Retraire Agirc-Arrco: les raisons du bonus de 715 euros pour 700 000 retraités

700 000 retraités du régime de retraite Agirc-Arrco perçoivent près de 715 euros de plus sur leur pension de retraite complémentaire.

© Retraire Agirc-Arrco: les raisons du bonus de 715 euros pour 700 000 retraités

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En tant que salarié du secteur privé, vous cotisez obligatoirement au régime de retraite Agirc-Arrco. Il s’agit d’un régime de retraite complémentaire dont les cotisations vous permettent de bénéficier, à votre retraite, d’une pension complémentaire à votre retraite de base de la Sécurité sociale.

Depuis le 1ᵉʳ avril 2024, une hausse importante des pensions de retraite Agirc-Arrco a eu lieu. Elle concerne environ 700 000 retraités Français. Pourquoi cette hausse ?

Comment fonctionne le régime de retraite Agirc-Arrco ?

Le régime de retraite Agirc-Arrco est le régime de retraite complémentaire obligatoire pour les salariés du secteur privé en France.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Il s’agit donc d’un régime qui joue un rôle essentiel dans le maintien du pouvoir d’achat des retraités, surtout face à l’inflation.

Pour mémoire, la dernière hausse des pensions de retraite Agirc-Arrco était de 4,9 % contre 5,12 % en 2022. En effet, la hausse des retraites complémentaires de l’Agirc-Arrco est déterminée chaque année. Et elle prend effet le 1ᵉʳ novembre.

Ce système entraîne donc la hausse de la valeur du point de retraite Agirc-Arrco qui sert de base au calcul des pensions, de manière automatique.

Qui peut bénéficier d’un supplément de 715 euros ?

Le malus temporaire de 10 % appliqué sur les pensions de retraite Agirc-Arrco a pris fin le 1ᵉʳ avril. Cette pénalité ne s’appliquait déjà plus aux personnes en retraite depuis le 1ᵉʳ décembre 2023.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

La mesure du bonus/malus, qui a vu le jour en 2019, avait pour but d’inciter les salariés à travailler un an de plus. Et ce, même s’ils remplissaient les conditions légales pour partir à taux plein.

À défaut, le régime de retraite Agirc-Arrco appliquait alors un malus de 10 % sur leur pension pendant 3 ans. Une infime partie d’entre eux bénéficiaient alors d’un taux réduit de 5 %.

Mais, ce dispositif de malus a pris fin à l’automne pour les nouveaux retraités. (Départ à la retraite à partir du 1ᵉʳ décembre 2023).

Ainsi, la mesure s’applique, depuis le 1ᵉʳ avril 2024, pour ceux dont le départ en retraite est antérieur à la date du 1ᵉʳ décembre 2023. Et, cela concerne alors environ 700 000 retraités du secteur privé.

À lire Il part faire une randonnée à vélo et finit avec une énorme cloque à la main

Le bonus qui s’applique aux assurés qui reportent leur départ à la retraite de 2 à 4 ans reste alors en vigueur… Pour les personnes que la réforme des retraites ne concerne pas.

Ainsi, dans un contexte d’inflation historique, la hausse des pensions de retraite Agirc-Arrco est essentielle. Surtout pour le maintien du pouvoir d’achat des retraités.

Pour maintenir cette stabilité, ces 700. 000 retraités du régime de retraite Agirc-Arrco bénéficient d’une hausse annuelle moyenne de 715 euros sur leur pension. Et ce, depuis le 1ᵉʳ avril 2024 leur apportant ainsi un véritable coup de pouce !

Une hausse de la pension de retraite Agirc-Arrco indexée sur l’inflation jusqu’en 2026

La hausse des pension de retraite Agirc-Arrco de 4,9 % à partir du 1ᵉʳ novembre 2023 concerne plus de 13 millions de retraités. Cette hausse correspond alors au niveau de l’inflation que l’Insee a estimée pour 2023.

À lire Chèque énergie: cette demande de l’UFC Que Choisir va faire plaisir à tous les Français

Par ailleurs, la hausse sur la période 2024-2026 sera indexée sur le taux d’inflation, réduire d’un facteur de soutenabilité de 0,40 point selon l’évolution de la situation économique du pays dans les prochaines années.

Pour mémoire, à noter que le montant annuel de la pension de retraite Agirc-Arrco dont bénéficient les anciens salariés du privé se calcule en multipliant le nombre de points acquis au cours de la carrière par la valeur du point.

Cette hausse de 715 euros se présente comme une véritable bouffée d’oxygène pour les 700 000 retraités qui en bénéficieront !