Chèque énergie: ce que vous risquez si vous en profitez par erreur

Cette année, le chèque énergie va profiter à des millions de foyers. Cependant, si vous le touchez par erreur, voici ce que vous risquez.

© Chèque énergie ce que vous risquez si vous en profitez par erreur

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le retour du chèque énergie a fait des heureux. Si des millions de foyers vont en profiter, ceux qui n’y ont pas le droit, mais qui me reçoivent par erreur, doivent s’attendre à des sanctions.

Un chèque énergie très attendu

Le retour du chèque énergie en 2024 est une mesure salutaire pour les ménages français. Depuis deux ans maintenant, ces derniers sont donc confrontés à une hausse continue des factures d’énergie.

En 2023, plusieurs millions de Français ont pu bénéficier de cette aide gouvernementale. Et pour 2024, le gouvernement s’engage à poursuivre ses efforts pour soutenir ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Avec l’augmentation des prix de l’énergie et d’autres dépenses essentielles, le chèque énergie offre un coup de boost significatif. Il permet ainsi de préserver le pouvoir d’achat des bénéficiaires.

En effet, les dépenses en énergie des différents fournisseurs ont triplé au cours des derniers mois. Conséquence, de nombreux foyers se trouvent dans une situation financière difficile.

Le gouvernement a ainsi réagi en fournissant diverses aides pour aider les ménages à faire face à cette crise. Comme sa vocation l’indique, le chèque énergie est une aide financière destinée principalement aux ménages les plus modestes pour payer leurs factures d’énergie.

Une aide distribuée au sens large

Ce dernier permet d’ailleurs aussi de financer des travaux de rénovation énergétique. Les montants de ce dernier allaient, en 2023, de 48 à 277 euros.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

D’ailleurs, cette aide a également fait l’objet d’une distribution aux locataires de logements sociaux. Ces derniers peuvent donc maintenant l’utiliser pour le chauffage, grâce à une évolution récente.

En effet, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a ainsi proposé une modification législative dans le cadre du budget 2024. Cela permet donc aux plus nombreux d’y avoir le droit.

Le chèque énergie, bénéficiant à plus de 5 millions de ménages en France, ce dernier varie donc, en fonction de la taille du foyer. Et du niveau de revenu. Cette mesure s’inscrit dans un effort continu du gouvernement pour soutenir les Français. Face à la hausse constante des coûts de l’énergie.

En 2022, un chèque d’une valeur de 100 à 200 euros avait déjà été instauré pour aider les ménages. Et ce, en plus des chèques exceptionnels destinés à d’autres dépenses, en réponse à la crise énergétique.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Que faire si vous recevez le chèque par inadvertance ?

Le chèque énergie suscite des inquiétudes parmi les 1 million de nouveaux bénéficiaires en 2024. Les associations de défense des plus vulnérables ont soulevé une problématique suite à la suppression de la taxe d’habitation.

Compte tenu de cette loi, de nombreux ménages ne peuvent donc pas prétendre au chèque énergie, car ils dépassent les plafonds de de ressource prédéfinis. Une inquiétude à laquelle le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a répondu rapidement sur le plateau de C à Vous.

Ce dernier a récemment assuré la mise en place d’un guichet en ligne pour les réclamations concernant le chèque énergie des nouveaux bénéficiaires en 2024. Ce dernier est disponible vers la mi-mai.

En parallèle, alors qu’un million de personnes risquent de perdre leur éligibilité en raison de l’augmentation de leurs revenus entre 2022 et 2023, elles recevront tout de même le chèque énergie cette année. Et soyez rassurés, car aucun remboursement ne vous sera exigé.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Le ministre de l’Économie a confirmé sur X que le chèque énergie se verra distribuer de début avril à mi-mai. Et que tous ceux ayant bénéficié de cette aide en 2023 la recevront également en 2024.