Permis de conduire: ces conducteurs vont être très pénalisés par les nouvelles réformes !

La nouvelle réforme du permis de conduire aura-t-elle un impact sur les seniors ? Plusieurs propositions de loi les concernent !

© Permis de conduire ces conducteurs vont être très pénalisés par les nouvelles réformes !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En 2023 et 2024, plusieurs nouvelles réformes au permis de conduire vont entrer en place. Et certaines pourraient concerner de près ou de loin les seniors. Cela va être de plus en difficile pour eux de pouvoir conduire !

De nombreux changements au permis de conduire

Êtes-vous à la page concernant le permis de conduire ? Vous ne le savez peut-être pas, mais ce dernier est amené à changer dans les prochains mois.

En effet, l’examen du permis de conduire est en constante évolution. C’est la raison pour laquelle, au début de l’année, l’État a d’ailleurs prévu que des nombreux changements concernant le permis de conduire.

À lire Permis de conduire: vous allez perdre des points sans être au courant

C’est par exemple le cas des questions de vérifications durant l’examen pratique. Une mesure à nouveau effective depuis le 2 janvier 2023, après son arrêt durant la pandémie de la Covid-19.

Désormais, ces trois questions choisies par l’examinateur sont de retour lors du passage pratique. En cas de réussite, le candidat pourra décrocher jusqu’à trois points sur sa note finale au permis de conduire.

Autre changement de taille : le fameux papier rose. Depuis 2013, le permis de conduire grand format aux trois volets, en carton de couleur rose, a été remplacé.

Ceux qui possèdent l’ancien permis de conduire vont être dans l’obligation de le changer. À partir du 19 janvier 2033, il ne sera définitivement plus valable et valide.

À lire Permis de conduire: cette nouvelle formation obligatoire qui n’a rien à voir avec la conduite

Bonne nouvelle pour les candidats mineurs

Parmi les autres nouveautés, sachez qu’Elisabeth Borne a prévu une aide pour les jeunes. En effet, depuis la rentrée septembre, une aide de 500 euros se voit versée aux apprentis.

Ce coup de pouce permet ainsi de financer leur permis. D’ailleurs, sachez qu’il se verra donc élargi aux élèves des lycées professionnels, a ajouté la cheffe du gouvernement.

Le Parlement a officiellement adopté le 12 juin une proposition de loi pour mieux informer les jeunes sur le financement du permis de conduire. Mais aussi pour réduire les délais avant l’examen, qui sont parfois anormalement longs.

En effet, face aux délais parfois très longs pour passer le permis de conduire, Elisabeth Borne a promis aux Français de se voir « attentive sur le niveau demandé ». Et ce n’est pas la seule innovation.

À lire Cyclistes: cette grosse amende que vous risquez si vous faites ça sur la route

Depuis plusieurs mois, le gouvernement est en train de travailler sur une version digitale de ce dernier. Il sera donc disponible en version numérique sur nos téléphones en 2024.

« Le gouvernement est en train de renforcer les attestations de sécurité routière pour en faire des sortes de pré-codes », a ajouté Elisabeth Borne. Cette dernière a décidé de baisser l’âge des conducteurs après une étude sur l’âge moyen des conducteurs victimes d’un accident sur les routes.

Le nouveau permis de conduire va-t-il désavantager les seniors ?

Vous le savez, le permis de conduire est en constante évolution. D’ailleurs, la réforme serait à l’étude pour les automobilistes les plus âgés.

Plusieurs sources avancent que pour conserver leur permis de conduire, les séniors pourraient bientôt être dans l’obligation de passer un examen.

À lire Permis de conduire: elle échoue 41 fois à l’examen pratique

Ce n’est un secret pour personne : les conducteurs de plus de 70 ans ont un risque plus important d’accidents de la route que les conducteurs jeunes ou d’âge moyen.

Par ailleurs, ceux qui conduisent rarement sont plus à risque. En France, de nombreuses associations militent afin que le gouvernement mette en place des mesures, comme un permis de conduire spécifique pour les séniors.

Si ce projet voyait le jour, « son fonctionnement serait en réalité assez simple », indique le média AutoPlus.
En effet, les personnes de plus de 70 ans ne pourront conduire que cinq années avec ce permis de conduire.

Puis, une fois que ce dernier arrive à cette échéance, les personnes âgées devront passer un examen médical, et/ou des cours de remise à niveau du Code de la Route. Si cet examen est concluant, elles pourront « reprendre la route pour cinq années supplémentaires ».

À lire Permis de conduire: des délais hallucinants pour passer l’examen ça devient vraiment n’importe quoi