les enseignes qui étaient chères. Il fallait qu’elles aient un marqueur de leur moindre cherté. Nous, nous avons joué la carte du moins cher sur le fond de rayon ».

Sachez qu’au-delà du rayon alimentaire, certains produits vont aussi baisser en 2024. « L’année prochaine, sur le non alimentaire, il y aura des baisses, de vraies baisses, indépendamment de la loi française, parce que c’est produit en Mer de Chine, dans la zone indo-Pacifique« .

Michel Edouard Leclerc parle donc du linge de maison comme les nappes, draps. Mais aussi les serviettes. Le prix devrait donc descendre entre 6 et 10 % en janvier. » Le textile devrait donc être en baisse.

À lire Chèque énergie: les démarches à faire si vous ne l’avez pas touché cet hiver

Il en est de même pour les jouets. Il a déjà subi une baisse de 4,5 % de son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de 2023, selon le cabinet Circana.