Chèque énergie: une hausse de 100 euros en 2025 ?

Le gouvernement attribue chaque année le chèque énergie à des millions de Français. L’aide devrait augmenter de 100 euros en 2025.

© Chèque énergie: une hausse de 100 euros en 2025 ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le chèque énergie constitue une aide essentielle pour les millions de ménages en situation difficile en France. Avec un montant qui varie de 48 à 277 euros, il permet aux bénéficiaires d’alléger leurs dépenses énergétiques.

Cependant, face à la hausse incessante des prix de l’énergie, cette aide ne suffit plus aux familles concernées. Et beaucoup n’arrivent toujours pas à payer leurs factures.

L’association de consommateurs CLCV réclame alors une revalorisation d’au moins 100 euros sur le chèque énergie en 2025.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Les prix de l’énergie explosent en France et mettent des millions de familles en difficulté

Tout est cher en France et les prix de l’énergie ne font pas exception à ce constat. Ainsi, bon nombre de ménages aux revenus modestes peinent à régler leurs factures.

Le médiateur national de l’énergie a d’ailleurs sorti des chiffres inquiétants sur les factures impayées en 2023.

Un million de Français, même ceux qui touchent le chèque énergie, n’auraient pas pu payer leurs charges d’énergie l’année dernière.

Résultat : les fournisseurs ont dû couper l’électricité chez 178 000 consommateurs et 87 300 familles se sont retrouvées privées de gaz.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Cela démontre que même avec le bouclier tarifaire mis en place en 2021, l’énergie coûte encore trop cher dans l’Hexagone.

De plus, l’Etat a pu imposer ce bouclier grâce à la réduction de la TICFE à 1 euro le mégawatt/heure. Cependant, en début février, le montant de la taxe a atteint 21 euros.

Une mauvaise nouvelle pour les consommateurs : les factures vont encore augmenter et cela n’épargnera personne. Avec le Tarif Bleu EDF, la facture d’électricité pour une consommation de 4 730 kWh s’élève à 1 261,91 euros par an.

Cela concerne les familles qui ont souscrit à une puissance de 9 kWh. Pour le gaz, vous devrez payer environ 1 816,10 euros si vous l’utilisez pour le chauffage, la cuisine et l’eau chaude.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Le chèque énergie se révèle encore plus indispensable pour les ménages qui ont peu de ressources pour vivre.

Cependant, le montant de cette aide, plafonnée à 277 euros par an, semble minime en comparaison du montant des factures.

L’association CLCV réclame une augmentation de 100 euros sur le chèque énergie

Le chèque énergie aide des millions de Français à se défaire d’une partie de leurs charges énergétiques. Mais avec une valeur maximale de 277 euros, il ne peut prendre en charge qu’une petite portion de vos dépenses.

L’association de consommateurs CLCV réclame alors une augmentation du montant du chèque énergie. Et ce, car le montant du coup de pouce financier ne correspond pas à la hausse des prix de l’énergie.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

En seulement 2 ans, les prix de l’électricité, en France, ont augmenté de 41 %.

Une situation qui a plongé des millions de Français dans le rouge. Avec l’inflation qui a aussi explosé en 2023, les familles modestes ont de plus en plus de mal à s’en sortir.

A l’heure où acheter les produits de première nécessité devient un défi, régler ses factures d’énergie relève de l’impossible.

Indigné, Jean-Yves Mano, le président de l’association CLCV déclare : « les aides ponctuelles ciblées sur l’énergie ne sont pas à la hauteur du prix de l’énergie ».

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité

Il réclame alors, au nom de tous les membres de l’association de consommateurs, une revalorisation de 100 euros sur le chèque énergie. Si le gouvernement considère cette demande, le montant de votre chèque énergie, en 2025, pourrait réellement augmenter de 100 euros.