Alerte moustique tigre: ces 7 départements en alerte rouge

La piqure d’un moustique tigre peut provoquer des maladies graves. Et cet insecte dangereux envahit l’Hexagone actuellement.

© Alerte moustique tigre: ces 7 départements en alerte rouge

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

7 départements français se retrouvent actuellement en alerte rouge. La raison : le moustique tigre vient se proliférer dangereusement dans ces régions. Cette petite bestiole, aux allures inoffensives, doit être prise au sérieux.

En effet, une simple piqure peut vous exposer à des maladies très graves. Le gouvernement appelle ces citoyens à la vigilance.

Le moustique tigre à l’origine de maladies potentiellement mortelles

Le moustique tigre, souvent confondu avec les moustiques inoffensifs, véhicule de très nombreux virus.

À lire Alerte météo: des températures brulantes cet été dans ces régions

En effet, la piqure de ce petit insecte peut vous exposer à des risques de maladies autochtones. Et la contamination se fait rapidement et à grande échelle.

Parmi les maladies transportées par le moustique tigre, il y a la dengue et le chikungunya.

Beaucoup croient que la France se trouve épargnée par ces maladies mortelles. Cependant, à cause de la prolifération du moustique tigre dans l’Hexagone, personne n’est à l’abri.

La Santé Publique a d’ailleurs dévoilé des chiffres ahurissants dernièrement. Selon les enquêtes menées, 2 264 personnes ont contracté des maladies provenant du moustique tigre entre le 1ᵉʳ janvier et le 14 mai.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 635 euros sans en faire la demande ?

La plupart des personnes contaminées viennent des Antilles, mais le moustique tigre poursuit son chemin dans tout le pays.

Les Français devraient prendre cette menace au sérieux, surtout avant l’arrivée imminente des touristes pour les Jeux Olympiques.

Une affluence de personnes venant du monde entier pourrait contribuer à multiplier les cas importés. Et au vu de la prolifération du moustique tigre dans l’Hexagone, beaucoup se retrouveront contaminés rapidement.

Le moustique tigre, à première vue, ressemble à un moustique tout à fait normal. Pour le reconnaître, il faut être attentif à ses rayures blanches.

À lire Compteur Linky: cette décision de Enedis qui va beaucoup vous énerver

Il élit généralement domicile près des cours d’eau. Pour éviter les contaminations, le ministère de la Santé vous conseille de supprimer vos réservoirs d’eau artificiels. Cela inclut les coupelles de pots de fleurs, les vases ou encore les gouttières bouchées.

Cela vous permettra d’éviter d’attirer ce petit insecte dangereux.

Plusieurs départements dans l’Hexagone doivent faire très attention

Le moustique tigre envahit, à ce jour, 90 % du territoire français. Mais certaines régions se retrouvent plus exposées aux dangers que d’autres. L’Etat a récemment mis 7 départements en vigilance pourpre.

Notez bien qu’il s’agit du plus haut niveau d’alerte pour ce genre de situation.

À lire CAF: les aides et allocations versées automatiquement, les départements concernés

Parmi ces départements, il y a les Pyrénées-Orientales, le Gard, les Alpes-Maritimes et le Val-de-Marne.

Le moustique tigre se prolifère également dangereusement dans les Bouches-du-Rhône, dans la Drôme et dans le département de l’Hérault. Si vous vivez dans l’une de ces régions, vous devez absolument rester prudent.

Si vous vous faites piquer par un moustique tigre, vous ressentirez une forte démangeaison. Et un bouton rouge apparaîtra sur la zone piquée. Généralement, les démangeaisons s’arrêtent au bout de quelques jours.

Mais il faut rester vigilant et surveiller les autres symptômes qui peuvent survenir.

À lire Permis de conduire: une suspension courte prévue pour certains automobilistes ?

Si vous vous retrouvez fiévreux, vous devez rapidement consulter un médecin. Les maladies transmises avec une piqure de moustique tigre peuvent aussi provoquer des céphalées et des nausées.

Enfin, il faut aussi consulter un médecin si vous ressentez des douleurs musculaires ou articulaires.

Pour lutter contre la prolifération du moustique tigre, en France, l’ARS a lancé une campagne de surveillance en début mai.

Si vous remarquez la présence de cet insecte dans votre ville, vous devez en faire part aux autorités via le site signalement-moustique.fr.