Vous ne pourrez plus roulez si vous avez ces modèles de voitures en 2025

À partir de 2025, les véhicules classés Crit'Air 3 ne seront plus autorisés à circuler dans certaines zones. Quelles voitures et zones ?

© Vous ne pourrez plus roulez si vous avez ces modèles de voitures en 2025

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Toutes les voitures sont évaluées en fonction des émissions de gaz à effet de serre, tels que le dioxyde de carbone (CO2) et les oxydes d’azote (NOx). Et, en France, la pollution de l’air est un problème qui sévit depuis un certain nombre d’années, surtout au niveau des grandes métropoles.

La première cause de cette pollution est l’émission de gaz à effet de serre. Dans le cadre de cette situation plutôt alarmante, l’État a décidé d’interdire la circulation de voitures polluantes, de manière progressive.

Un certificat de qualité de l’air sur le pare-brise des voitures

Tout le monde ou presque connait la vignette Crit’Air. Mise en place par l’État en 2017, il s’agit de l’une des réglementation du Code de la route pour l’environnement.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

La vignette Crit’Air, que l’on appelle aussi « Certificat qualité de l’air », est un autocollant rond à coller sur le pare-brise de votre voiture. Cette vignette indique donc dans quelle classe d’émissions polluantes se situe votre voiture.

Ce petit macaron fait partie des mesures que l’État a instaurées pour l’éco-conduite.

Plusieurs conditions sont nécessaires pour son attribution, comme :

– le type de véhicule (utilitaire, voiture, scooter, moto, poids-lourd, etc.)
– le type de carburant ou d’énergie qu’il utilise (essence, diesel, électrique, etc.)
– La date de 1ʳᵉ immatriculation des voitures ou leur Norme Euro

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Les 6 catégories Crit’Air

Les véhicules se répartissent en 6 classes environnementales. À l’exception des voitures les plus polluantes, qui sont non classées et n’ont pas droit au certificat qualité de l’air.

Ainsi, plus la catégorie est élevée, plus cela signifie que votre véhicule est polluant :

– La vignette Crit’Air 0, de couleur verte. Elle vise les véhicules qui ne rejettent aucun gaz nocif. À l’instar des voitures à hydrogène ou des voitures électriques, quelle que soit leur date de mise en circulation

– La vignette Crit’Air 1 de couleur violette. Elle vise les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules au gaz peu importe leur date de mise en circulation. Cette vignette concerne aussi les véhicules essence classés Euro 5 et 6, mis en circulation après le 1ᵉʳ janvier 2011

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

– La vignette Crit’Air 2 de couleur jaune. Elle s’adresse aux véhicules essence classés Euro 5, mis en circulation entre le 1ᵉʳ janvier 2006 et le 31 décembre 2010. Aussi, cette vignette s’adresse aux véhicules diesel classés Euro 5 et 6, mis en circulation après le 1ᵉʳ janvier 2011

– La vignette Crit’Air 3 de couleur orange. Elle s’adresse aux voitures essence classées Euro 2 et 3, mises en circulation entre le 1ᵉʳ janvier 1997 et le 31 décembre 2005. Cette vignette orange vise aussi les véhicules diesel classés Euro 4, mis en circulation entre le 1ᵉʳ janvier 2006 et le 31 décembre 2010

– La vignette pastille Crit’Air 4 de couleur rouge. Elle s’adresse aux véhicules diesel classés Euro 3, mis en circulation entre le 1ᵉʳ janvier 2001 et le 31 décembre 2005

– Et enfin, la pastille Crit’Air 5 de couleur grise. Elle vise les véhicules diesel classés Euro 2, mis en circulation entre le 1ᵉʳ janvier 1997 et le 31 décembre 2000.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Les villes où la vignette est obligatoire sur les voitures

La vignette Crit’Air est obligatoire dans les villes qui connaissent des pics de pollution de manière récurrente. Notamment, Paris, Grenoble, Lyon, Toulouse, et Strasbourg.

Ainsi, cette vignette permet alors de réguler la circulation des voitures les plus polluantes, dans le but d’améliorer la qualité de l’air.

Il existe 3 types de mesures qui se basent sur la vignette Crit’Air :

– La circulation différenciée. Ainsi, en cas de pic de pollution, les véhicules possédant une vignette de classe élevée, en général au-dessus de 3, n’ont pas l’autorisation de circuler dans toute la ville, pendant toute la durée du pic.

À lire Vacances d’été 2024: la semaine à réserver d’urgence c’est la moins chère de toutes

– Les Zones à Circulation Restreinte (ZCR). Ce sont des zones surtout dans les centres-villes, où les véhicules les plus polluants n’ont aucune autorisation d’y circuler.

– Les Zones de Protection de l’Air (ZPA).  Enfin, ces zones peuvent être mises en place de manière temporaire, en cas d’alerte pollution.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2022, les voitures avec vignettes Crit’Air 5 n’ont plus l’autorisation de circuler dans la zone ZFE (Zones à faibles émissions). Ensuite, en janvier 2024, les vignettes Crit’Air 4 ont subi la même interdiction.

En cas d’absence de vignette, le conducteur risque alors une amende pouvant atteindre 450 euros. Cette sanction financière s’applique également aux véhicules qui n’ont pas le droit de circuler au niveau de ces zones à faible émission de gaz à effet de serre.

Et, à compter de 2025, cette restriction s’appliquera aussi aux voitures qui disposent de la vignette Crit’Air 3.

Lesquels ne pourront plus circuler en 2025 ?

2025 marquera donc le début de l’interdiction de circuler pour certaines voitures… Dans certaines villes ! Autrement dit, les véhicules avec une vignette Crit’Air 3 ou plus à Paris et à Lyon. En effet, ce sont les deux métropoles qui subissent les plus la pollution aux gaz à effet de serre.

Les propriétaires des véhicules en question auront donc l’obligation de limiter leur circulation. Ou encore de changer de véhicule pour pouvoir rouler librement.