Ces dupes de parfum J’adore de Dior validés par 60 Millions de consommateurs

60 Millions de consommateurs a validé ces six dupes de parfum "J'adore" de Dior qui sont vraiment parfaites !

© Ces-dupes-de-parfum-Jadore-de-Dior-valides-par-60-Millions-de-consommateurs

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Il y a certains parfums de grandes marques luxueuses qui en font rêver plus d’un. En revanche, tout le monde n’a pas la possibilité de s’offrir ces produits. C’est pour cette raison qu’ils se rabattent vers les dupes de parfum.

Un produit moins coûteux

Cela fait plusieurs mois déjà que l’inflation touche la France de plein fouet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que chaque économie est importante. Certaines personnes doivent donc faire l’impasse sur certains produits.

C’est notamment le cas du parfum, par exemple. De nombreuses personnes n’ont plus les moyens de s’acheter ce genre d’articles. C’est pour cette raison qu’ils décident de se rabattre vers les dupes de parfum.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

60 Millions de consommateurs a d’ailleurs dévoilé que dupe est la « version à prix mini d’un article de marque ». En plus de la beauté, d’autres produits ont leurs propres dupes. Mais certains se demandent si les copies valent vraiment le coup.

Le magazine a alors décidé d’analyser de nombreuses marques comme « Zara, Mango, Action, Lidl mais aussi Adopt, Divain, Michel Parfums, Les Parfums d’Igor, Alexandria Fragrances… », afin de savoir ce qu’elle représentait vraiment.

Si ces dupes de parfum coûtent peu cher, c’est pour une raison bien précise. Selon 60 Millions de consommateurs, les marques font appel à des ingrédients moins coûteux, qui sont souvent synthétiques.

Les dupes de parfum de « J’adore » de Dior

Les experts révèlent que ces produits ont un prix moins élevé à cause de l’absence d’innovation. Il n’y a pas non plus de packaging particulier. Et les enseignes ne font pas de publicités, qui représentent un coût élevé.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Grâce à ces nombreuses astuces, les marques peuvent ainsi proposer les dupes de parfum jusqu’à dix fois moins élevés que les produits de base. Sachez qu’il existe six dupes du parfum « J’adore » de la marque luxueuse Dior.

Lidl propose son parfum Lovely Suddenly. Tandis que Zara a mis en vente Tuberose. Vous pouvez aussi retrouver Sweet romance de la marque Adopt ou encore F14 de Michel Parfums. Ainsi que Love It, Les parfums d’Igor.

Et le parfum 63 de la marque Divain. Il existe donc de nombreuses dupes de parfum qui ont copié « J’adore » de Dior. Certains consommateurs se demandent tout de même si les enseignes ont droit de copier les marques luxueuses.

Selon 60 Millions de consommateurs, elles ont le droit. En revanche, elles ne doivent pas « associer explicitement la copie à l’original ». Le magazine a alors donné plus d’infos sur le sujet.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

« La marque olfactive n’est pas protégée »

Les chercheurs ont déclaré : « Sur le plan juridique, n’importe qui peut copier une fragrance car la marque olfactive n’est pas protégée ». Véronique Dupont, parfumeuse-créatrice chez Azur Fragrances a ainsi fait des précisions.

Comme le rapportent nos confrères de MarieFrance, elle a indiqué : « En général, le dupe peut faire illusion au début, sur la note de tête mais pas sur la tenue, la diffusion ».

À cause d’une tenue qui n’est pas aussi efficace, de nombreuses personnes continuent tout de même de choisir les vrais produits et non les dupes de parfum. Il faut dire que les marques luxueuses utilisent des techniques bien précises.

60 Millions de consommateurs a tout de même indiqué : « Attention aux dupes vendus sur les marchés sans les mentions légales associées ou sur des sites opaques qui n’affichent ni adresse ni conditions générales de vente ».

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Il est important de bien se renseigner donc avant de faire l’acquisition de dupes de parfum.