CAF: cette aide versée à presque 6 millions de français ne sera pas augmentée le 1er avril

À dater du 1er avril prochain, plusieurs aides sociales seront revalorisées de 4,6 % face à l’inflation. Une aide ne semble pas concernée

© CAF: cette aide versée à presque 6 millions de français ne sera pas augmentée le 1er avril

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La hausse de 4,6 % de plusieurs aides sociales sera effective dès le 1ᵉʳ avril 2024. Le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités a confirmé ce chiffre qui avait alors été annoncé l’automne dernier lors des discussions sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Cette augmentation concerne quelles aides ? L’Aide Personnalisée au Logement (APL) en fait-elle partie ?

Quelles sont les différentes aides concernées par la revalorisation du 1ᵉʳ avril 2024 ?

Pour compenser l’inflation, cette revalorisation de 4,6 % sera donc effective à dater du 1ᵉʳ avril prochain. Et certains se demandent si l’APL fera partie des aides qui vont avoir une hausse !

Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, avait annoncé cette revalorisation à l’automne dernier lors du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Le ministère du Travail et des Solidarités l’a donc récemment confirmée.

À lire CAF: tout savoir pour toucher cette aide jusqu’à 1119 euros les Français concernés

Parmi les aides concernées par cette revalorisation figurent :

– allocations familiales
– RSA
– prime d’activité
– prestation d’accueil du jeune enfant (Paje)
allocation aux adultes handicapés (AAH)
– l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)
– allocation versée en cas de décès d’un enfant
– prime de déménagement.

L’Aide Personnalisée au Logement bénéficiera-t-elle d’une augmentation ?

Vous l’aurez compris, le 1ᵉʳ avril prochain, l’APL ne fera pas donc l’objet d’une revalorisation.

En effet, cette hausse ne vise pas les aides et allocations suivantes :

À lire Facture d’énergie: très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui se chauffent et cuisinent au gaz

– les pensions de retraite que la Sécurité sociale versent, et qui ont fait l’objet d’une revalorisation à compter du 1ᵉʳ janvier (+ 5,3 % en 2024)

– les pensions de retraite que l’Agirc-Arrco verse et qui ont fait l’objet d’une revalorisation à dater du 1ᵉʳ novembre 2023 (+ 4,9 % en 2023)

– les allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE), qui ont fait l’objet d’une hausse en 2023. À savoir de 1,9 % le 1ᵉʳ avril puis de 1,9 % le 1ᵉʳ juillet

– les aides personnelles au logement (APL), qui regroupent l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF) et l’allocation de logement sociale (ALS).  À noter que ces dernières ont fait l’objet d’une revalorisation de 3,7 % le 1ᵉʳ octobre 2023.

À lire CAF: qui peut toucher cette allocation jusqu’à 940 euros en 2024 comme 800 000 Français ?

À noter que les APL sont un soutien financier majeur pour de nombreux ménages français.

Le gouvernement a appliqué une hausse de 3,7 % des APL au 1ᵉʳ octobre 2023.

Cette augmentation dépend de critères relatifs au logement. Ainsi, la hausse de cette aide n’est donc jamais uniforme pour tous les bénéficiaires.

Vers une hausse des APL en 2024 ?

Environ 5,8 millions d’allocataires ont profité de la hausse des APL le 1ᵉʳ octobre 2023.

À lire Leclerc: ils tombent en panne après avoir fait le plein d’essence les raisons hallucinantes

Cette hausse de l’aide APL en 2023 s’alignait sur l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL). Une première revalorisation de 1,6 % avait eu lieu au printemps pour soutenir les plus vulnérables durant la période d’inflation et de crise énergétique.

Il est donc fort possible que les montants des APL fassent l’objet d’une hausse en octobre prochain.

Cela dépendra, bien-sûr, de l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL) du second trimestre. Toutefois, cette hausse devrait être moins importante que celle de l’automne dernier.

Pour mémoire, la méthode de calcul de l’APL repose principalement sur les dépenses de logement et les ressources du locataire, avec une hausse moyenne de 3,5 % du montant des aides.

À lire Cette pièce de 2 euros peut vous faire gagner jusqu’à 3000 euros voici comment la reconnaitre

Attention ! Si vous ne bénéficiez pas encore des APL alors que vous êtes éligible, ne tardez pas à faire vos démarches ! En effet, cette aide n’est pas rétroactive !

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :