60 millions de consommateurs alerte sur cette terrible arnaque PayPal ne vous faites plus avoir

60 millions de consommateurs met en garde les utilisateurs de PayPal contre cette nouvelle arnaque qui fait de nombreuses victimes.

© 60 millions de consommateurs alerte sur cette terrible arnaque PayPal ne vous faites plus avoir

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Cette nouvelle arnaque PayPal fait de plus en plus de victimes. 60 millions de consommateurs met en garde les utilisateurs. Voici ce qu’il faut savoir.

Une nouvelle arnaque PayPal

Depuis quelques années, faire ses achats en ligne est devenu la norme. Cette méthode est en effet très pratique puisque les consommateurs peuvent faire leur shopping du confort de leur canapé.

Faire ses achats en ligne permet donc de gagner beaucoup de temps. De plus, aujourd’hui, de nombreuses plateformes font tout pour rendre cette expérience facile et sécurisée.

À lire CAF: cette règle obligatoire avant de sanctionner un allocataire

Cependant, la démocratisation des paiements en ligne a aussi attiré des personnes malveillantes. En effet, internet est devenu le terrain de chasse favori des arnaqueurs. Et ces derniers redoublent d’ingéniosité pour piéger leurs victimes.

Parmi les plateformes de paiement en ligne les plus utilisées, il y a PayPal. Celle-ci permet de faire des transactions facilement et rapidement. Ce qui facilite donc les ventes et les achats en ligne.

C’est notamment le cas pour les ventes entre particuliers sur des sites comme LeBonCoin ou encore la Marketplace de Facebook. Selon 60 millions de consommateurs, certaines personnes ont déjà été victimes d’une victime PayPal à travers ces sites-là.

C’est le cas de Sylvie, qui a été victime d’une de ces arnaques bien rodées. Elle avait mis sa cafetière à vendre sur la Marketplace de Facebook. Et elle ne pensait pas que son offre allait attirer des personnes malveillantes.

À lire L’APL de la CAF c’est bientôt fini, cette nouvelle aide va la remplacer ?

Pourtant, un acheteur va profiter de son manque d’attention pour lui soutirer de l’argent. Voici son histoire.

60 millions de consommateurs met en garde les utilisateurs

D’après 60 millions de consommateurs, Sylvie a donc été victime d’une arnaque PayPal. Elle avait reçu un message par un acheteur qui était intéressé par sa cafetière.

Il lui proposait alors de lui faire un virement de 60 euros. 45 pour l’article et 15 euros pour les frais d’envoi. Une aubaine pour Sylvie qui voulait absolument se débarrasser de cette cafetière.

L’acheteur lui propose alors de passer par PayPal pour le paiement. Sylvie accepte. Ne se doutant pas qu’elle était en train de tomber dans un piège.

À lire CAF: pas de prime d’activité si vous dépassez ces revenus

L’arnaqueur va alors appeler Sylvie pour finir la transaction. Ce dernier l’appelle d’un numéro français, elle est donc un peu plus rassurée.

« Au bout du fil, un conseiller de chez PayPal lui explique en termes très professionnels la procédure qu’elle doit suivre. Il commence par lui demander d’entrer les identifiants d’accès à son compte bancaire sur une page internet de PayPal dédiée. »  explique 60 Millions de consommateurs.

Mais en réalité, ce faux conseiller PayPal était un escroc. Mais elle ne va pas le découvrir tout de suite. Toujours au téléphone, l’arnaqueur va donc noter les coordonnées bancaires de Sylvie et faire un transfert vers un compte complice.

Un escroc qui ne lâche rien

Sylvie, toujours en confiance, valide même les notifications qu’elle a reçues de la part de sa banque. Elle valide donc toutes les transactions effectuées par l’arnaqueur. Pensant encore qu’il allait lui envoyer les 65 euros pour sa cafetière.

À lire Ne prenez plus votre voiture si vous avez ce modèle Citroën vous risquez un accident grave

« La suite de l’histoire fait froid dans le dos : l’escroc ne perd pas de temps et transfère les 9 000 € que Sylvie a épargnés sur son livret A vers son compte courant. » poursuit 60 millions de consommateurs.

L’escroc va ensuite réaliser un virement du total des avoirs vers un compte externe complice. Pour une cafetière à 65 euros, Sylvie vient donc de perdre 9100 euros ! Et la pauvre dame ne les reverra plus jamais.