Chèque énergie: tout savoir pour réussir sa réclamation et toucher les 277 euros

Chèque énergie : qui doit en faire la réclamation à partir de ce jeudi 4 juillet ? Quels sont les documents à fournir ?

© Chèque énergie: tout savoir pour réussir sa réclamation et toucher les 277 euros

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Généralisé en 2018, le chèque énergie permet à 5,6 millions de ménages les plus modestes de payer une partie de leurs factures d’énergie. Cette aide fait l’objet d’un envoi automatique tous les ans, au printemps, dans les boîtes aux lettres des bénéficiaires. Mais cette année, environ 1 million d’entre eux n’ont pas pu la recevoir, en raison d’un bug administratif.

Bonne nouvelle :  les allocataires lésés pourront enfin procéder à une contestation pour réclamer leur chèque énergie.

Chèque énergie : Il n’y aura aucun perdant !

Le chèque énergie 2024 a été envoyé à ses bénéficiaires au mois d’avril et a pris fin à la fin du mois.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Cette aide, que le gouvernement accorde sous conditions de ressources, s’adresse à plusieurs millions de ménages modestes.

Cependant, début 2024, plusieurs associations de défense des consommateurs avaient tiré la sonnette d’alarme: « Le gouvernement envisage d’exclure potentiellement près d’un million de bénéficiaires du chèque énergie… Alors qu’ils remplissent les critères pour l’obtenir. »

En cause ? Jusque-là, les personnes éligibles au chèque énergie étaient identifiées via la taxe d’habitation. Or, celle-ci n’existe plus pour les résidences principales. Le gouvernement n’a donc pas pu identifier de nouveaux ayants droit.

Il s’agit donc d’un problème administratif qui n’a pas permis de mettre à jour la liste des bénéficiaires, privant ainsi certains de leur chèque énergie.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

« Effectivement pour un certain nombre de raisons techniques, des personnes qui ont un niveau de revenu très faible (…) ne vont pas toucher ce chèque. Nous allons remédier à cette difficulté. Il y aura un système de réclamation. Et il n’y aura aucun perdant », avait alors expliqué le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, au début du mois de février.

 

Les lésés de cette aide financière peuvent enfin la réclamer !

Donc, les oubliés du chèque énergie devront faire leur réclamation sur le site chequeenergie.gouv.fr dès le 4 juillet.

Elles devront alors renseigner leur numéro fiscal et fournir une pièce d’identité et une facture d’énergie à leur nom. Il s’agit d’une réclamation que les ménages en question peuvent faire jusqu’à la fin du mois de décembre.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Après étude de leur dossier, elles recevront leur chèque sous un délai maximum d’un mois.

« Les ménages éloignés du numérique pourront faire une demande via l’assistance utilisateurs et transmettre leurs justificatifs par voie postale, en joignant également leur(s) déclaration(s) de revenus 2022, déclarés en 2023. Dans ce cas, le délai d’instruction sera de deux mois maximum », rapporte le site du ministère de l’Économie.

« Cela concerne par exemple les jeunes qui entrent dans la vie active (primo-déclarants), les ménages qui ont connu une baisse de revenus entre 2021 et 2022. Ou les ménages qui ont connu une naissance en 2022″, précise alors le ministère.

Pour mémoire, le chèque énergie permet d’aider les ménages modestes à payer leurs factures d’énergie (Électricité. Gaz. Chaleur.  Chauffage au bois ou au fioul, GPL). Mais aussi certains travaux de rénovation énergétique.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Son montant annuel varie entre 48 euros et 277 euros. Et il dépend du revenu fiscal de référence et la composition de chaque ménage.