Ce détail à vérifier absolument avant d’acheter de l’huile d’olive pour préserver sa santé

Connaissez-vous bien l'huile d'olive que vous avez l'habitude d'acheter ? Et si, en réalité, on vous trompait sur la marchandise ?

© Ce détail à vérifier absolument d'acheter de l'huile d'olive pour préserver sa santé

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’huile d’olive est une précieuse alliée de la santé et la gastronomie. Mais un détail devrait toutefois être pris en compte quand vous en achetez en supermarché…

Un produit plébiscité depuis toujours

Avec son goût inimitable et sa grande polyvalence, l’huile d’olive est une incontournable en cuisine ! Elle convient en effet pour toutes les créations culinaires. Et ce n’est pas son seul point fort !

Savoureuse, pleine d’atouts pour la santé, c’est aussi un produit bourré de bienfaits pour notre organisme. Le saviez-vous, les bienfaits sont reconnus depuis la nuit des temps ?

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Connue depuis la plus haute antiquité, les Grecs anciens, les Phéniciens ou encore les Romains l’utilisaient déjà pour cuisiner. Mais aussi pour ses vertus « beauté ». Car déjà à cette époque, on sollicitait cette huile de couleur vert/jaune pour réaliser des cosmétiques.

On la dit par exemple anti-inflammatoire. Elle est ainsi idéale pour lutter contre les douleurs articulaires. De plus, elle permet de stimuler la circulation sanguine, et ainsi d’apaiser les inflammations.

Mais au quotidien, elle peut aussi intégrer vos routines de soin. L’huile d’olive est en effet une arme puissante pour luter contre les rides ou encore les boutons d’acné et les problèmes de peau.

En France, cette huile précieuse est la plus consommée, après celle de tournesol. Mais son succès croissant lui joue aussi des tours. Très demandée sur le marché, c’est une denrée qui tend à se faire rare et chère.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Car l’Espagne, premier producteur d’olives en Europe, connait depuis quelques années des problèmes de récoltes. Ces derniers sont dus en grande partie aux caprices de la météo. Résultat : la production d’huile d’olive s’effondre et les prix s’envolent.

De plus, cette huile est aussi parfois victime d’arnaques. En effet, s’il s’agit globalement d’un produit de qualité, toutes ne se valent pas.

Une étiquette à lire avec attention sur l’huile d’olive

Car plusieurs marques qui commercialisent cette précieuse huile vous trompent ! Elles ne mentionnent en effet pas toujours avec clarté les infos essentielles à connaitre. C’est-à-dire la provenance de l’huile d’olive ou encore son taux de raffinage.

Or, ce sont des choses importantes à prendre en compte lorsque l’on fait ses courses.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Le problème vient surtout de la fameuse mention « extra vierge ». Or, il faut savoir que la plupart des huiles du commerce ne le sont pas. En réalité, pour considérer une huile d’olive comme telle, il faut que son taux d’acidité oléique soit inférieur à 0,8 %.

Elle doit aussi résulter d’une première pression à froid. Il s’agit d’un procédé où les olives sont pressées mécaniquement à température ambiante.

Suite à une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), il s’avère que beaucoup d’huiles portent des mentions trompeuses. Celles qui s’affichaient fièrement comme « extra vierge » ne l’était pas en réalité.

« Un tiers d’entre elles présentaient des anomalies », explique l’UFC-Que Choisir. Sur les 97 huiles analysées, 48 % d’entre elles n’étaient pas « conformes ». Elles étaient tout à fait consommables, mais elles ne répondaient « pas aux critères de leurs catégories ».

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Lors de vos achats, préférez privilégier une huile d’olive non raffinée. Car celles qui le sont, subissent généralement des traitements chimiques. Elles perdent leurs bienfaits, mais des résidus de plastifiants peuvent aussi y rester.

Le meilleur choix reste donc d’ouvrir l’œil. Lisez bien soin de lire les étiquettes, c’est encore la meilleure garantie pour ne pas se tromper.