Électricité et gaz: vérifiez vite cette ligne sur votre facture pour éviter de payer une grosse somme

Vos factures d’électricité et de gaz ne font pas seulement apparaitre le montant de votre consommation. Attention à cet autre point !

© Électricité et gaz: vérifiez vite cette ligne sur votre facture pour éviter de payer une grosse somme

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La facture d’électricité ou de gaz se compose d’une part variable, proportionnelle à la quantité d’énergie que vous consommez et d’une part fixe : l’abonnement. Et cette ligne est à passer au crible ! En effet, selon votre situation et la politique de votre fournisseur, elle peut faire varier le montant de facture, à la hausse comme à la baisse.

Factures d’électricité et de gaz : quelques explications sur l’abonnement et les taxes

Vos factures d’électricité ou de gaz n’incluent pas seulement le montant de votre consommation. On y retrouve aussi une part fixe : l’abonnement. Mais aussi des taxes et contributions que l’État règlemente. Ces dernières font d’ailleurs très vite grimper la facture, et cela alourdit donc votre budget énergétique.

Les prix de l’abonnement varient donc selon plus plusieurs paramètres. Par exemple, la position géographique, ou encore la puissance de votre compteur d’électricité.

À lire Vacances d’été: sortez vite de l’eau si vous voyez ces vagues carrées à la plage

Mais même pour des situations similaires, les résultats que l’on obtient sur le comparateur du Médiateur de l’énergie montrent qu‘il y a parfois de grandes variations entre les prix, selon les fournisseurs, et autant pour le gaz que pour l’électricité.

Et pourquoi donc de telles différences ? D’abord car les offres ne prévoient pas les mêmes dispositifs d’indexation des prix. En effet, certaines sont indexées au tarif réglementé pour l’électricité ou au prix repère du gaz que la CRE publie tous les mois.

Ensuite, les prix peuvent fluctuer selon les prix du marché de gros d’électricité ou de gaz, ou encore selon la décision des fournisseurs.

De quoi dépend le prix de l’abonnement ?

Par conséquent, le prix de l’abonnement dépend surtout :

À lire Un permis de conduire spécifique pour les seniors de plus de 70 ans ?

Pour l’électricité : de l’option tarifaire (Base. Heures creuses/heures pleines ou offre Charge’Heures ). Et, de la puissance que vous avez souscrite en kVA de votre compteur d’électricité.
– Pour le gaz : de la classe de consommation (Base, B0, B1 et B2i).

Par ailleurs des disparités existent aussi car les fournisseurs ont différentes politiques commerciales. « C’est une stratégie de marché pour eux. Ils ont des coûts fixes incompressibles. Mais ils peuvent aussi y intégrer d’autres éléments », indique Romain Ryon, directeur des affaires publiques de Effy que le site MoneyVox a relayé.

Par exemple, la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale (TICFE)…  La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA)… Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)…  La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN)… Ce sont, en effet, autant de coûts qui peuvent retentir sur les abonnements.

« Il y a normalement une forme de représentation du coût technique, pour les gros consommateurs, l’abonnement est plus élevé. Mais il peut y avoir une réalité technique. Comme il peut ne pas y en avoir. C’est une pure liberté contractuelle », confirme alors Lucile Buisson, la chargée de mission énergie, transport et environnement chez l’UFC-Que Choisir.

À lire Vacances d’été: la technique imparable pour réserver des hôtels beaucoup moins cher

Les différentes stratégies des fournisseurs d’électricité et de gaz

« Chez TotalEnergies, notre stratégie, c’est d’avoir un niveau d’abonnement comparable aux fournisseurs historiques, pour que les clients puissent comparer le prix au kwh. Nous avons décidé de couvrir nos coûts sans majoration ni sur marge », explique Franck Schmiedt, directeur général du groupe, que MoneyVox a relayé.

Du côté d’EDF c’est plus ou moins la même stratégie.

« Pour le gaz, le prix de l’abonnement est celui fixé par la CRE ou au tarif réglementé de l’électricité, pour les offres qui y sont indexées, il n’y a donc pas de surprise. De manière générale, le tarif de l’abonnement permet de couvrir une partie des coûts fixes des fournisseurs. L’approvisionnement d’énergie, le volet commercial et communication… Pour toutes nos offres, nous essayons d’être le plus près possible de nos coûts fixes « , explique alors Lucas Armando, responsable presse à la direction de la communication d’EDF.

Le fournisseur Ekwateur, quant à lui, raisonne de manière différente.

À lire CAF: bonne nouvelle vous allez pouvoir toucher cette aide sociale plus longtemps

« Nous voulons que nos coûts soient davantage portés sur l’abonnement. Pour le gaz, comme pour l’électricité, nous réalisons la majorité de notre marge dessus. D’abord, car cela nous rend, nous et le client, indépendants de la météo. Par ailleurs, la TVA y est moins élevée. Si nous augmentons le coût de l’abonnement, comme ce sera le cas avec la hausse prévue pour le gaz en juillet, c’est plus avantageux pour les clients », explique Julien Tchernia, son président, que MoneyVox a relayé.

A noter que la TVA sur l’abonnement est à 5,5 %, contre 20 % sur la consommation d’énergie.