Cette nouvelle arnaque à la pompe à essence explose en France ne vous faites plus avoir

Les prix des carburants explosent et les arnaques à la pompe à essence se multiplient. Faites attention à ne pas vous faire berner.

© Cette nouvelle arnaque à la pompe à essence explose en France ne vous faites plus avoir

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Avec la hausse sans fin des prix des carburants, les escrocs ne manquent pas d’imagination pour faire le plein gratuitement. Cette arnaque à la pompe à essence fait ravage dans certaines villes et les clients ne savent plus que faire.

En effet, les arnaqueurs ont trouvé une méthode très originale pour entourlouper leurs proies. Et les autorités se retrouvent impuissantes face à cette nouvelle technique d’escroquerie. Faites attention pour ne plus vous faire avoir !

Une escroquerie sans violence ni intimidation dans les stations-service

Si payer le carburant se révèle déjà difficile, vous faire arnaquer à la pompe à essence peut enfoncer le clou encore plus. Les escrocs, habitués à berner les clients des stations-service ont trouvé une autre méthode pour vous dépouiller.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Et bon nombre de personnes se sont déjà fait avoir par cette arnaque à la pompe à essence.

Aujourd’hui, les arnaqueurs n’ont plus recours ni à l’intimidation ni à la violence. Ils vous prennent par les sentiments en adoptant une méthode assez originale.

Les escrocs se déguisent en mendiants et viennent vous conter leurs malheurs pour vous soutirer de l’argent ou quelques litres de carburant. Gare à ceux qui ne font pas attention, ils peuvent réellement vous plumer à la pompe à essence.

Comment réussissent-ils à vous avoir ? Se faisant passer pour des mendiants, ils abordent les clients à la pompe à essence et prétextent une panne. Les clients au grand cœur les prennent alors en pitié et leur donnent de l’argent.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Pire encore, certains escrocs viennent aussi avec un bidon et leur demandent de le remplir.

Cette arnaque à la pompe à essence se fait monnaie courante dans une station-service à Blagnac. Une des salariées raconte : « Ils demandent carrément que l’on remplisse leur jerricane pour les dépanner. Une fois qu’une personne a terminé de leur rendre service, ils abordent un autre client. »

Les autorités impuissantes face à cette arnaque à la pompe à essence

Les auteurs de cette arnaque à la pompe à essence n’ont visiblement peur de rien. Ils passent d’un client à un autre sans prendre la peine de dissimuler leurs intentions.

Ainsi, l’escroquerie se révèle au grand jour, devant les yeux des employés de la station-service et des autres clients.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Les victimes, quant à elles, ne savent plus vers qui se tourner. En effet, même si vous vous plaignez à la police, vous n’avez aucun motif à présenter. Pour cause, les présumés mendiants ne vous volent rien.

Vous leur donnez de l’argent ou remplissez leur jerrican de votre plein gré. Impossible alors d’obtenir gain de cause pour l’arnaque dont vous avez été victime à la pompe à essence.

Contrairement aux arnaqueurs qui ne craignent rien, la station se retrouve en mauvaise posture. En effet, les clients de la station à Blagnac commencent à boycotter l’établissement.

Pour cause, personne n’a envie de faire le plein à la pompe à essence avec des mendiants tout autour. Certains clients se plaignent : « C’est infernal, on ne peut plus faire le plein tranquille ! Du coup, je ne vais plus à ma station. »

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Si les autorités ne peuvent rien y faire, les employés de la station-essence tentent bien que mal de prévenir les clients.

Par peur de perdre leur travail si la station venait à fermer, ils déclarent : « Je le dis souvent aux clients de ne pas donner d’argent à ces escrocs. Après, certains ont pitié surtout quand les mendiants viennent avec leurs enfants. »