Ils fraudent au RSA et se font arrêter avec plus de 300 000 euros d’argent chez eux !

Ils fraudent au RSA et se font attraper avec plus de 300 000 euros d'argent blanchi. Une histoire qui termine mal pour les escrocs !

© Ils fraudent au RSA et se font arrêter avec plus de 300 000 euros d'argent chez eux !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Tous les mois, de nombreuses personnes reçoivent des aides du gouvernement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles permettent à beaucoup de s’en sortir. Surtout face à l’inflation. Mais parfois, des fraudes au RSA ont lieu en France.

Un couple a mis au bien une arnaque

Tous les mois, de nombreux bénéficiaires peuvent toucher le Revenu de Solidarité Active. Il s’agit d’une aide indispensable pour beaucoup. Avec l’inflation, de nombreuses personnes n’arrivent plus à boucler leur fin de mois.

En revanche, plusieurs fraudes au RSA peuvent avoir lieu. C’est notamment ce qu’a tenté de faire un couple, dans le sud-ouest de la France. La police de Niort a décidé de mettre un terme à leur affaire.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Les faits se sont déroulés en 2022. Une grande enseigne de bricolage n’a pas hésité à lancer l’alerte au sujet d’un couple de clients. La firme niortaise a balancé sur les pratiques douteuses du couple au tribunal de justice.

L’enseigne de bricolage a remarqué que l’homme qui fraude au RSA n’hésitait pas à acheter du matériel en liquide. Il a d’ailleurs dépensé de très grosses sommes d’argent. L’homme avait toujours une facture à moins de 1 000 euros.

En revanche, couple finissait toujours par rendre ses achats dans le magasin de bricolage. Ainsi, ce dernier effectuait les remboursements avec un virement sur le compte bancaire du couple qui fraude au RSA.

« C’est comme ça qu’il procédait au blanchiment »

La police de Niort a alors indiqué : « C’est comme ça qu’il procédait au blanchiment. Il a réalisé ce type d’opération de nombreuses fois, dans plusieurs enseignes différentes ».

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

Ainsi, le couple pensait avoir trouvé la solution pour faire du blanchiment d’argent. Ainsi, les deux qui ont fait une fraude au RSA pouvait récupérer l’argent sur leur compte bancaire. L’homme, âgé de 57 ans, n’était pas inconnu des services de police.

La justice le connaissait très bien pour ses trafics de stupéfiants. De son côté, l’enseigne a décidé d’alerter les forces de l’ordre car elle avait un doute sur l’honnêteté du couple qui fraude au RSA. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la firme avait vu juste.

Le commissariat de Niort et le Groupe interministériel de recherche (Gir) de Poitiers ont décidé de se mettre sur cette affaire dans le but de l’élucider. Ils ont alors fait une découverte sur les finances du couple qui fraude au RSA.

Les forces de l’ordre ont indiqué : « Un couple avec deux enfants vivant en Charente-Maritime. Touchant le RSA et bénéficiaire de la Banque alimentaire ». La police a ensuite réussi à mettre la main sur un gros butin.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Le couple fraude au RSA

Avec l’argent que le couple qui fraude au RSA a blanchi, il a réussi à acheter et à rénover une maison à Varaize, en Charente-Maritime. Ils ont aussi mis la main sur un véhicule Renault Koleos.

Les forces de l’ordre ont d’ailleurs indiqué que le couple vivait « grand train alors qu’il touche les aides de l’État ». De plus, ils ont trouvé 300 000 euros de mouvements financiers illicites. Mais ce n’est pas tout.

La police a aussi trouvé 25 000 sur le compte du couple qui fraude au RSA. Ils ont aussi récupéré pour 11 000 euros de vêtements neufs. Placés en garde à vue, les deux vont comparaître devant la justice le 7 décembre prochain.

Les forces de l’ordre qui s’occupent de cette affaire à Niort ont indiqué : « Ils n’ont pas su apporter la preuve de la légalité de leurs financements. Après avoir prétendu que l’argent venait d’Ukraine ». Affaire à suivre.

À lire Vacances d’été 2024: la semaine à réserver d’urgence c’est la moins chère de toutes