Toutes les démarches pour toucher le chèque carburant de 100 euros en 2024

Le chèque carburant fait son grand retour en 2024 pour les Français. Mais alors, qui sont les personnes qui vont pouvoir en bénéficier ?

© Toutes les démarches pour toucher le chèque carburant de 100 euros en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Il fait son grand retour, pour le bonheur des Français. Dans quelques semaines, des millions d’entre eux pourront bénéficier d’un chèque carburant d’un montant de 100 euros.

Le chèque carburant revient en France

C’est officiel, Olivier Véran a confirmé que le chèque carburant sera disponible dès le 1ᵉʳ janvier prochain. Au total, 1,6 million de personnes supplémentaires pourront en bénéficier.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, de nombreux Français pourront bénéficier du chèque carburant. En effet, le gouvernement l’a confirmé lors de sa conférence de rentrée.

À lire Le chèque énergie annulé à cause du Fisc, faites vite une réclamation

Il faut savoir que le chèque carburant ne se veut autre qu’une réédition d’une mesure similaire déjà instaurée en 2022. À ce moment-là, les Français ne semblaient pas vraiment convaincus par cette mesure.

L’an passée, seules 4,3 millions de personnes en avaient profité. Cependant, le gouvernement avait tablé ses chiffres sur au moins 10 millions de Français.

Cette année, 60 % des travailleurs pourront donc toucher leur prime exceptionnelle. Les chiffres évoquent plus de 11 millions de personnes pour l’année.

En France, de nombreuses personnes ont changé leurs habitudes de déplacement. Cela est aussi dû à la hausse des prix importante du carburant.

À lire Tout savoir sur les aides financières pour partir en vacances cet été

Une aide utile aux Français qui se déplacent

Comme l’an passé, le chèque carburant se définit comme une aide utile et nécessaire en cette période d’inflation. De nombreux Français vont donc pouvoir profiter du chèque carburant.

C’est le cas des propriétaires de deux-roues et de véhicules électriques ou hybrides. Pour profiter de cette aide, il faut se servir de sa voiture pour aller au travail tous les jours ou de façon régulière.

De plus, il ne faut pas dépasser un seuil de revenu de 1 600 euros par mois pour une personne célibataire. « L’indemnité est versée par personne et non par foyer. Chaque membre d’un couple modeste qui utilise son véhicule pour se rendre sur son lieu de travail recevra une aide de 100 euros.

Ainsi, deux membres d’un couple peuvent demander chacun de leur côté le chèque carburant. À condition que les deux personnes aillent au travail avec leur propre voiture.

À lire CAF: ces français qui recevront les allocations sans en faire la demande en 2024

Le montant de cette action correspond à une aide de 20 centimes par litre sur une période de six mois. Cette aide, instaurée par Emmanuel Macron l’an passée va donc faire des heureux.

Alors que les prix du carburant frôlent toujours les 1,80 € le litre, le gouvernement a décidé de répondre aux préoccupations des automobilistes. En 2024, la prime carburant, instaurée en début d’année pour les travailleurs modestes utilisant leur véhicule personnel pour se rendre au travail, devrait être étendue aux ménages du 6ᵉ décile de revenus.

Qui sont les Français à pouvoir profiter du chèque carburant ?

Cela veut donc dire que 60 % des Français les plus modestes qui dépendent de leur véhicule pour leurs déplacements professionnels pourraient bénéficier de cette prime. Comparativement à 50 % précédemment.

Pour être éligible à la prime carburant cette année, une personne seule devait avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 1 314 € net par mois. Un couple avec deux enfants devait avoir un revenu inférieur à 3 941 € net par mois.

À lire Alerte arnaque: ils vous volent de l’argent juste en passant à coté de vous et sans vous toucher

En 2024, ces seuils devraient se voir relevés à 1 600 € net par mois pour une personne seule. Et à 4 800 € pour un couple avec deux enfants.

Cependant, le ministre de l’Économie a émis une condition pour le versement de l’aide. Il faut que le prix moyen du carburant en France reste durablement au-dessus du seuil de 1,95 € le litre.

Ainsi, pour le moment, le gouvernement ne prévoit pas de réactiver le dispositif. En élargissant cette mesure, les auteurs de l’amendement estiment que 1,6 million de travailleurs supplémentaires pourraient en bénéficier.

Cela représente ainsi un coût additionnel de 160 millions d’euros. Si elle est mise en place, la prime carburant devrait ainsi concerner près de 6 millions de travailleurs en 2024, contre 4,3 millions cette année.

À lire CAF: tout savoir sur la solidarité à la source pour toucher le RSA ou l’AAH