CAF: cette démarche obligatoire pour ne pas voir son APL supprimée cet été

L’été apporte son lot de mauvaises nouvelles pour les allocataires de la CAF qui touchent l’APL. Les démarches pour la conserver.

© CAF: cette démarche obligatoire pour ne pas voir son APL supprimée cet été

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’APL constitue une aide essentielle pour les millions d’allocataires qui la touchent chaque mois. Au grand détriment des bénéficiaires, la CAF a annoncé la suspension des versements de l’allocation cet été pour près de 800 000 personnes. Toutefois, si vous remplissez certaines conditions, vous pouvez faire une demande pour continuer à toucher vos APL.

Voici les démarches qu’il faut faire auprès de la CAF.

Une aide précieuse pour les Français qui ont des difficultés financières

L’APL aide des millions de Français à alléger le coût de leurs loyers tous les mois. La CAF la verse aux locataires, aux colocataires et aux sous-locataires qui remplissent certaines conditions d’éligibilité. Pour les locataires, il faut un bail de location à leur nom.

À lire Permis de conduire: une nouvelle vignette obligatoire pour les seniors ?

Parmi ces conditions, il y a celle qui impose aux allocataires de vivre de manière stable dans le logement pour lequel l’aide est versée. Vous devez donc y habiter au moins 8 mois par an pour que la CAF accepte votre demande.

De plus, il faut que ce logement soit conventionné et éligible à l’APL.

Pour toucher l’APL, les allocataires doivent aussi avoir des ressources inférieures à un certain plafond fixé par la CAF. Les plafonds de revenus varient en fonction de la composition de la famille.

Par exemple, une personne célibataire et sans enfants ne doit pas gagner plus de 5 186 euros par mois. Si vous vivez en couple, mais que vous n’avez pas d’enfants, le plafond s’élève à 7 430 euros.

À lire Code de la route: des nouveautés à prévoir pour les conducteurs seniors ?

La CAF impose un seuil de ressources à ne pas dépasser de 8 862 euros pour un couple avec un enfant.

Pour connaître les plafonds de ressources à respecter et les autres conditions d’attribution, rendez-vous sur le site de la CAF.

Vous y trouverez les informations liées à la demande de l’APL ainsi que les démarches pour réclamer cette aide précieuse.

Qui pourra conserver son aide cet été et quelles sont les démarches à faire auprès de la CAF ?

Cet été, la CAF suspendra le versement de l’APL à près de 800 000 allocataires. Cette décision concerne les étudiants qui louent un logement uniquement pendant l’année universitaire.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 953 euros bientôt versée ?

Étant donné que l’année s’achève, ils doivent rendre leur logement et n’ont plus de loyer à payer. La CAF arrêtera alors de leur attribuer l’APL jusqu’en septembre.

Même si la CAF supprimera l’APL pour les étudiants cet été, certaines personnes pourront continuer à toucher l’aide. Toutefois, il faudra faire quelques démarches auprès de l’organisme des aides sociales pour conserver ce droit.

Si vous souhaitez garder votre logement pendant les vacances, vous pourrez continuer à toucher l’APL. Pour cela, il faudra faire part de votre décision à la CAF. Vous avez jusqu’à la fin du mois de juillet pour faire votre demande.

Après cela, la CAF suspendra le versement de votre APL jusqu’à la prochaine rentrée universitaire. Le dernier versement s’effectuera le 5 août prochain et les étudiants pourront utiliser la somme perçue pour régler leurs loyers de juillet.

À lire Allocation chômage: calculer facilement le montant que vous allez toucher

Même si vous n’êtes pas concerné par cette suspension du versement de l’APL, il faut faire attention. En effet, la CAF demande à ses allocataires de mettre à jour leurs informations régulièrement.

Ainsi, vous devez signaler tout changement de situation auprès de l’organisme. Si vous ne le faites pas, la CAF pourrait arrêter de vous verser vos aides.