Ces aides financières que vous pouvez toucher sans travailler

Si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier des allocations chômage, il existe différentes aides financières de l’Etat.

© Ces aides financières que vous pouvez toucher sans travailler

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En cas de perte d’emploi, et sous certaines conditions, il est possible de prétendre aux allocations chômage. À défaut, le demandeur d’emploi peut profiter de certaines aides financières de la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou de France Travail, en attendant de reprendre une activité. Voici lesquelles.

Parmi ces aides financières, le Revenu de Solidarité Active (RSA)

Si vous n’avez pas ou peu de ressources, vous pouvez alors prétendre au Revenu de Solidarité Active (RSA). Il s’agit d’une aide financière de l’État que la CAF verse.

Pour calculer son montant, la CAF prend alors en compte la composition et les revenus de votre foyer. Il s’agit des rémunérations d’activité (salariée ou non). Mais aussi, des prestations familiales, des indemnités de sécurité sociale, des aides au logement, de l’allocation de solidarité spécifique, etc.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Le revenu de solidarité active (RSA) se renouvelle tous les 3 mois. Et sous réserve de déclarations trimestrielles auprès de la CAF (ou de la MSA, Mutualité sociale agricole).

Le bénéficiaire de cette aide financière a l’obligation de rechercher un emploi : vous devez donc être inscrit(e) à France Travail.

Les autres aides que votre conseiller France Travail vous proposera

France Travail peut vous renseigner et vous proposer d’autres aides financières, comme :

–  La prime d’activité. Si vous avez des revenus modestes en tant que parent isolé, travailleur non salarié y compris dans le secteur agricole, en congé parental, etc.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

– L’aide temporaire d’attente (ATA). Si vous êtes un salarié expatrié de retour en France ou un ancien détenu. Vous pouvez aussi prétendre à cette financière si vos ressources sont inférieures au montant de la prime d’activité. Le versement de cette aide financière est conditionné à votre recherche d’emploi. Par conséquent, vous devrez vous inscrire à France Travail.

Ces aides financières se gèrent localement par votre caisse d’allocations familiales. Ou par votre caisse de mutualité sociale agricole et les services du département.

France Travail peut vous fournir une aide financière à la formation

Que vous perceviez des indemnités de chômage ou non, France Travail peut vous fournir des aides financières à la formation. Ce sont les suivantes :

– Action de formation conventionnée (AFC) pour développer vos compétences.
– Aide individuelle à la formation (AIF) pour compléter le financement de formations que d’autres organismes assurent.
– Aide à la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour obtenir une certification professionnelle.
– Pour les formations nécessaires à votre embauche, une Action de formation préalable au recrutement pour un emploi de courte durée (AFPR) ou une Préparation opérationnelle à l’emploi (POE) pour les emplois de longue durée.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Ainsi, afin de vous aider à suivre ces formations et sous certaines conditions, France Travail pourrait vous fournir les aides financières suivantes :

– une aide à la mobilité pour prendre en charge vos frais de déplacement, de repas et/ou de logement.
– une aide à la garde d’enfants pour parents isolés (AGEPI) si vous élevez seul(e) un ou plusieurs enfants de moins de 10 ans.

Et enfin, si vous créez ou reprenez une entreprise pendant votre période de chômage, vous pouvez alors toucher des aides financières de l’État. Et, l’Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (Acre) en fait alors partie. Il s’agit d’une exonération de charges sociales.

Les Chambres consulaires ou encore BPI France Création peuvent aussi fournir une aide financière aux chômeurs sans indemnités à créer ou reprendre une entreprise.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF