Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Question qui dure depuis la nuit des temps : "L’argent fait-il le bonheur ?". Une étude révèle quel est le revenu minimum pour être heureux.

© Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’argent fait-il le bonheur ? Les experts en neurosciences, les psychologues et les économistes qui étudient le lien entre l’argent et le niveau de bien-être se posent la question depuis des années ! En effet, en psychologie comme en économie, les rapports entre niveau de richesse et bien-être font l’objet d’études pointues. Il serait même possible de définir un seuil optimal de revenu, un revenu minimum, au-delà duquel le niveau de satisfaction ne progresse presque plus.

À ce sujet, voici le résultat de la dernière étude de l’INSEE.

Quel est le montant du revenu minimum pour ressentir le bien-être ?

« L’argent fait-il le bonheur ? ». Gagnez-vous suffisamment d’argent pour être heureux ? Il s’agit bien de l’objet d’une enquête dont l’INSEE a publié le résultat le 10 juin 2024 et MoneyVox a relayé .

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

« Existe-t-il un niveau de revenu au-delà duquel l’argent n’améliore plus le bien-être ressenti ? ». C’est à cette question qu’a tenté de répondre l’INSEE dans le cadre de cette enquête qu’il a intitulée, plus exactement, « Bien-être ressenti et revenu : l’argent fait-il le bonheur ? ».

Cette étude, basée sur cinq enquêtes, prouve que les Français sont loin d’être gourmands en revenu minimum. En effet, cette enquête, axée sur leur « seuil de satiété » rapporte alors, que pour la satisfaction dans la vie ce dernier doit être de 30. 000 € (par unité de consommation) contre 40.000 € en Allemagne. 45. 000 € au Royaume-Uni. 60. 000 € en Australie et 80. 000 € aux États-Unis.

« Au-delà de ce seuil, les accroissements de revenu cessent entièrement d’améliorer la fréquence des moments de bonheur », explique alors le document de l’INSEE.

Autrement dit, un salaire ou un revenu minimum au-delà duquel l’argent ne fait plus le bonheur s’élève donc, en France, à 30. 000 euros de revenus annuels par unité de consommation comme revenu minium. Une valeur que l’INSEE a définie en fonction de l’âge et de la composition du ménage.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

Pas besoin de beaucoup pour être heureux !

Ce rapport de l’INSEE met alors en évidence une différence entre le seuil de satiété pour le bonheur (25. 000 € en France) et celui pour la satisfaction (30. 000 €) pour un revenu minimum.

Il met aussi en évidence des écarts en fonction de l’âge, de la zone d’habitation. Ou encore de la situation familiale.

Les jeunes de 16 à 29 ans auraient, par exemple, un seuil de satiété qui s’élève à 28. 480 € en moyenne. Donc, bien inférieur aux 32. 590 € des personnes de 55 à 66 ans comme revenu minimum.

Les Français qui vivent dans une ville de moins de 5 000 habitants peuvent être satisfaits avec 26 059 €.  Alors que dans la capital, ils ont besoin de 31. 800 € pour que l’argent supplémentaire n’améliore plus vraiment leur bien-être.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

« Au-delà de ce seuil, les accroissements de revenu cessent entièrement d’améliorer la fréquence des moments de bonheur », assure alors le rapport de l’INSEE.

Pour mémoire, une récente étude de l’Observatoire des inégalités que MoneyVox a relayée, estimait qu’une personne seule pouvait être considérée comme riche à partir de 3. 860 euros de revenus par mois, La richesse ferait-elle donc le bonheur ? Manifestement non quand on voit le revenu minimum !

Une étude que l’INSEE a réalisée sur la période 2010-2019, a rapporté qu’en France, la satisfaction dans la vie s’est élevée à 7,3 sur 10 en moyenne entre 2010 et 2019. Or, cette satisfaction n’augmente que très peu quand les revenus explosent.

Selon cette étude l’INSEE, il faut en effet « que les revenus soient multipliés par 12 pour que la note progresse de 0,5. »

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF