Chèque énergie 2024: toutes les règles à respecter pour réussir sa réclamation

Certains foyers, pourtant éligibles, n'ont toujours pas reçu leur chèque énergie. Voici les démarches à effectuer pour en bénéficier.

© Chèque énergie 2024: toutes les règles à respecter pour réussir sa réclamation

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Comme tous les ans, la campagne d’envois du chèque énergie 2024 a eu lieu au printemps, au mois d’avril. Cette aide précieuse profite, sous conditions de ressources, à plusieurs millions de foyers modestes.

Mais, début 2024, plusieurs associations de défense des consommateurs avaient tiré la sonnette d’alarme En effet, près d’un million de bénéficiaires du chèque énergie ne l’ont pas alors qu’ils remplissent les critères pour l’obtenir

Il reste donc essentiel de suivre cette démarche pour le recevoir !

À lire Livret A: cette hausse inattendue qui va faire plaisir aux 56 millions d’épargnants

Chèque énergie : vous faites partie des oubliés de 2024 ?

Les envois du chèque énergie 2024 ont donc eu lieu, de manière progressive, selon les départements, tout au long du mois d’avril.

En effet, plus de 5 millions de ménages ont reçu à leur domicile, sans aucune démarche, cette aide dont le montant se situe entre 48 € et 277 €.

Mais au début de l’année 2024, un collectif d’associations de défense des consommateurs avait alerté le gouvernement sur un problème sérieux.

En effet, un million de bénéficiaires pourrait ne pas le recevoir à cause de la suppression de la taxe d’habitation qui rend plus difficile l’identification des logements.

À lire Facture d’électricité: elle va encore augmenter à cause de ces frais hallucinants

Concrètement, jusque-là, c’est via la taxe d’habitation que l’administration fiscale identifiaient les personnes éligibles au chèque énergie. Or, cette taxe a été supprimée pour les résidences principales. Par conséquent, le gouvernement n’a pas pu identifier de nouveaux ayants droit.

« Effectivement pour un certain nombre de raisons techniques, des personnes qui ont un niveau de revenu très faible (…) ne vont pas toucher ce chèque. Nous allons remédier à cette difficulté, il y aura un système de réclamation. Et il n’y aura aucun perdant », avait alors répondu le ministre de l’Économie Bruno Le Maire début février.

Mise en place d’un portail de réclamation pour les foyers éligibles qui n’ont pas reçu le chèque 2024 en avril

Ce vendredi 3 mai, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé qu’un guichet en ligne pour réclamer le chèque énergie ouvrira en juillet. Ce portail de demande du chèque énergie sera alors disponible via le site https://chequeenergie.gouv.fr jusqu’en décembre 2024.

Celui-ci concerne donc les foyers qui n’ont pas reçu l’aide en avril alors qu’ils remplissent toutes les conditions pour l’obtenir.

À lire CAF: ces français qui vont toucher une aide de 635 euros sans faire aucune demande

Comme l’indique le site du gouvernement, cela concerne notamment :

– les jeunes qui sont entrés dans la vie active (primo-déclarants)
– les ménages dont les revenus ont baissé entre 2021 et 2022
– les ménages qui ont connu une naissance en 2022

Comment réclamer son chèque énergie ?

Ce portail sera donc directement accessible sur le site https://chequeenergie.gouv.fr.

Elle vous demandera alors de fournir votre numéro fiscal, votre pièce d’identité et une facture d’énergie au nom du demandeur.

À lire Ce virement versé par l’État à des millions de Français et sa date sur votre compte en banque

Le chèque énergie sera ensuite envoyé sous un mois après validation du dossier, si, bien-sur, vous remplissez les conditions d’obtention.

À noter que, pour être éligible, votre revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser 11 000 €.

Si vous n’arrivez pas à procéder à la réclamation de votre chèque énergie, vous pouvez aussi contacter l’administration.

Le numéro de téléphone est le suivant : 0 805 204 805. (De 8 h à 20 h du lundi au vendredi, non surtaxé). Vous pouvez aussi contacter l’administration via un formulaire de contact en ligne sur le site chequeenergie.gouv.fr.

À lire Le permis de conduire à vie c’est fini pour les seniors ?