Ces 4 marques d’huile d’olive sont très polluées selon 60 millions de consommateurs

60 millions de consommateurs a mené une enquête sur la qualité des marques d'huile d'olive et certains sont très polluées !

© Ces 4 marques d’huile d’olive sont très polluées selon 60 millions de consommateurs

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’huile d’olive extra-vierge est l’une des graisses végétales les plus connues et surement la plus saine. La prédominance d’acides gras monoinsaturés et polyinsaturés, sa teneur en vitamines et en antioxydants en font un aliment fondamental pour le bien-être et la santé à tout âge. Et ils en font l’élément principal du régime méditerranéen. Mais attention !

Certaines huiles d’olive sont polluées. Le magazine 60 Millions de Consommateurs le prouve d’ailleurs avec de nouveaux tests. Donc, voici les 4 huiles les plus polluées.

Tests sur 24 bouteilles d’huile d’olive extra-vierge

Les tests de l’association de consommateurs portaient sur 24 bouteilles d’huile d’olive extra-vierge, dont 11 biologiques.

À lire Permis de conduire: une nouvelle vignette obligatoire pour les seniors ?

Toutes les références ont fait l’objet de tests par analyses en laboratoire et dégustation par le jury du magazine.

Le résultat est décourageant. Bien que les paramètres analytiques, comme la composition en acides gras et en stérols (lipides végétaux), soient réguliers, les défauts organoleptiques et les contaminations chimiques, dangereuses pour la santé, sont présentes.

Le top 4 des huiles les plus polluées

L’huile d’olive Terra Delyssa

L’huile d’olive Terra Delyssa est extra-vierge, à base d’olives 100 % naturelles et cueillies à la main. Il s’agit d’une extraction à froid et une condition dans des bouteilles selon les normes de qualité.

Cette huile contient des matières grasses tels les acides gras saturés, les acides gras mono-insaturés et les acides gras poly-insaturés.

À lire Code de la route: des nouveautés à prévoir pour les conducteurs seniors ?

Selon 60 millions de consommateurs, cette huile d’olive contient les deux phtalates les plus préoccupants. Il s’agit du di-isononyl phtalate (DINP) et du diéthylhexyl phtalate (DEHP). Elle arrive en tête du classement avec la note de 8, 5/ 20.

Les huiles Naturalia vierge et La Vie claire

L’huile d’olive de la marque Naturalia et celle de La Vie claire bio sont des huiles extra vierges de l’agriculture biologique. On les utilise tant pour les salades que les cuissons au four mais aussi pour les fritures.

Elles sont extraites à partir d’olives cueillies à maturité. Et elles sont riches en acides gras mono-insaturés, en vitamine E et antioxydants.

Les acides de ces deux huiles d’olive peuvent aider à réduire le cholestérol et la pression artérielle. Toutefois, les tests de 60 millions de consommateurs ont rapporté que ces deux huiles bio contiennent des produits toxiques.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 953 euros bientôt versée ?

Ceux-ci proviennent alors des olives contaminées lors de la récolte ou du stockage des olives.

Par conséquent, ces deux huiles d’olive n’ont donc obtenu, chacune, que la note de 8, 5/ 20.

L’huile d’olive Cauvin bio

Cette huile d’olive est obtenue à partir d’olives cultivées en respectant de l’environnement. Elle ne contient pas de produits chimiques nocifs et de résidus de pesticides.

Ces résultats en font un choix sain pour les consommateurs soucieux de leur santé et de l’environnement.

À lire Allocation chômage: calculer facilement le montant que vous allez toucher

Son goût prononcé, son délicieux arôme et sa teneur en vitamine E sont parfaits pour tous repas ou rituel de soin corporel.

Pour autant, malgré toutes ces propriétés, les tests ont prouvé que cette huile est absolument à éviter à la consommation.

Dans le classement des huiles d’olive à éviter, elle obtient alors une note de 7,5/20. Donc derrière Terra Delyssa, Naturalia vierge et La Vie claire.

Contamination par des plastiques dangereux dans 96 % des échantillons

Le résultat des tests de 60 millions de consommateurs portant sur la recherche de contaminants est pour le moins mauvais.

À lire Récupérer facilement votre chèque énergie jusqu’à 277 euros en 2024

En effet, dans 23 références sur 24 (96 % des échantillons), les analyses ont trouvé de un à trois plastifiants. Dont des phtalates classés, perturbateurs, endocriniens et reprotoxiques. C’est-à-dire nocifs pour la fertilité (phtalate de diéthylhexyle, DEHP, et phtalate de dibutyle, DBP).

On peut trouver la source de cette contamination, en partie, dans la pollution de l’environnement. Mais aussi dans l’exposition des olives aux émissions des machines agricoles et des lubrifiants.

L’huile d’olive d’un magasin discount se démarque sur le podium

Ainsi, parmi les 24 échantillons d’huile d’olive extra vierge, un seul est exempt de contaminants. En effet, il s’agit de :

– la Primadonna (origine Espagne) de Lidl, au goût fruité et équilibré.

En deuxième et troisième position, on retrouve

L’huile d’olive Reflets de France (Carrefour), à base d’olives françaises AOP de Provence.
L’huile Château d’Estoublon Mogador, origine France.