Facture de Gaz: cette hausse exceptionnelle en juillet 2024 pour tous les Français

Vous êtes utilisateur de gaz ? Vous allez le payer encore plus cher. ! En effet, les tarifs vont encore augmenter en juillet.

© Facture de Gaz: cette hausse exceptionnelle en juillet 2024 pour tous les Français

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a annoncé une hausse des taxes sur le gaz pour juillet 2024. Donc, après la hausse du prix repère en juin, les tarifs grimperont encore en juillet. En cause, la hausse des tarifs des réseaux publics de distribution de gaz naturel de GRDF qui retentira sur les factures, en plus de l’accise qui augmente aussi.

Hausse du prix du gaz en juillet : quel sera l’impact sur la facture ?

En février 2024, la CRE annonçait la hausse du tarif d’utilisation du réseau de gaz.

Connu sous le nom ATRD (Accès des tiers aux réseaux de distribution de gaz), le tarif de distribution du réseau public de gaz est un tarif régulé d’acheminement sur le gaz que tous les consommateurs finaux payent sur leur facture de gaz.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Par la suite, le Conseil supérieur de l’énergie, l’organisme parlementaire relatif au gouvernement, a alors validé l’annonce de la CRE.

En effet, la mission de la CRE est presque imposée. Ce qui veut dire que l’État se range, en général, à son avis pour déterminer les prix du gaz.

Dans les faits, selon les prévisions de la CRE, cette hausse du tarif réseau du gaz aura, bien-sur, un impact sur la facture de gaz des consommateurs particuliers. Cet impact sera alors de l’ordre suivant :

Une hausse de 5,5 % sur la facture de gaz d’un client pour une utilisation pour le chauffage. Soit un supplément moyen de 7,3 € TTC par mois ou 87,6 € par an

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

Une hausse de 10,4 % sur la facture de gaz d’un client pour une utilisation pour l’eau chaude sanitaire (ECS) et/ou la cuisson.  Soit un supplément moyen de 2,2 € TTC par mois ou 26,4 € par an.

Ces estimations se base donc sur le prix repère gaz. C’est-à-dire le prix de référence du gaz que la CRE a communiqué à titre indicatif depuis la disparition des tarifs réglementés du gaz.

Une hausse conséquente !

« Pour les ménages, c’est une hausse conséquente. Typiquement, pour une facture moyenne de 1. 260 euros par an, on ajoutera 80 euros. Au 1ᵉʳ janvier, ce sont déjà 96 euros, en moyenne, qui avaient été ajoutés« , calcule par exemple Lucile Buisson, la chargée de mission énergie, transport et environnement au sein de l’UFC-Que Choisir que MoneyVox a relayée.

Des hausses qui varient en fonction des fournisseurs de gaz

Après le 1ᵉʳ juillet, les fournisseurs pourront donc augmenter les prix du kwh, celui de l’abonnement. Ou bien une combinaison des deux.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Et attention, car « certains présentent une nouvelle grille de prix, sans montrer les anciens prix appliqués. Une des recommandations du médiateur, c’est de donner systématiquement les tarifs avant et après et de préciser le pourcentage d’évolution pour que les clients comprennent bien », a alors indiqué Caroline Keller, cheffe du service information et consommation du Médiateur de l’énergie, et que MoneyVox a relayée.

Les différentes manières de relayer des informations sur ces hausses du gaz ajoutent à la confusion. En effet, certains fournisseurs parlent de prix hors taxes … Tandis que d’autres indiquent des tarifs toutes taxes comprises.

Certains présentent l’évolution annuelle… Tandis que d’autres fournisseurs de gaz évoquent la hausse mensuelle.  Difficile de s’y retrouver !

Quelques exemples

Selon les colonnes de MoneyVox, chez EDF, la hausse s’affiche hors taxes et par mois. Elle retentira alors sur le coût de l’abonnement.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Une cliente habitant dans les Pays de la Loire et se chauffant au gaz a par exemple été prévenue d’une hausse de 5,49 euros hors taxes, par mois, à partir de juillet.

Ce qui correspond donc à plus de 60 euros par an, auxquels il faut ajouter les taxes.

Engie, en revanche, pour les clients de la formule passerelle le fournisseur de gaz a communiqué.  En effet, il y a déjà plusieurs semaines il affichait les nouveaux tarifs à partir de juillet. Ainsi, les clients qui consomment plus de 4 000 kwh et moins de 30 000 kwh de gaz à l’année verront leur abonnement grimper d’environ 40 euros par an (taxes comprises).

S’ajoute ensuite une majoration de près de 10 % pour les prix au kwh. Aussi, à noter que chez Engie, la hausse est calculée par rapport aux tarifs de mai.

À lire Il part faire une randonnée à vélo et finit avec une énorme cloque à la main

Toutefois, « nos clients Gaz Passerelle (Engie) ont bénéficié de la baisse des prix de marché que nous appliquons chaque mois à leur contrat. Ainsi la facture annuelle TTC des clients Gaz Passerelle chauffés au gaz sera en baisse de 2 à 5 % par rapport à janvier 2024, à consommation équivalente », a alors expliqué le fournisseur.

Pensez donc à faire jouer la concurrence !