Sa famille reçoit les cendres d’un inconnu après avoir été déclaré mort par erreur

Un homme a été déclaré mort par erreur aux Etats-Unis. Sa famille va même recevoir les cendres d'un inconnu !

© Sa famille reçoit les cendres d'un inconnu après avoir été déclaré mort par erreur

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Une erreur troublante ! Un homme a été déclaré mort par erreur. Sa famille reçoit les cendres d’un inconnu. Voici son histoire.

Déclaré mort par erreur

Il y a des erreurs administratives qui peuvent parfois être très troublantes. Comme celle qu’a vécu cet homme aux États-Unis.

Taylor Chase, un Américain originaire de l’Oregon a été déclaré mort d’une overdose le 11 septembre 2023. Le problème, c’est que c’est faux. L’homme est bel et bien vivant.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

Selon le Daily Mail, tout a commencé quand ce jeune homme de 23 ans a arrêté de recevoir ses prestations d’aide alimentaire. Il a donc contacté les services sociaux pour savoir quel était le souci.

À sa grande surprise, il va découvrir qu’il est déclaré mort. Les employés vont alors consulter le registre à la recherche de son dossier. Il lui explique qu’il est déclaré mort depuis le 11 septembre 2023 suite à une overdose.

« Ils m’ont demandé : ‘On peut voir votre carte d’identité ?’ Je la leur ai donc donnée » raconte le jeune homme. « Ils avaient l’air aussi confus que moi et m’ont dit : ‘Ici, c’est écrit que vous êtes mort’. Ça a été un véritable choc. » ajoute-t-il.

Mais cette erreur administrative ne s’arrête pas là. En effet, la famille du jeune homme a même reçu un certificat de décès officiel. Ainsi qu’une urne contenant des cendres. Mais c’était celles d’un inconnu !

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

La famille du jeune homme n’était pas si choquée que ça. En effet, ils étaient malheureusement au courant que leur fils avait des problèmes d’addictions. Il avait d’ailleurs coupé les ponts avec eux depuis plusieurs mois.

Sa famille reçoit les cendres d’un inconnu

Un mois après cette découverte, le jeune homme et sa famille vont tout de même avoir droit à des explications. Selon le média britannique, il s’agissait d’un terrible quiproquo.

En effet, un homme avait volé le portefeuille de Tyler lorsqu’il était en cure de désintoxication. Quand la police a retrouvé cet individu, ils ont tout de suite pensé qu’il s’agissait de lui. Puisqu’il avait la pièce d’identité de Tyler. Eh oui.

Les médecins légistes ont donc tout simplement utilisé les papiers de Tyler pour identifier la victime. « Nous regrettons profondément que cette erreur d’identification se soit produite » a expliqué le porte-parole du comté dans un communiqué officiel.

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

Cette confusion a eu des conséquences terribles pour Tyler qui s’est retrouvé privé de ses prestations sociales. Pour sa famille aussi qui a tout de même reçu les cendres d’un inconnu chez eux ! Pensant que c’était leur fils qui était mort d’une overdose.

Mais cette histoire a tout de même un point positif. Depuis, le protocole d’identification a changé. Désormais, il faut une prise d’empreintes digitales pour s’assurer de l’identité d’une victime.

Ce genre d’erreurs inadmissibles sont rares, mais pas impossibles. C’est d’ailleurs déjà arrivé en France. Un habitant de Bonneville-sur-Touque, au Calvados, a reçu un courrier lui apprenant qu’il était mort.

« Comme l’administration considérait que j’étais mort, ça bloquait mes retraites, ma retraite complémentaire, la Sécurité sociale pour les remboursements de médicaments, ma banque… » expliquait-il.

À lire France Travail: les terribles sanctions pour les chômeurs qui partent en vacances

L’homme de 70 ans devait donc prouver qu’il n’était pas mort pour continuer à percevoir ses prestations sociales. « Ce n’est pas comme une erreur de dossier. Ils ont fait mourir quelqu’un administrativement et à partir de là, on perd tous ses droits et c’est grave. » a confié le retraité dans une interview à France Bleu.