UFC-Que Choisir dénonce cette hausse totalement injustifiée des tarifs de l’électricité

L'UFC-Que Choisir n'a pas hésité à dénoncer une hausse injustifiée des tarifs de l'électricité. L'organisme demande donc un gel !

© UFC-Que Choisir dénonce cette hausse totalement injustifiée des tarifs de l'électricité

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Cela fait plusieurs années déjà que de nombreux Français ont du mal à s’en sortir financièrement. Et pour cause, les prix de l’immobilier, de l’électricité mais aussi des courses ont explosé. L’UFC-Que Choisir a d’ailleurs dénoncé une hausse injustifiée des tarifs.

L’UFC-Que Choisir dénonce la hausse des prix de l’électricité

Durant près de deux ans, l’inflation a fait de gros dégâts dans le budget des Français. Ces derniers ont eu de gros problèmes à cause d’une hausse des prix difficiles à contenir. Le gouvernement a tout de même mis en place des aides.

Par exemple, l’État a décidé d’appliquer un bouclier tarifaire sur l’électricité afin que les prix ne s’envolent pas. Mais ces derniers mois, le taux de l’inflation baisse et c’est une très bonne nouvelle pour les Français.

À lire AAH: ces nouvelles mesures ne vont pas plaire à tous les allocataires

En revanche, l’UFC-Que Choisir a alerté sur une hausse des tarifs injustifiée de l’électricité. Ce vendredi 12 janvier, l’organisme a partagé un communiqué pour dénoncer cette augmentation des factures.

Pour rappel, une première augmentation devra avoir lieu le 1ᵉʳ février prochain. Pourtant, cette dernière n’a pas lieu d’être selon l’association. C’est en tout cas ce qu’elle a révélé dans sa déclaration.

Elle a alerté : « L’UFC-Que Choisir dénonce aujourd’hui la perspective d’une nouvelle hausse du prix de l’électricité de 10 % le 1ᵉʳ février ». Elle a alors précisé que cette augmentation était injustifiée.

Une demande à Gabriel Attal

L’association a indiqué au sujet de cette hausse qui devrait avoir lieu dans quelques semaines. Elle est « sans lien avec les coûts réels de production de l’électricité en France, et s’alarme des conséquences dramatiques qu’elle aurait sur les ménages« .

À lire Aides sociales: le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024

De plus, l’UFC-Que Choisir a aussi rappelé que l’électricité avait déjà subi une hausse de 30 % en deux ans. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a eu un énorme impact sur le quotidien des Français.

De plus en plus de foyers ont du mal à payer leur facture à cause des nombreuses hausses de tarifs. Désormais, l’association souhaite faire son possible pour que les familles ne subissent plus ces augmentations.

Elle a d’ailleurs lancé un appel au nouveau Premier ministre, Gabriel Attal. L’association a demandé à ce dernier de « montrer sa volonté d’œuvrer pour la préservation du pouvoir d’achat des consommateurs« .

L’UFC-Que Choisir a demandé au remplaçant d’Elisabeth Borne de « geler la hausse du tarif réglementé de vente de l’électricité, ou a minima en la limitant, afin qu’elle n’excède pas 2,5 %, c’est-à-dire l’inflation attendue en 2024 ».

À lire Votre facture d’énergie va exploser en juillet, le montant de la hausse connu

Une terrible perte de pouvoir d’achat

À cause de cette nouvelle hausse, l’association a révélé que la facture annuelle moyenne d’un ménage au tarif réglementé (TRVE) aller passer à près de 2 235 euros. Et ce, contre 1604 euros, il y a un an.

C’est donc une hausse de 39,3 % qui attendent les Français. Ainsi, l’UFC-Que Choisir a conclu à une perte de pouvoir d’achat de près de 630 euros. Une terrible perte pour les foyers qui ont déjà beaucoup de mal à s’en sortir.

L’association précise même que cette perte pourrait « dépasser les 1 000 euros pour les habitants de passoires thermiques particulièrement énergivores ». Pour convaincre Gabriel Attal, l’organisme a fait un rappel alarmant.

Il a révélé que « de nombreux ménages renoncent aujourd’hui à se chauffer en raison du prix de l’électricité ou doivent arbitrer entre se chauffer et se nourrir ». C’est donc pour cette raison que cette hausse ne doit pas avoir lieu en février.

À lire CAF: vous allez pouvoir toucher le RSA automatiquement avec cette nouveauté

Reste tout de même à savoir si le Premier Ministre décidera de maintenir cette augmentation au 1ᵉʳ février prochain. Il faudra faire preuve de patience avant de le découvrir. Affaire à suivre donc !