Des millions de français bientôt sans carte bancaire à cause des JO

A cause des restrictions imposées par Visa, votre carte bancaire peut se retrouver bloquée pendant les JO. Les solutions pour y remédier.

© Des millions de français bientôt sans carte bancaire à cause des JO

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les Jeux Olympiques débarquent bientôt à Paris. Cet été, la France a l’immense honneur d’accueillir cet événement de renommée mondiale. Mais l’arrivée des JO risque de chambouler quelque peu le quotidien des Français. A commencer par les titulaires d’une carte bancaire autre que Visa qui ne pourront pas l’utiliser pendant les JO.

Votre carte bancaire bloquée durant les Jeux Olympiques de Paris

Les Jeux Olympiques de Paris apporteront leur lot de désagréments auprès des Français, cet été. Et la polémique sur la carte bancaire bloquée soulève déjà une vague d’indignation dans l’Hexagone.

En effet, si vous avez une carte bancaire autre que Visa, vous risquez de ne pas pouvoir l’utiliser cet été. Une situation qui énerve ceux qui utilisent les cartes MasterCard.

À lire Livret A: cette hausse inattendue qui va faire plaisir aux 56 millions d’épargnants

A l’occasion des Jeux Olympiques, 4 500 terminaux de paiement seront installés. Une bonne nouvelle pour ceux qui paient par carte bancaire, mais uniquement pour ceux qui utilisent Visa. En effet, les autres devront payer leurs achats en espèce.

La raison : Visa, partenaire officiel des Jeux Olympiques met en place une restriction sur les autres cartes. Et ce, pendant toute la durée des jeux. Si vous faites partie des malchanceux qui n’ont pas de carte bancaire Visa, vous devez vous préparer dès maintenant.

Car cette situation risque de vous mettre les bâtons dans les roues.

Bien évidemment, il existe des solutions qui vous permettent de payer, même sans carte bancaire Visa, pendant les Jeux Olympiques. Charlotte Hogg, la directrice de Visa Europe propose à tous les détendeurs d’une MasterCard d’obtenir une carte Visa.

À lire Facture d’électricité: elle va encore augmenter à cause de ces frais hallucinants

Et cela, sans rien payer, car la procédure se révèle entièrement gratuite. Grâce à cette option, vous pouvez charger des fonds sur votre nouvelle carte bancaire Visa. Et continuer à payer comme d’habitude.

Vous pouvez aussi utiliser l’application qui consiste à acheter une carte digitale prépayée. Vous accèderez à ce service directement via votre téléphone et il restera disponible jusqu’à la fin des jeux.

D’autres polémiques autour des JO qui énervent les Français

Le blocage de la carte bancaire MasterCard ne constitue pas la seule polémique qui s’élève autour des Jeux Olympiques.

En effet, les récents événements des dernières semaines ont de nouveau contribué à énerver les Français. Et il vous suffit de vous rendre sur les réseaux sociaux comme X pour voir à quel point les résidents de l’Hexagone sont fâchés.

À lire CAF: ces français qui vont toucher une aide de 635 euros sans faire aucune demande

Premièrement, avant même l’histoire de la carte bancaire, les étudiants du Crous ont vécu une situation des plus désobligeantes. Pour cause, les logements attribués à ces étudiants se retrouveront réquisitionnés pour les Jeux Olympiques.

Une mesure que les étudiants ont comprise, mais qui leur a réservé une mauvaise surprise.

Des centaines d’étudiants ont été expulsés de leurs maisons pas moins de 2 mois avant la date prévue. Une situation qui met la toile dans une rage folle.

Mais ce n’est pas tout ! ceux qui veulent assister aux différentes compétitions devront se munir d’un ticket. Jusque-là, tout semble normal, mais personne ne comprend pourquoi l’on demande d’acheter des tickets pour les nourrissons.

À lire Ce virement versé par l’État à des millions de Français et sa date sur votre compte en banque

Enfin, les Français, déjà malmenés par le blocage prochain de la carte bancaire, désapprouvent le budget alloué aux Jeux Olympiques. Cette année, la part d’argent public utilisée pour financer l’événement s’élève à 5,2 milliards d’euros.

Mais rappelons tout de même qu’il s’agit de l’une des sommes les plus faibles réquisitionnées pour les JO depuis 1998.