Carton rouge pour Engie, ENI, OHM et Wekiwi ils trompent leurs clients

Le Médiateur de l'énergie a adressé ce mardi un "carton rouge" à 4 fournisseurs : Engie, ENI, Ohm Énergie et Wekiwi. Pour quelles raisons ?

© Carton rouge pour Engie, ENI, OHM et Wekiwi ils trompent leurs clients

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le Médiateur de l’énergie, Olivier Challan Belval, a adressé mardi un « carton rouge » aux fournisseurs d’énergie Engie, ENI, Ohm Énergie et Wekiwi. La raison ?

Entre autres, une pratique qui tend à sous-évaluer « délibérément » les mensualités de gaz ou d’électricité afin de « tromper les consommateurs sur le coût de leur énergie ».

Le Médiateur de l’énergie épingle Engie, ENI, Ohm Énergie et Wekiwi !

« Carton rouge » aux fournisseurs Engie, ENI, Ohm Énergie et Wekiwi ! En effet, le Médiateur de l’énergie, Olivier Challan Belval est monté au créneau ce mardi 14 mai.

À lire Alerte météo: des températures brulantes cet été dans ces régions

Engie, ENI, Ohm Énergie et Wekiwi auraient sous-évalué « délibérément » des mensualités pour « tromper les consommateurs sur le coût de leur énergie« .

Par la même occasion, Olivier Challan Belval a épinglé le distributeur Enedis pour mauvais traitement des réclamations de ses clients.

D’autre part, le médiateur constate une forte hausse des litiges relatifs au changement de prix en 2023. En effet, si le nombre de saisines est resté stable par rapport à 2022 (13. 999 en 2023 contre 13. 751 en 2022), le nombre de plaintes relatives à des changements de prix a de son côté bondi de 74 %.

Mais ces pratiques douteuses ne concernent pas l’ensemble des fournisseurs d’énergie du marché français.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 635 euros sans en faire la demande ?

« Ces mauvaises pratiques sont destinées à donner au consommateur l’illusion de prix compétitifs », mais peuvent entrainer des « factures de régularisation de plusieurs centaines, voire milliers d’euros », déplore alors le Médiateur de l’énergie dans son rapport annuel.

Wekiwi écope d’une pénalité pour la deuxième année consécutive

Outre la sous-évaluation des tarifs , Wekiwi écope également d’un « carton rouge » pour la seconde année consécutive « pour ses mauvaises pratiques récurrentes à tous les moments de la vie des contrats ».

Le Médiateur de l’énergie accuse Wekiwi notamment de « démarchages abusifs » et d’« offres trompeuses »« particulièrement complexes à comprendre ».

Pour mémoire, avec 612 saisines pour 100. 000 contrats, Wekiwi est le fournisseur dont le taux de saisines a été le plus élevé en 2023.

À lire Compteur Linky: cette décision de Enedis qui va beaucoup vous énerver

Par exemple, des redressements de consommation au-delà de 14 mois (infraction à l’article L. 224-11 du Code de la consommation) ou encore des refus de réalisation de travaux pourtant indiqués comme urgents.

Le médiateur de l’énergie dénonce un mauvais traitement des réclamations par Enedis

Enfin, le médiateur de l’énergie a adressé aussi un « carton rouge » au gestionnaire de réseau de distribution Enedis. La raison ? Un mauvais traitement des réclamations de ses clients, surtout concernant la qualité de leur fourniture d’électricité ou les demandes de raccordement.

Dans ce contexte, le médiateur de l’énergie invite alors le Parlement à légiférer. « Je forme le vœu que le Parlement légifère avant la fin de l’année 2024 pour renforcer la protection des consommateurs d’énergie », a-t-il déclaré, dans son rapport annuel.

Et ce dernier d’ajouter qu' »Il est en effet nécessaire d’améliorer l’information qui doit être donnée aux consommateurs d’énergie – notamment sur les prix –… De mettre un terme aux pratiques de démarchage trompeuses… Et d’aligner la protection des petits professionnels sur celle des particuliers. »

À lire CAF: les aides et allocations versées automatiquement, les départements concernés

Le médiateur de l’énergie a alors communiqué l’adresse d’un comparateur d’offres en ligne.  https://comparateur.energie-info.fr.

Ce dernier rappelle aussi dans son rapport que l’on peut quitter à tout moment son fournisseur pour un autre… Et sans frais !